Bulletin d’actualité Espace n°16-17

, Partager

Politique
International
Sécurité et Défense
Lanceurs et Lancements
Station Spatiale Internationale et Vol Habité en Orbite Basse
Exploration
Sciences de l’Univers
Observation de la Terre
Télécommunications
Secteur Privé
Technologie

POLITIQUE

Plaidoyer pour la stabilité des programmes de la NASA
Spacenews, 14 juillet 2016
SpacePolicyOnline, 24 juillet 2016
La sous-commission Espace du Sénat a invité la prochaine administration à garantir la continuité des activités de la NASA et a réitéré son soutien au développement des activités spatiales commerciales en orbite basse, ce qui permettrait à la NASA, au-delà de la station spatiale internationale, de mobiliser ses forces sur les missions cis-lunaires puis martiennes.
Le journal relève en outre que les deux principaux candidats à la présidentielle se sont jusqu’à présent peu exprimés sur l’espace, ce qui ne permet pas à ce stade d’apprécier si une quelconque menace pèse réellement sur les programmes tels que le lanceur lourd SLS, la capsule habitée Orion ou la mission de retour d’astéroïde ARM.

INTERNATIONAL

Comparaison internationale des services de lancement
ParabolicArc, 23 juillet 2016
Le Government Accountability Office a publié une étude comparative entre les moyens opérationnels américains de lancement et ceux de la Chine, de l’Europe, de l’Inde, du Japon et de la Russie. Cette étude s’attache en particulier à analyser la façon dont les Etats soutiennent directement ou indirectement les fournisseurs de lancement nationaux. La situation américaine apparaît singulière dans la mesure où ce pays dispose de plus de deux fournisseurs d’accès à l’espace, parmi lesquels United Launch Alliance, SpaceX et Orbital ATK (avec des recouvrements entre eux en termes de capacité de lancement) pour assurer ses propres besoin tant civils que militaires.
http://www.gao.gov/assets/680/678646.pdf

La Chambre s’interroge sur le recours aux lanceurs indiens
SpaceRef, 06 juillet 2016
ParabolicArc, 06 juillet 2016
S’inquiétant de possibles distorsions de concurrence, les membres de la Chambre des Représentants Lamar SMITH (R-TX), président de la commission Science, Espace et Technologie, et Brian BABIN (R-TX) président de la sous-commission Espace, ont saisi l’administration afin de demander des clarifications sur la politique des États-Unis en matière d’utilisation de lanceurs indiens. Cette saisine intervient alors que l’Inde a rejoint le MTCR le 28 juin. Pour mémoire, la société indienne Antrix a lancé quatre cubesats de Spire Global en 2015 et douze cubesats de Planet en 2016 ; PlanetiQ a en outre signé avec Antrix un contrat de lancement pour la mise en orbite de deux satellites fin 2016 et dix satellites dans le courant de l’année 2017.

Coopération nippo-américaine en astronomie
Spacenews, 21 juillet 2016
La NASA envisagerait de fournir une réplique de l’instrument soft X-Ray Spectrometer (SXS) placé à bord de la sonde exploration astronomique japonaise Hitomi (ou ASTRO-H) lancée en février 2016 et déclarée perdue en mars 2016. Les frais induits pour la NASA seraient de 70 à 90 M$ pour la période 2017-2021.

SÉCURITÉ ET DÉFENSE

Evolutions de la stratégie spatiale du DoD : protection et désagrégation
Spacenews, 18 juillet 2016
Lors de la conférence Futur Space Leaders 2016, le lieutenant-général Jay RAYMOND, chef adjoint de l’Air Force responsable des opérations, est intervenu sur les évolutions nécessaires du DoD en matière de stratégie spatiale. Soulignant que les adversaires des Etats-Unis n’entendraient pas renoncer à intensifier leurs efforts, il a plaidé pour un renforcement de la protection des capacités spatiales (budget de 6,6 Md$ sur six ans afin d’améliorer les satellites et les systèmes sol capables de résister à une multitude de menaces ennemies) et de la désagrégation ou la dispersion de capacités militaires spatiales sur un ensemble de satellites moins complexes et moins onéreux. Au moins l’un des programmes appelés à être envisagé cette année pour succéder au milieu des années 2020 aux programmes Space System Based Infrared (SBIRS) et Advanced Extremely High Frequency satellites (AEHF) pourrait être conduit selon ce concept de désagrégation.

