Bassem Hassan recoit le prix « chercheur d’exception » de la fondation Paul G. Allen

, Read this page in English , Partager

Bassem Hassan, chef d’équipe à l’Institut du Cerveau et de la Moëlle épinière (ICM) de Paris, a reçu le 23 mars 2016 le Allen Distinguished Investigator Award. Ce prix, décerné par le Paul G. Allen Frontiers Group, soutient la recherche fondamentale ayant le potentiel de réinventer ou d’inventer de nouvelles disciplines. Les lauréats de ce prix recoivent un financement compris entre 1 et 1,5 millions de dollars sur une période de 3 ans.

La cérémonie de remise du prix s’est déroulée lors d’une conférence de presse organisée à la National Academy of Sciences (NAS), en présence du co-fondateur de Microsoft et Philantrope, Paul Allen, du Président de la NAS, Ralph Cicerone et de l’Ambassadeur de France aux Etats-Unis, Gérard Araud. Une réception a été organisée à la Résidence de France en l’honneur de M. Hassan, à laquelle ont également assisté M. Allen et M. Cicerone.

A propos de Bassem Hassan

Bassem Hassan est un neuroscientifique de renommée mondiale. Titulaire d’une thèse en génétique moléculaire de l’Université de l’Ohio en 1996, il intègre le Baylor College of Medecine à Houston pour y effectuer son post-doctorat. Il occupe ensuite jusqu’en 2015 les fonctions de senior group leader au VIB Center for the Biology of Disease (Leuven, Belgique) et de professeur au Center for Human Genetics (Cambridge, Royaume-Uni). Lauréat en 2003 du prix EMBO « Young Investigator », il est élu membre de cette organisation en 2009. Il reçoit également en 2015 le titre de « Einstein Visiting Fellow » pour les années 2016 à 2018 à l’Université de Berlin et au NeuroCure cluster.

Il a rejoint au cours du mois de janvier 2016 les 25 équipes de chercheurs de l’ICM, suite à l’appel d’offre lancé au printemps 2013 par l’institution. Celle-ci avait reçu 83 candidatures, dont 90% d’origine internationale, démontrant son attractivité. L’ICM est un lieu de recherche innovant qui réunit dans un même lieu malades, médecins et chercheurs, afin de fournir à tous les meilleures conditions pour l’élaboration de nouveaux traitements des lésions du système nerveux, et leur application.

Bassem Hassan et son équipe s’intéressent aux mécanismes génétiques contrôlant les premiers stades du développement du système nerveux : la spécialisation des cellules et la formation des circuits neuronaux. Ils travaillent également sur les mécanismes impliqués dans les maladies neurologiques, et notamment Alzheimer.

A propos de la Fondation Paul Allen

Paul Allen, 57ème homme le plus riche de la planète, a fait vœux de donner la majeure partie de sa fortune (environ 16 milliards de dollars) sous la forme de dons à des institutions de recherche scientifique, d’éducation, ou des œuvres caritatives. A ce jour, il a déjà donné plus de deux milliards de dollars, dont environ un quart au profit de l’Institute for Brain Science qu’il a lui-même fondé.

Sa fondation remet chaque année le Allen Distinguished Investigator Award à des scientifiques s’étant distingués par une approche audacieuse et une volonté de prendre des risques, des qualités indispensables selon Paul Allen pour réaliser des avancées majeures. Ce prix s’accompagne d’une aide financière permettant aux projets de ces scientifiques de se concrétiser, les mécanismes de financement traditionnels de la recherche étant généralement frileux face aux projets les plus risqués.

Le financement reçu par Bassem Hassan s’élève à 1,5 millions de dollars sur trois ans, et permettra à Bassem Hassan et son équipe de se pencher sur la manière dont les variations de réseaux neuronaux influencent les traits de comportement des individus.

Pour plus d’information

- Communiqué de presse de l’Institut du Cerveau et de la Moëlle épinière
- Communiqué de presse de la fondation Allen Institute
- Présentation du projet de recherche de Bassem Hassan