Audition à la chambre sur les interférences gouvernementales dans les sciences du climat

, Partager

Après avoir enfin obtenu une partie des documents réclamés depuis plusieurs mois au " Council of Environmental Quality " de la Maison Blanche (CEQ), le comité chargé de la supervision et de la réforme du gouvernement à chambre des représentants a tenu le 19 mars une seconde audition sur les interférences gouvernementales dans les sciences du climat. Parmi les témoins se trouvaient James Connaughton, président du CEQ et Philip Cooney, ancien directeur de cabinet au CEQ.

L’un des principaux objectifs de l’audition était d’étudier le rôle joué par Philip Cooney dans l’édition de plusieurs rapports portant sur le changement climatique, notamment :
- le Strategic Plan du Climate Change Science Program,
- le chapitre consacré au changement climatique dans le Report on the Environment de l’EPA (suite aux modifications proposées par le CEQ et d’autres, l’administrateur de l’EPA, Christine Whitman, a décidé de supprimer ce chapitre) et
- le rapport Our Changing Planet de 2003 destiné au congrès.

Les représentants démocrates du comité présents à l’audition lui reprochent d’avoir cherché, par ses corrections, à systématiquement exagérer ou mettre en avant les incertitudes scientifiques et à minimiser l’importance de la contribution humaine au changement climatique. Le président du comité, le représentant Henry Waxman (D-Californie) a d’ailleurs fait remarquer que le rôle joué par M. Cooney au CEQ ressemblait à celui qu’il avait au sein de l’American Petroleum Institute (important lobbyiste de l’industrie du pétrole et du gaz naturel) pour lequel il a travaillé pendant 15 ans avant de rejoindre le CEQ.

Philip Cooney, qui a quitté son poste en 2005, suite à la révélation de cette affaire, se défend en assurant que ces éditions n’étaient que des recommandations que les auteurs des rapports étaient libres d’accepter ou de refuser. Elles étaient de plus basées sur le rapport de la National Academy of Sciences paru en 2001 : " Climate change science : analysis of some key questions ". Ce rapport admettait clairement l’existence du changement climatique et le rôle des sources anthropiques de gaz à effet de serre, tout en rappelant que la compréhension actuelle des mécanismes climatiques présentait encore des incertitudes.

Les représentants républicains présents à l’audition ont, en général, soutenu la position de Philip Cooney. Leurs critiques se sont concentrées sur James Hansen, climatologue et directeur du Goddard Institut for Space Studies (NASA), également présent. James Hansen avait déclaré en janvier 2006 avoir été victime de pressions destinées à l’empêcher d’exprimer son point de vue sur le changement climatique (cf. BE Etats-Unis #20 : "Nouvelle Affaire de Science Administrée à la NASA). Lors de l’audition, il a déploré le fait que les départements de relations publiques des agences scientifiques soient contrôlés par des personnes désignées par l’exécutif. Selon lui, ces départements deviennent de ce fait des bureaux de propagande.

Plusieurs représentants républicains se sont attachés à décrire James Hansen comme une personne hostile aux règles de conduite établies de longue date afin de faciliter la coordination au sein de la NASA. Le représentant républicain Darrell Issa a également fait remarquer à James Hansen que les restrictions imposées ne l’ont pas empêché de s’exprimer à de très nombreuses occasions sur le changement climatique. Plusieurs sénateurs ont également mis en doute ses motivations, évoquant son soutien au démocrate John Kerry. Ce à quoi James Hansen a répondu qu’il était indépendant.

Ont également témoigné à cette audition Georges Deutsch, ancien agent de relations publiques de la NASA, impliqué notamment dans une demande d’interview de James Hansen demandée par la National public Radio et Roy Spencer, chercheur à l’université d’Alabama et ancien chercheur à la NASA. Selon Roy Spencer, les scientifiques, notamment ceux travaillant pour les agences gouvernementales, auraient tendance à exagérer le changement climatique et ses conséquences afin notamment de motiver des budgets de recherche conséquents.

Source :


- http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2007/03/19/AR2007031901327.html
- Documents relatifs à l’audition : témoignages, extrait des documents édités par Philip Cooney
http://oversight.house.gov/story.asp?ID=1214

Pour en savoir plus, contacts :


- Documents relatifs à la première audition du comité sur les pressions gouvernementales sur les sciences du climat : http://oversight.house.gov/story.asp?ID=1162
- Le rapport des NAS de 2001 Climate change science : analysis of some key questions : http://books.nap.edu/catalog.php?record_id=10139
- Brèves du BE Etats-Unis relatives aux pressions sur les sciences du climat :
#20 : Nouvelle Affaire de Science Administrée à la NASA : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/031/31945.htm
#50 : E-ditions spéciales sur les cyclones à la NOAA : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/039/39457.htm
#61 : Climat, tabac, même combat : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/040/40715.htm
#65 : Un nouveau rapport sur les forçages climatiques de l’administration Bush : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/041/41222.htm
Code brève
ADIT : 41977

Rédacteur :

Elodie Pasco, deputy-envt.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….