Réaffectations au sein du budget spatial 2016 du DoD
Spacenews, 07 juillet 2016
BreakingDefense, 07 juillet 2016
Le Département de la Défense a présenté au Congrès une requête de modification de programmation pour l’année fiscale 2016, comprenant notamment :

  • un budget additionnel de 39 M$ pour le développement de la prochaine génération du système de contrôle au sol (OCX) du GPS alors qu’un budget de 324 M$ avait déjà été accordé (montant qui devrait permettre selon les autorités militaires d’éviter un retard supplémentaire du programme de quatre mois et un surcoût estimé à 90 M$, la date d’achèvement du programme n’étant pas anticipée avant 2021) ;
  • un budget additionnel de 30 M$ pour le Joint Interagency Combined Space Operations Center (JICSpOC), alors qu’un budget de 60 M$ avait été accordé ;
  • une baisse de budget de 31,7 M$ pour le programme GPS-3 (un budget de 179 M$ avait été accordé) du fait des retards consécutifs aux problèmes techniques rencontrés par Harris Corp. dans le développement de la charge utile ;
  • un budget additionnel de 11 M$ pour soutenir la migration du catalogue des objets spatiaux de l’U.S. Air Force (SPADOC) vers le nouveau logiciel du Joint Space Operations Center Mission System (JMS), alors qu’un budget de 74 M$ avait été accordé.

Le programme Pathfinder 2 se heurte à des questions juridiques
Spacenews, 11 juillet 2016
Le programme Pathfinder 2 dans le cadre duquel l’U.S. Air Force envisage l’achat d’un transpondeur complet placé sur un satellite privé de télécommunications, puis d’échanger cet achat contre un accès global à la constellation de l’opérateur avec lequel le contrat initial a été passé, fait l’objet d’une analyse de conformité avec les règles en matière d’acquisition auxquelles les autorités militaires sont soumises.
Il apparaît en conséquence peu probable aujourd’hui que l’appel à idées relatif à Pathfinder 2 lancé en juin 2014 puisse donner lieu à la passation d’un contrat avant le début de l’année fiscale 2017.

Anomalie sur le satellite MUOS-5 de la Navy
Spacenews, 08 juillet 2016
SpaceFlightInsider, 08 juillet 2016
Le 5ème satellite de la constellation Mobile User Objective System (MUOS-5) construit par Lockheed Martin a subi une anomalie après son lancement sur son orbite de transfert géostationnaire par United Launch Alliance (ULA) le 24 juin. Ce problème a conduit l’U.S. Navy à placer le satellite sur une orbite intermédiaire temporaire afin d’évaluer la situation.
MUOS-5 est destiné à assurer une redondance en orbite pour le système de communications mobiles MUOS (dont le coût global pourrait s’élever à 7,7 Md$) estimé dix fois plus rapide que le système Ultra-High Frequency Follow-on et qui a vocation à être opérationnel au-delà de 2025.

Alliance dans le domaine du renseignement géospatial
ParabolicArc, 18 juillet 2016
La National Geospatial-Intelligence Agency (NGA) et le National Reconnaissance Office (NRO) ont décidé d’allier leurs efforts au travers de la Commercial GEOINT Activity (CGA) afin de tirer le meilleur parti du renseignement géospatial commercial (GEOINT), en plein essor.

Le satellite WorldView-2 à l’origine de débris spatiaux ?
SpaceFlightInsider, 20 juillet 2016
Le satellite commercial d’observation de la Terre WorldView-2, détenu et exploité par la société DigitalGlobe, serait impliqué dans un évènement ayant produit des débris spatiaux. Le satellite demeurerait opérationnel et manœuvrable, mais la date et les circonstances précises de l’évènement demeurent à déterminer, tout comme le nombre de débris, sur les huit identifiés, provenant de ce satellite.

LANCEURS ET LANCEMENTS

SpaceX : mission CRS-9 et récupération du premier étage réussies
SpacePolicyOnline, 18 juillet 2016
Spacenews, 18 juillet 2016
Spacenews, 20 juillet 2016
SpaceX a lancé avec succès le neuvième cargo de ravitaillement Dragon de la mission Commercial Resupply Services-9 (CRS-9) pour le compte de la NASA vers la station spatiale internationale, depuis la base de lancement de Cap Canaveral en Floride. Environ neuf minutes plus tard, le premier étage du lanceur Falcon 9 s’est posé avec succès sur la base de lancement.

