Budget Prévisionnel 2009 pour la National Nanotechnology Initiative

, Partager

La proposition budgétaire de 2009 pour la National Nanotechnology Initiative (NNI) se monte à 1,527 milliards de dollars, soit une augmentation de 2,4% par rapport au budget estimé pour 2008. Depuis la création de la NNI en 2001, cette prévision porte l’investissement total à 9,8 milliards de dollars, et cela représente une augmentation de plus de 330% de l’investissement accordé la première année de la mise en place de la NNI. Depuis 2005, la croissance a bien diminué et commence à se stabiliser avec une augmentation estimée à environ 40% pour les quatre dernières années de la NNI (entre 2005 et 2009), contre une augmentation réelle de plus de 230% pour les quatre premières années, entre 2001 et de 2005.

Parmi les agences fédérales impliquées dans la NNI, c’est le Department of Defense (DoD) qui recevrait le financement le plus important (431 millions de dollars), suivi de la NSF, habituellement au premier rang, avec 397 millions. Il faut remarquer une nette augmentation depuis 2007 du budget consacré à la recherche fondamentale sur les phénomènes nanométriques (de 481 à 551 millions), domaine soutenu principalement par la NSF et le DoD. Le DoD y consacre la moitié de son budget, et la NSF plus du tiers. Le DoD participe activement aussi au développement des dispositifs et systèmes nanométriques en y consacrant un quart de son budget. 311 millions ont été proposés pour le Department of Energy (DoE) qui a prévu d’achever mi 2008 les cinq grands centres de recherche en nanotechnologie (National Science Research Centers, NSRC) qu’il pilote et dont les équipements et les infrastructures sont ouverts à l’ensemble des chercheurs de la communauté scientifique. Le Department of Health and Human Service (DHHS) qui regroupe les National Institutes of Health (NIH) et le National Institute of Occupational Safety and Health (NIOSH) se partageront une enveloppe prévisionnelle de 231 millions de dollars. Si la mission des NIH reste de développer les connaissances et les applications dans le domaine biomédical à l’aide des nanotechnologies (principalement grâce à la recherche sur les nanosystèmes médicaux, plus de 60% de son budget), le NIOSH se focalise intégralement sur les risques et les implications des nanotechnologies. Pour finir, l’augmentation prévisionnelle importante du budget du National Institute of Standards and Technology (NIST), un budget de 110 millions, reflète l’engagement du Président d’investir fortement dans l’ingénierie et les sciences physiques pour l’American Competitiveness Initiative.

Source :

NNI : http://www.nano.gov/NNI_FY09_budget_summary.pdf

Rédacteur :

Alban de Lassus - deputy-phys.mst@consulfrance-houston.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….