Robert Jeansoulin

, Read this page in English , Partager

Attaché pour la science et la technology, Ambassade de France, Washington, DC (Juillet 2008-Août 2012). Depuis il est au Consulat Général de France au Québec (Sept. 2012-…).

Le Dr. Robert Jeansoulin est Directeur de Recherche au CNRS, en informatique, actuellement Attaché Scientifique pour le Québec, après avoir passé 4 ans à l’Ambassade de France aux Etats-Unis, en charge des Nouvelles Technologies de l’Information, Communication et Sécurité (secteur NSTICS).
Avant de rejoindre Washington, il enseignait les Bases de Données à Paris-Est Marne-la-Vallée. Il a commencé sa carrière comme chargé de recherche au CNRS à Toulouse, sur financement CNES (images de télédétection, 1978). Visiteur scientifique à USC Medical Imaging Science Group (Los Angeles 1980, bourse OTAN), puis à l’INRIA, puis Professeur à l’Université d’Orsay. De retour au CNRS en 1990 (Labo. de Robotique, UPMC), il fut un co-fondateur du premier réseau français de recherche en géomatique.
Il fut chargé de mission au CNRS, contribuant à l’adoption des bases de données et des réseaux informatiques parmi les laboratoires des Sciences Humaines et Sociales.
De 1998 à 2004, il dirigea le projet européen REVIGIS (FP4 ESPRIT, FP5 FET-IST) comme coordinateur et responsable scientifique et fut Professeur Associé à l’Université Laval (Québec, 2001-2010).

Son domaine de recherche est l’Intelligence Artificielle et particulièrement “l’incertitude”, dans son application au raisonnement spatial et temporel, notamment en "géomatique", toujours de manière interdisciplinaire et internationale.
Licence en Mathématique (U. Provence, Marseille 1970) ; Maitrise en Informatique (UPS, Toulouse 1974) ; Diplôme d’ingénieur (ENSEEIHT Polytech Toulouse 1976) ; Doctorat en Traitement d’Image à Paul Sabatier Toulouse 1981.
Il a publié 5 livres, 20 articles en journal, 80 articles en conférence à comité et a reçu 3 prix (IGN, Intergraph, ASPRS), en imagerie et IA. Il a encadré 22 doctorants, qui sont aujourd’hui dans des laboratoires en France, Canada, Irlande, ou Tunisie. Il a servi comme expert dans des comites d’évaluation en France, Suisse, Canada, et pour l’Union Européenne.

Contact