Bulletin d’actualité Espace n°16-08

, Partager

International
Sécurité et Défense
Lanceurs et lancements
Observation de la Terre

INTERNATIONAL

La question du lanceur indien
Space News, 29 mars 2016
Deux visions s’opposent quant à l’utilisation du PSLV indien :

  • le 25 février, l’ambassadeur des États-Unis en Inde, relevant notamment le premier lancement de quatre satellites américains en septembre 2015 et le prochain lancement pour Google par un lanceur PSLV, rendait hommage à la coopération bilatérale croissante dans le domaine spatial ; de fait, de nombreuses sociétés telles que Spire Global ou Planet Labs entendent intégrer l’offre indienne en matière de lancement pour le déploiement de leurs constellations de satellites.
  • le 26 février la Federal Aviation Administration (FAA) reprenait à son compte l’avis de son comité consultatif, le Commercial Space Transportation Advisory Committee (COMSTAC) s’opposant au recours au lanceur indien contrôlé par les autorités de ce pays, qui par ailleurs persistent à refuser de signer le Commercial Space Launch Agreement (CSLA).

SÉCURITÉ ET DÉFENSE

Une étape majeure pour la mise en opération du Space Fence en 2018
SpaceNews, 28 mars 2016
Lockheed Martin a annoncé avoir achevé la construction dans le New-Jersey d’une version réduite de démonstration de la nouvelle génération de système de surveillance de l’espace de l’US Air force, destinée à tester au niveau matériel et logiciel le futur Space Fence. Le suivi du premier satellite a été effectué le 30 janvier dernier.

Le Space Fence, comprenant un radar opérant en bande S capable de détecter cinq fois plus d’objets en orbite que l’actuel Air Force Space Surveillance System S-Band Radar, doit être construit aux îles Marshall et être opérationnel en 2018. Le coût global du programme devrait s’élever à 1,6 Md$.

LANCEURS ET LANCEMENTS

Troisième atterrissage réussi pour le New Shepard
ViaSat, 4 avril 2016
Succès du troisième lancement et atterrissage du lanceur réutilisable New Shepard de Blue Origin, le 2 avril, avec à son bord deux expériences universitaires en microgravité. Après avoir atteint une altitude maximale de 103 km, les moteurs BE-3 ont été relancés dans la phase descendante à une altitude de 1000 mètres, pour permettre un retour en douceur à la vitesse de 7,7 km/h et un atterrissage sans encombre.

Identification de l’anomalie lors du vol AtlasV/Cygnus
Space Policy Online, 31 mars 2016
United Launch Alliance (ULA) a annoncé que l’arrêt prématuré du moteur RD-180 lors du dernier lancement le 22 mars était dû à un problème de fonctionnement du système de combustion du premier étage du lanceur Atlas V. Cette anomalie a été compensée par une prolongation de l’activité du moteur de l’étage supérieur Centaur, ce qui a permis in fine de placer le cargo de ravitaillement Cygnus d’Orbital ATK sur la bonne orbite.

Le lancement du prochain Atlas 5, avec à son bord le satellite de la Navy MUOS-5 (Mobile User Objective System) a été reporté du 5 au 12 mai.

Qualification des segments sol du SLS/Orion
Space news, 30 mars
L’ensemble des équipements-sol et des opérations nécessaires pour assurer les lancements du futur Space Launch System et son vaisseau spatial Orion depuis le Kennedy Space Center, a passé avec succès la revue critique de conception (CDR).

OBSERVATION DE LA TERRE

Mise en œuvre de la politique spatiale commerciale de la NOAA
SpaceCommerce, 6 avril 2016
Dans un communiqué du 6 avril, le NESDIS (NOAA Satellite and Information Services) annonce la parution prochaine de son projet de document relatif au processus d’évaluation des activités commerciales. Cette nouvelle étape dans la politique de la NESDIS visant à renforcer l’intégration des capacités du secteur commercial dans les activités de l’agence, fait suite à la publication en janvier dernier de la politique spatiale commerciale de la NOAA.

Ce processus d’évaluation s’effectuera en deux étapes :

  • publication d’une demande de renseignements (RFI) destinée à effectuer une évaluation de l’offre commerciale en lien avec les missions de la NOAA ;
  • publication d’une ou plusieurs demandes de proposition (RFP), destinées à acquérir et évaluer des jeux de données au regard des spécifications fournies ;

Le calendrier précis de cette démarche n’est à ce stade pas précisé.


Retrouvez également toutes les actualités mises en ligne par la mission pour la Science et la Technologie
en cliquant sur ce lien.
Ambassade de France aux États-Unis d’Amérique
Service spatial – Bureau du CNES