Au grand dam du Colorado

, Partager

Quarante années après la construction du barrage de Glen Canyon (Glen Canyon Dam) sur le Colorado, l’US Geological Survey dresse un bilan décevant de dix années d’efforts visant à atténuer les impacts hydrologiques et écologiques de l’ouvrage.
Entré en service en 1963, le barrage représente une puissance installée de 1356 MW. Selon les autorités fédérales, il constitue un élément indispensable pour l’approvisionnement énergétique de l’Ouest et sécurise l’alimentation en eau de l’Arizona, du Nevada et d’une partie de la Californie.
Malheureusement, l’ouvrage a complètement artificialisé le Colorado, un cours d’eau autrefois sauvage, qui charriait près de 30 millions de tonnes de sédiments par an. Erosion, perte d’habitats naturels, déficit en nutriments, perturbations thermiques, sont parmi les atteintes les plus considérables à l’écosystème fragile du Colorado.
Deux cents millions de dollars ont été d’ores et déjà investis dans des mesures de réhabilitation et doivent être suivis d’une nouvelle tranche de 600 millions. Mais les résultats ne sont pas au rendez-vous, ce qui conduit des organisations de protection de la nature à plaider pour des approches alternatives passant par la désaffection du barrage.

Source :


- E-newspaper : http://www.azcentral.com/news/articles/1028riverplan.html#
- Rapport de l’USGS (25/10/2005) : http://www.gcmrc.gov/products/score/2005/score.htm
- Le programme d’action de l’ONG Living Rivers : http://www.livingrivers.net/archives/article.cfm?NewsID=688

Rédacteur :

Philippe Jamet, AST, philippe.jamet@diplomatie.gouv.fr

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….