Bulletin d’actualité Espace n°16-09

, Partager

Politique
Sécurité et Défense
Lanceurs et lancements
Station spatiale internationale
Sciences de l’univers
Observation de la Terre
Navigation et positionnement
Technologie

POLITIQUE

American Space Renaissance Act
SpacePolicyOnline, 12 avril 2016

Le républicain Jim Bridenstine (R-OK) a publié la version définitive du projet de loi American Space Renaissance Act lors du Space Symposium, qui a ensuite été officiellement présentée à la Chambre des représentants.
Les principaux objectifs du projet de loi sont :

  • maintenir la puissance militaire nationale et protéger les infrastructures spatiales ;
  • encourager l’innovation spatiale commerciale ;
  • promouvoir la stabilité, la responsabilité et la clarté de mission à la NASA.

Les dispositions de ce projet de loi n’auraient pas vocation à être adoptées en bloc, mais elles pourraient être intégrées partiellement dans d’autres textes législatifs tels que le National Defense Authorization Act (NDAA).
Plus d’informations sur ce lien

SÉCURITÉ ET DÉFENSE

Space Entreprise Vision
Parabolic Arc, 13 avril 2016

Le Général John Hyten, commandant de l’Air Force Space Command, a annoncé la mise en place de la Space Enterprise Vision (SEV). La SEV, qui s’inscrit dans le cadre de l’U.S. National Space Policy et de la position du National Reconnaissance Office (NRO), met en exergue la menace croissante planant sur les systèmes spatiaux et fournit des lignes directrices sur la manière dont l’U.S. Air Force devrait construire une défense adaptée. Le document préconise une approche intégrée prenant en compte les multiples informations nécessaires aux missions de combat (comme les communications, les services de positionnement, de navigation et de synchronisation, l’alerte de lancement de missiles et les données météorologiques).

Le nouveau concept mis en avant est la capacité de résilience qui prend le pas sur la disponibilité fonctionnelle qui jusque-là sous-tendait la planification et la gestion des infrastructures spatiales.

Les Émirats Arabes Unis et la surveillance de l’Espace
SpaceNews, 12 avril 2016
Le 11 avril, les Émirats Arabes Unis sont devenus, après l’Allemagne, l’Australie, le Canada, la Corée du Sud, l’Espagne, la France, Israël, l’Italie, le Japon, le Royaume-Uni, le onzième pays à avoir signé avec l’U.S. Strategic Command un accord de partage des données de surveillance de l’espace. L’agence spatiale européenne, Eumetsat, et plus de cinquante entreprises, ont également déjà signé un accord de ce type.

Télescope de surveillance spatiale
Space News, 06 avril 2016
Boeing s’est vu attribuer un contrat de 2,5 M$ par l’U.S. Air Force pour des activités de recherche et de gestion liées aux télescopes situés au Nouveau Mexique et à Hawaii, dans le cadre du programme RASTER (Research and Development for Advanced Space Superiority Technology and Engineering Requirement).

LANCEURS ET LANCEMENTS

Plein succès pour SpaceX
SpacePolicyOnline, 8 avril 2016
The Space Reporter, 11 avril 2016

Plein succès, le 8 avril dernier, pour la société californienne SpaceX, qui a réussi la mise en orbite vers la station spatiale internationale de la capsule de ravitaillement Dragon, ainsi que le retour du premier étage du Falcon 9 sur une plateforme flottant dans l’océan Atlantique.

Ce succès total intervient après l’échec au lancement en juin 2015, les quatre échecs de récupération du premier étage du lanceur, en janvier 2015, en avril 2015, en janvier 2016 et en mars 2016 et le succès de récupération sur la terre ferme en décembre 2015 (lancement des 11 satellites Orbcomm OG-2).

L’étage utilisé pour le vol du 8 avril a été transporté à Cap Canaveral pour y subir dix tests de mise à feu afin de valider une nouvelle utilisation. SpaceX ambitionne de réaliser les deux prochains lancements de Falcon 9 avec atterrissage sur plateforme flottante dans les deux prochains mois. Le doute persiste à ce stade sur la nature de la charge utile pour le premier lancement avec propulseur réutilisé (charge utile réelle ou factice). Elon Musk a déclaré que tous les éléments du propulseur du premier étage pourraient effectuer dix à vingt missions, des aménagements mineurs permettant même d’envisager jusqu’à cent missions.
Un lancement avec un propulseur réutilisé pourrait faire baisser de 30 % le prix aujourd’hui estimé à 61,2 M$.

Débats sur la reconversion des missiles intercontinentaux
Space News, 5 avril 2016
Space News, 5 avril 2016
Parabolic Arc, 5 avril 2016
Defensenews, 18 avril 2016

Partisans et opposants à la levée de l’interdiction de la reconversion de missiles balistiques ICBM pour un usage commercial s’affrontent dans la presse.

