6 millions de dollars pour la recherche logicielle en calcul parallèle

, Partager

Une enveloppe de 6 millions de dollars a été réunie par six entreprises majeures de l’industrie informatique pour soutenir un projet triennal d’exploration de nouveaux modèles de calcul parallèle à l’université de Stanford afin de rapprocher le rythme de l’évolution logicielle de celui des processeurs multi-coeurs. Advanced Micro Devices, Hewlett-Packard, IBM, Intel, NVidia et Sun Microsystems fondent ainsi le nouveau laboratoire PPL (Pervasive Parallelism Lab) qui accueillera une trentaine d’étudiants sous la direction du professeur d’informatique de Stanford Kunle Olukotun.

"Les gens commencent à construire des processeurs multi-coeurs sans savoir vraiment comment programmer pour les exploiter de manière productive et cela devient un gros problème. Une nouvelle approche doit être adoptée pour s’affranchir des processus légers et des interblocages actuels, sources de nombreuses erreurs et difficiles à entretenir" affirme Bill Dally, titulaire de la chaire d’informatique de Stanford. Le problème nécessite de véritables avancées après une décennie de modèles infructueux de calcul parallèle pour supercalculateurs. Les financements alloués ces dernières années par la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) n’ont pas suffit et l’industrie ressent désormais le besoin de soutenir les recherches pour faire avancer ces modèles.

En mars, Intel et Microsoft annonçaient leur plan d’investissement de 20 millions de dollars sur cinq ans pour les nouveaux laboratoires de calcul parallèle des universités de Berkeley et de l’Illinois à Urbana-Champaign. Et s’il semble qu’à un haut niveau d’abstraction les équipes de Berkeley et de Stanford soient sur la même longueur d’onde, les différentes solutions explorées sont, elles, très différentes. Cette concurrence entre les deux géants académiques de la baie de San Francisco est pourtant perçue comme saine par le professeur Dally afin d’encourager l’émulation. Les deux pôles vont s’appliquer à développer chacun de leur côté un environnement d’exécution pour automatiser la planification et la synchronisation des processus fonctionnant en parallèle et vont par ailleurs s’atteler à rechercher de nouvelles structures matérielles qui pourraient faciliter le calcul parallèle.

Stanford a demandé aux chercheurs qui ont gagné récemment le Grand Challenge de Véhicule Robotisé de la DARPA de concevoir une application fonctionnant en parallèle dans leur domaine tandis qu’un autre groupe est chargé d’écrire une application fonctionnant en parallèle pour un monde virtuel. Le meilleur de ces deux différentes approches sera ensuite combiné avec les travaux du professeur Olukotun sur la mémoire transactionnelle, une alternative aux interblocages qui utilise des techniques de planification dynamique des tâches.

D’un point de vue matériel, Stanford explore les techniques de synchronisation à plusieurs niveaux : de la façon de partager les registres entre les coeurs voisins par moins d’un cycle d’horloge aux méthodes de partage de processus liés par moins de dix cycles d’horloge. Le nouveau laboratoire espère pouvoir ainsi présenter des prototypes de ses projets d’ici les trois prochaines années et compte bien continuer au-delà de cette période si tout se passe bien.

Bien que possédant son propre simulateur, Stanford travaille également avec Berkeley et d’autres universités sur le projet RAMP (Research Accelerator for Multiple Processors) et envisage de rendre publics tous les résultats de ces recherches. De la même manière, les chercheurs de Berkeley ont annoncé qu’ils publieront leurs résultats dans les journaux académiques et les mettront à la disponibilité de tous à travers une licence libre BSD.

Source :


- Stanford Builds Parallel Computing Lab : http://www.eweek.com/c/a/Infrastructure/Stanford-Builds-Parallel-Computing-Lab/
- Nvidia to help sponsor Stanford parallel computing research lab : http://www.bizjournals.com/eastbay/stories/2008/04/28/daily57.html
- Stanford kicks off parallel programming effort : http://www.eetimes.com/news/latest/showArticle.jhtml?articleID=207403653

Rédacteur :

Franz Delpont, deputy-stic.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….