Boeing en passe de perdre le contrat de satellites du NRO

, Partager

En raison d’importantes dérives budgétaires et calendaires du programme FIA (Future Imagery Architecture), le Directeur du renseignement américain John Negroponte envisage de retirer à Boeing le contrat de développement des futurs satellites espions obtenu en 1999 et de le confier à son concurrent Lockheed Martin. Le projet FIA est une constellation de satellites de renseignement équipés de charges utiles d’imagerie électro-optique et radar de très haute technologie. Son budget global a augmenté de 6 à 15 milliards de dollars et la date de lancement, initialement prévue en 2004, a déjà glissé de cinq ans (cf Etats-Unis Espace No 362 article 7). Le programme devrait être profondément revu afin de répondre au mieux aux menaces actuelles comme le terrorisme et suffisamment rapidement pour assurer la transition avec les satellites espions actuellement opérationnels. Des modifications techniques au profit de satellites plus petits et de concepts plus simples sont une alternative probable. Avec cette opération, le National Reconnaissance Office (NRO) espère bénéficier de l’expertise de Lockheed Martin, constructeur des séries de satellites espions précédentes Lacrosse et Keyhole, et de technologies déjà en développement qui seraient applicables au programme FIA. Toutefois Lockheed Martin n’échappe pas au problème des dérives budgétaires et calendaires sur ses programmes. Il fait notamment état d’importants surcoûts dans le développement de la constellation d’alerte avancée SBIRS-High (Space-Based Infrared System).

Source :

Aviation Week, 16/09/2005 ; Wall Street Journal, 19/09/2005

Rédacteur :

Clémence Le Fèvre cnes.mst@ambafrance-us.org
Jean-Jacques Tortora cnes@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….