4 milliards de dollars consacrés au "Smart Grid" : le NIST développera les standards

, Partager

Le 8 janvier, dans un discours annonçant son plan de réinvestissement, et avant même d’être officiellement président, Obama avait fait du "Smart Grid" une haute priorité dans sa stratégie pour l’indépendance énergétique. Selon les termes employés par le CITRIS [1], le "Smart Grid" serait un réseau intelligent à l’échelle nationale qui utilise la technologie de l’information pour fournir de façon efficace, fiable et sûre de l’électricité. Le récent American Recovery and Reinvestment Act (ARRA) contient des investissements essentiels pour inciter et accélérer son développement. En effet, Joe Biden a annoncé le 26 avril dernier un financement de plus de 3.3 milliards de dollars dans le développement des technologies "Smart Grid" et une bourse supplémentaire de 615 millions de dollars pour le stockage, la surveillance et la viabilité des composants sur ce type de réseau. "Nous devons remettre à jour notre réseau électrique pour prendre pleinement avantage des vastes ressources du pays - pour prendre le vent du Midwest et le soleil du Southwest et alimenter notre pays".

DOE’s Smart Grid Investment Grant Program (doté de $3.3 milliards) fournira des bourses comprises entre $500.000 à $20 millions pour le déploiement des technologies "Smart Grid". Il fournira également des bourses comprises entre $100.000 à $5 millions pour le déploiement des systèmes de surveillance. Quant au Smart Grid Demonstration Projects (doté de $615 millions), il permettra de financer des projets d’évaluation du coût et de la viabilité du réseau électrique, d’examiner des nouveaux modèles de marché, de supporter la multiplication d’appareils de contrôle de haute résolution permettant de visualiser en temps réel le trafic sur le réseau ,ainsi que de favoriser l’intégration des systèmes de production d’énergie sur le réseau notamment en prenant en compte les nouveaux modèles de batteries, les panneaux solaires ou bien encore les éoliennes.

Selon le vice directeur du NIST [2], Patrick Gallagher : "le "Smart Grid" créera de l’emploi et agira comme un pilier d’effort national pour parvenir à l’indépendance énergétique et réduire les émissions responsables du changement climatique". Le NIST, institut du Commerce Department, a annoncé le 13 avril dernier un programme en 3 phases pour développer les standards clés : "Un réseau électrique intelligent révolutionnera la manière dont nous utilisons l’énergie, mais nous avons besoin de mettre en place des standards qui assure que toute cette technologie est compatible et opère avec les plus hauts niveaux possibles de cyber-sécurité pour protéger les réseaux du piratage ou des catastrophes naturelles". C’est pourquoi The Energy Independence and Security Act (EISA) en 2007 a donné la responsabilité au NIST de coordonner le développement d’une structure qui inclut les protocoles et les modèles standards pour la gestion de l’information afin d’achever l’interopérabilité des appareils et des systèmes. Le NIST combinera ses propres ressources issues du ARRA avec 10 millions de dollars supplémentaires provenant du Department of Energy’s ARRA.

L’approche en 3 phases du NIST sera dans un premier temps de créer un consensus sur des standards pour le "Smart Grid" entre les fournisseurs d’équipement, les consommateurs, les développeurs de standard, et autres actionnaires. Ce processus prévoit entre autre un sommet entre tous ces actionnaires prévu pour le 19 et le 20 mai à Washington D.C. Au début de l’automne le programme devrait fournir : une architecture "Smart Grid" ; les priorités pour les standards liés à l’interopérabilité et la sécurité, et un premier panel de standards pour supporter l’implémentation des systèmes ; une planification pour se tenir informer des derniers besoins en standards. Dans un second temps, un partenariat officiel sera lancé, pour faciliter le développement de standards additionnels nécessaires afin de régler les problèmes de compatibilité restants et d’intégrer les nouvelles technologies. Enfin le NIST développera un programme pour tester et certifier les équipements et les systèmes "Smart Grid".

Source :


- "NIST Announces Three-Phase Plan for Smart Grid Standards, Paving Way for More Efficient, Reliable Electricity" : NIST - 4/20/09 - http://www.nist.gov/public_affairs/smartgrid_041309.html
- "Vice President Biden Outlines Funding for Smart Grid Initiatives Announces plans for nearly $4 billion in technology deployment, monitoring and viability" THE WHITE HOUSE - 04/16/2009 - http://www.whitehouse.gov/the_press_office/Vice-President-Biden-Outlines-Funding-for-Smart-Grid-Initiatives/

Pour en savoir plus, contacts :


- [1] CITRIS seminaire sur smart-grid : http://www.citris-uc.org/events/i4energy_center_seminar_chris_knudsen_pge
- [2] le smart-grid au NIST : http://www.nist.gov/smartgrid/
Code brève
ADIT : 59080

Rédacteur :

Arnaud Souillé ; deputy-stic.mst@consulfrance-sanfrancisco.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….