Avancées scientifiques sur le noyau de la planète Mercure

, Partager

Des équipes de scientifiques ont récemment conclu une étude de plusieurs années destinée à déterminer si le noyau de la planète Mercure est liquide ou solide. Ce corps rocheux de notre système solaire est en effet un des moins connu, malgré quelques mesures effectuées par la sonde Mariner 10 dans les années 70, et qui avait permis de mettre en valeur le faible champ magnétique de cette planète tellurique.

Pour cette étude, trois radiotélescopes terrestres ont été utilisés : Arecibo situé à Puerto Rico, les antennes du JPL (Jet Propulsion Laboratory) en Californie et le télescope Green Bank localisé en Virginie de l’ouest. Les scientifiques se sont servis de ceux-ci pour envoyer des ondes radio de haute puissance qui rebondissent à la surface et permettent d’effectuer des mesures de la variation du taux de rotation de Mercure. Ces observations d’une précision jusqu’alors inégalées ont ainsi permis de déterminer que son noyau était liquide, et que son axe de rotation était quasiment perpendiculaire au plan de l’écliptique.

Source :

National Radio Astronomy Observatory 04/05/07
http://www.nrao.edu/pr/2007/mercury/

Rédacteur :

Jean-Jacques Tortora, cnes@ambafrance-us.org - Timothee Verwaerde, cnes.mst@ambafrance-us.org - Noëlle Miliard, assistant.cnes@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….