Les partisans mettent en avant que l’utilisation d’ICBM serait à la fois créatrice de nouvelles capacités de lancement nationales génératrices d’emplois, à même de lutter contre la concurrence étrangère (Dniepr, Rockot, PSLV, Vega). Elle permettrait en outre de réaliser de substantielles économies en réduisant les coûts de maintien et de stockage des anciens missiles. Cette thèse est en particulier défendue par Orbital ATK qui souhaiterait utiliser des ICBM pour la fabrication du lanceur Minotaur 4, qui serait en mesure d’emporter une charge utile quatre fois plus lourde qu’un lanceur tel que le LauncherOne de Virgin Galactic.
Les opposants, à l’instar de Virgin Galactic, estiment qu’une modification de la politique actuelle mettrait le gouvernement en concurrence frontale avec l’industrie nationale de lancement commercial, et ce, pour des réaliser des économies somme toute limitées.

Aerojet Rocketdyne fournisseur unique des moteurs du SLS

NASASpaceFlight, 07 avril 2016
La NASA a publié un document intitulé “Justification for Other Than Full and Open Competition (JOFOC)”, justifiant le recours à un fournisseur unique, Aerojet Rocketdyne, afin de fabriquer les moteurs RL10 de l’étage supérieur (EUS) du Space Launch System (SLS). Le document préconise une commande initiale de dix moteurs qui couvrirait les deux premiers lancements du SLS.

Nouveau réservoir cryogénique composite
Parabolic Arc, 13 avril 2016
Generation Orbit Launch Services, Inc. (GO) a signé un accord de deux ans avec la NASA afin de poursuivre la conception, la fabrication et les tests d’un nouveau réservoir cryogénique composite, destiné à équiper la famille de lanceurs GOlauncher.

Exos s’envolera depuis Spaceport America
Parabolic Arc, 5 avril
Spaceport America, la première base spécifiquement conçue pour les lancements commerciaux, et EXOS Aerospace Systems & Technologies, Inc., entreprise fabriquant des véhicules commerciaux suborbitaux, ont signé un accord d’une durée de cinq ans permettant le lancement du Suborbital Active Rocket with GuidancE (SARGE) depuis la base située dans le Nouveau Mexique.

Avancée du développement de l’avion suborbital XS-1
Parabolic Arc, 08 avril 2016
La DARPA a lancé la phase II du programme XS-1, qui vise la conception et la fabrication et le test d’un prototype suborbital expérimental réutilisable sans pilote, destiné à placer des satellites en orbite basse.

XS-1 a quatre objectifs techniques majeurs :

  • possibilité d’assurer dix vols successifs sur une période de dix jours ;
  • mise en orbite d’une charge utile de 408 kg à 680 kg ; le lancement de charges utiles de 1 300 kg ou plus pourra être envisagé avec un étage supérieur consommable plus puissant ;
  • vitesse de vol suffisamment élevée pour permettre l’utilisation d’un étage supérieur consommable de faible taille (et donc bon marché) ;
  • réduction du coût de l’accès à l’espace pour des charges utiles de 1300 kg et plus, avec un objectif de prix à environ 5 M$ par vol pour le système opérationnel, qui inclurait un moteur réutilisable et un étage supérieur consommable.

STATION SPATIALE INTERNATIONALE

Déploiement du BEAM
Parabolic Arc, 8 avril 2016
Le BEAM (Bigelow Expandable Activity Module) est un module habitable déployable expérimental, développé dans le cadre d’un partenariat entre la société Bigelow et la NASA, qui sera utilisé par les astronautes de la station spatiale internationale. Placé en orbite lors de la mission CRS-8 du 8 avril, puis gonflé, il sera testé deux années durant. L’équipage entrera régulièrement dans le module pour contrôler ses caractéristiques et recueillir toutes les informations utiles pour la conception de futurs habitats spatiaux. Après cette période de test, le BEAM sera détaché de la station spatiale et se consumera durant sa rentrée atmosphérique.

SCIENCES DE L’UNIVERS

Succès du centre de prévision météorologique spatial de la NOAA
Via Satellite, 05 avril 2016
Entré en opération depuis 2005, le SWPC (Space Weather Prediction Center) de la NOAA compte désormais 48 000 clients depuis 2005, dont 25 % non américains.

Le retour de Kepler
The Space Reporter, 11 avril 2016
Le télescope spatial Kepler de la NASA, dédié à la recherche de planètes en dehors du système solaire, est sorti du mode urgence dans lequel il était entré le 4 avril. L’origine de l’anomalie reste à déterminer.

NEOWISE poursuit sa quête des géocroiseurs
JPL, 5 avril 2016
Deuxième année de publication des données de la mission NEOWISE (Near-Earth Object Wide-field Survey Explorer) de la NASA, après son redémarrage en décembre 2013. NEOWISE a permis la caractérisation de 439 géocroiseurs dont 72 nouveaux corps célestes.

