A la recherche de matériaux carbonés pour améliorer la sécurité des réacteurs nucléaires

, Partager

Les fibres de carbone sont beaucoup utilisées et depuis longtemps pour renforcer de nombreux matériaux. Une nouvelle génération de matériaux renforcés au carbone se développe avec la fabrication de composites contenant des nanotubes de carbone.

La possibilité d’ajouter des nanotubes à la composition des alliages d’acier et de carbone qui sont utilisés dans les réacteurs nucléaires est envisagée très sérieusement, notamment pour la nouvelle génération de réacteurs Gen IV, dans lesquels les températures de fonctionnement pourront atteindre la gamme des 600 - 900 °C. Ainsi, le Department of Energy vient d’attribuer un financement de 450.000 dollars au groupe du Professeur Amod Ogale, Directeur Adjoint du Center for Advanced Engineering Fibers and Films (CAEFF) de Clemson University pour mettre au point des matériaux à base de fibres de carbone et de nanotubes qui ne fondent pas aux températures extrêmes auxquels ils pourront être soumis dans cette nouvelle génération de réacteurs.

Le projet prévoit l’étude des effets des radiations sur les nouveaux matériaux que l’équipe envisage de développer, et qui devraient présenter une cristallinité de type graphite susceptible de mieux résister aux effets des radiations. Les expériences d’irradiation seront réalisées aux Oak Ridge National Labs, et des chercheurs de South Carolina State University seront associés aux travaux.

Source :

http://www.clemson.edu/newsroom/articles/top-stories/ogalenuclearresearch.php5

Rédacteur :

Roland Hérino, attache-phys.mst@consulfrance-houston.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….