AT&T rejoint Sprint Nextel dans la course des "femtocells"

, Partager

AT&T Inc, le numéro un des télécoms aux Etats-Unis, a annoncé qu’il testait la technologie "femtocell" et prévoyait de la rendre disponible au grand public d’ici l’année prochaine. Selon John Stankey, directeur du département AT&T’s Operations, la compagnie effectue pour le moment des tests chez ses employés et s’apprête à étendre ces tests à l’échelle d’une ville entière.

Alors que les accès au haut débit dans les maisons et les bureaux se multiplient, les opérateurs ont pensé qu’il pourrait être judicieux d’utiliser ces points d’accès au réseau pour faire transiter une partie des appels et des flux de données plutôt que de passer directement par le réseau courant. La femto-cellule, ou femtocell, en gestation depuis quelques années permet sous la forme d’un boîtier semblable à un modem, de transférer les communications ou les données mobiles via le lien ADSL et voire dans quelques années via la liaison fibre optique locale.

L’avantage pour les opérateurs mobiles, en plaçant l’antenne cellulaire à l’intérieur des bâtiments, est de s’affranchir des problèmes de forte atténuation du signal radio 3G à l’intérieur des immeubles résidentiels ou des bureaux. Les utilisateurs bénéficient chez eux d’un signal plus fort, plus clair et plus fiable, et peuvent alors le partager. Pour les opérateurs, ceci pourrait d’autre part éviter l’encombrement des réseaux habituels et permettrait d’éviter le surcoût substantiel dû à la construction d’antennes supplémentaires. Cependant la portée des femtocells est d’environ 1500 mètres ; ils sont donc destinés à être utilisés seulement en intérieur. Si l’on quitte sa maison lors d’un appel les antennes habituelles prennent le relais.

AT&T n’est cependant pas le premier à s’être intéressé à cette technologie. En septembre 2007, Sprint Nextel est devenu le premier opérateur à introduire ce service appelé Airave à Denver et à Indianapolis, puis il a étendu son offre sur l’ensemble du territoire américain. Cependant, là où les femtocells lancés par Sprint restent dédiés à la voix et aux connexions à faible débit, d’après Stankey, celles lancés par AT&T seraient dédiés à la 3G. Par ailleurs, Verizon Wireless s’est dit également fortement intéressé par cette technologie.

En dehors des Etats-Unis, d’autres pays européens et asiatiques ont réalisé des essais notamment au Royaume-Uni via l’opérateur O2, en Espagne via Vodafone et au Japon via Softbank. Softbank a prévu de rendre disponible le service 3G au Japon en 2009. Selon Stuart Carlaw analyste à ABI research, un million de femtocells pourraient être vendus cette année et il y aurait 35 millions de boîtiers et 150 millions d’utilisateurs en 2012. Toujours d’après Carlaw le développement des "femtocells" serait favorable au déploiement du WiFi : "les femtocells et le WiFi sont complémentaires. Les opérateurs construiront les technologies ensemble, l’une offrant la voix, l’autre la transmission de données". Cette technologie pourrait aussi favoriser le WiMax. Certaines compagnies comme Sprint et Clearwire y voient le moyen d’éviter la construction d’équipements coûteux dans les zones urbaines. A la place d’un plus grand "macro network", les points d’accès dans les maisons serviront de relais. La réponse pourrait faire économiser 70 milliards de dollars aux opérateurs et mettre fin enfin aux problèmes des appels intérieurs.

Un nombre de questions cependant persistent, incluant la possession des équipements, les interférences potentielles si les femtocells deviennent plus courant, et le partage du marché. En effet si les cellulaires actuels supportent de façon générale cette technologie, les licences des femtocells quant à elles posent problème car elles sont pour le moment liées à l’opérateur. Si l’on veut changer d’opérateur, il faut acheter un nouveau boîtier. D’autre part, selon certains, la technologie n’est par encore au point. Business Week a annoncé que d’après leurs tests, la couverture dans certaines zones n’était que partielle laissant des "trous" où la connexion est très mauvaise.

Source :


- "Des boîtiers Femtocell 3G dans les foyers en 2009 ?" -17/07/2008 - Jean Claude Streicher - http://www.reseaux-telecoms.net/actualites/lire-des-boitiers-femtocell-3g-dans-les-foyers-en-2009-18532.html
- "Femtocell FAQ : Time for a ’Personal Cell-Phone Tower’ ?" Ed Sutherland -11/20/08 - http://www.pcworld.com/businesscenter/article/154187/femtocell_faq_time_for_a_personal_cellphone_tower.html
- "AT&T Plans Femtocell Trial Later This Year" : Adama D. Brown - 1/11/2008 - http://www.brighthand.com/default.asp?newsID=14532

Rédacteur :

Arnaud Souillé ; deputy-stic.mst@consulfrance-sanfrancisco.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….