OBSERVATION DE LA TERRE

21 satellites en orbite en 2017 pour Terra Bella
Via Satellite, 06 avril 2016
La société Terra Bella, ex-Skybox Imaging, ambitionne de lancer d’ici la fin 2017 un ensemble de 19 satellites fabriqués par Space Systems Loral (série SkySat C), qui viendront s’ajouter aux deux satellites déjà en orbite : SkySat A, lancé par Dnepr en 2013 et SkySat B lancé par un Soyouz en 2014. Une fois complétée, cette constellation devrait permettre au minimum trois revisites par jour, avec une résolution submétrique.

Le lancement du prototype de la série SkySat C est prévu le 31 mai prochain avec un Polar Satellite Launch Vehicle (PSLV) indien. Les quatre satellites suivants seront lancés cet été par le lanceur Vega d’Arianespace et les six suivants dans le courant du quatrième trimestre de l’année par le lanceur Minautaur d’Orbital ATK.

Gratuité des données ASTER
NASA, 02 avril 2016
La NASA et le ministère japonais de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie (METI) ont rendu accessibles gratuitement les données obtenues par l’instrument ASTER (Advanced Spaceborne Thermal Emission and Reflection Radiometer), placé à bord du satellite américain Terra lancé en 1999.

Fusées-sondes
SpaceDaily, 11 avril 2016
Orbital ATK devrait réaliser 18 lancements de fusées-sondes par an dans le cadre d’un contrat de 199,5 M$ passé par la NASA.

Tomographie atmosphérique
NASA, 28 mars 2016
La prochaine mission aéroportée de tomographie atmosphérique (ATom) de la NASA, d’une durée d’un mois, devrait se dérouler cet été. Il s’agira d’étudier les divers gaz à effets de serre présents dans l’atmosphère (dioxyde de carbone, méthane, ozone troposphérique…). Trois autres missions annuelles sont d’ores et déjà prévues.

NAVIGATION ET POSITIONNEMENT

Segment sol du GPS-3
SpaceNews, 12 avril 2016
Le système de contrôle au sol de la nouvelle génération de satellites de GPS de l’U.S. Air Force (OCX- GPS Operational Control Segment) a passé avec succès le premier test de qualification (Block 0). Le maître d’œuvre Raytheon prévoit l’achèvement du programme doté d’un budget de 4,1 Md$ pour 2021, soit six années plus tard que les prévisions initiales. En cas de retard pour la prochaine étape Block 1, l’Air Force pourrait se tourner vers Lockheed Martin, dans le cadre d’un contrat d’urgence d’un montant 96 M$.

Northrop Grumman en course pour GPS-3
Via Satellite, 06 avril 2016
Northrop Grumman a remis une proposition reposant sur une constellation en orbite terrestre moyenne (MEO) et s’appuyant sur un prototype de charge utile construit et testé en 2015, dans le cadre de l’appel d’offres de l’U.S. Air Force pour la prochaine génération du système de positionnement par satellites, le GPS-3. Les contrats d’études seront ouverts pour 26 mois, avec deux possibilités d’extension de 6 mois, précédant une mise en concurrence en 2018 pour un contrat de 22 satellites.

TECHNOLOGIE

Maintenance en orbite
Parabolic Arc, 12 avril 2016
Orbital ATK a signé avec Intelsat un contrat de fourniture de services de maintenance en orbite. Le Commercial Servicing Vehicle, développé à partir de la plate-forme GEOStar, devrait commencer sa mission de maintenance début 2019, pour une période de cinq ans.

Ergol Vert
Space.com, 13 avril 2016
La mission GPIM (Green Propellant Infusion Mission) de la NASA, partie intégrante du Space Test program 2 (STP-2) de l’U.S. Air Force, devrait être lancée par un Falcon Heavy de SpaceX en 2017. Il s’agirait de la première mission nationale destinée à tester une alternative à l’hydrazine, ergol fortement toxique et corrosif usuellement utilisé. Le nouvel ergol serait 45 % plus dense et sa performance serait supérieure de 50 %.

100 M$ pour Breakthrough Starshot
Parabolic Arc, 12 avril 2016
Lancement de l’ambitieux projet Breakthtrough Starshot, porté par l’astrophysicien Stephen Hawking, l’entrepreneur Youri Milner et le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg. Ce projet, doté d’un budget de 100 M$, vise à démontrer le concept de nanosondes, qui propulsées par des photons à une vitesse pouvant atteindre 20 % de la vitesse de la lumière, parviendraient à rejoindre Alpha Centauri en vingt ans.
Plus d’informations sur : www.breakthroughinitiative.org

Retrouvez également toutes les actualités mises en ligne par la mission pour la Science et la Technologie
en cliquant sur ce lien.

Ambassade de France aux États-Unis d’Amérique
Service spatial – Bureau du CNES