Moon Express s’installe à Cap Canaveral
SpaceflightInsider, 13 juillet 2016
Spacenews, 12 juillet 2016
La société Moon Express, qui développe des atterrisseurs lunaires commerciaux, a signé un accord avec l’U.S. Air Force afin de disposer du complexe de lancement n°17 (ancien site de lancement du lanceur Delta 2) ainsi que du complexe n°18, à Cap Canaveral en Floride, d’y établir un centre de recherche et de développement et d’y réaliser des tests de ses atterrisseurs lunaires.

Les ambitions de Vector Space Systems en matière de petit lanceur
ParabolicArc, 20 juillet 2016
En acquérant Garvey Spacecraft Corporation, la société Vector Space Systems entend dynamiser son programme de développement du petit lanceur Vector-1 dédié au lancement de charges utiles légères en orbite basse (45 kg en orbite basse inclinée et 25 kg en orbite polaire). La société vise des premiers tests de vol suborbital en 2017, trois ou quatre vols commerciaux en 2018 et une douzaine en 2019.

XCOR met le cap sur l’Ecosse
ParabolicArc, 12 juillet 2016
XCOR Aerospace a signé un protocole d’accord avec Orbital Access Limited et Glasgow Prestwick Spaceport ouvrant la voie à la mise en place de services de lancement pour ses véhicules suborbitaux habités à décollage horizontal Lynx, depuis Prestwick en Ecosse. D’autres accords analogues pourraient être conclus dans d’autres pays.

STATION SPATIALE INTERNATIONALE ET VOL HABITÉ EN ORBITE BASSE

Thales Alenia Space fournira neuf modules Cygnus supplémentaires à Orbital ATK
ParabolicArc, 11 juillet 2016
Orbital ATK, Inc. a signé un contrat avec Thales Alenia Space, pour la fourniture par cette dernière de neuf Pressurized Cargo Modules (PCM) supplémentaires à Orbital ATK pour les prochaines missions cargo de ravitaillement à la station spatiale internationale (ISS). Le module PCM est conçu pour transporter du fret et des expériences scientifiques à bord du cargo Cygnus d’Orbital ATK dans le cadre du contrat Commercial Resupply Services de la NASA.

Appel à idées de la NASA pour l’utilisation privée d’un port d’amarrage sur l’ISS
Spacenews, 15 juillet 2016
ParabolicArc, 15 juillet 2016
La NASA a lancé un appel à idées (RFI) pour l’utilisation d’un port d’amarrage de la station spatiale, qui serait mis à la disposition du secteur privé, afin de soutenir le développement économique en orbite basse. Cet appel fait explicitement référence au Node 3 (ou Tranquility), actuellement occupé par le Bigelow Expandable Activity Module (BEAM) et installé sur la station en mai 2016 pour un test de deux ans, qui serait disponible pour une utilisation par d’autres modules dès 2018. Deux sociétés ont d’ores et déjà fait connaître leur ambition de développer des modules commerciaux pour une utilisation sur la station spatiale internationale, comme précurseurs à des stations spatiales indépendantes : Bigelow Aerospace, qui a annoncé être en pourparlers avec la NASA sur l’installation de l’un de ses modules de B330 sur l’ISS dès 2020, et Axiom Space, créée par l’ancien directeur du programme ISS à la NASA Michael SUFFREDINI, maintenant président de la division de l’espace commercial de Stinger Ghaffarian Technologies (SGT).

EXPLORATION

Le Rover Curiosity reprend ses activités martiennes
SpaceFlightInsider, 08 juillet 2016
JPL, 11 juillet 2016
Après être entré en mode « veille » le 2 juillet, vraisemblablement du fait d’une anomalie logicielle, le véhicule martien Curiosity a repris son activité le 9 juillet.

Surcoût de la mission Mars 2020
Spacenews, 20 juillet 2016
L’enveloppe du programme Mars 2020 atteindrait désormais quelque 2,1 Md$ (développement et lancement), montant auquel s’ajouterait 300 M$ pour les opérations pendant une année martienne. La NASA justifie la nouvelle enveloppe, largement supérieure à l’estimation initiale annoncée en décembre 2012 (enveloppe de 1,5 Md$, soit 40 pour cent de moins que les 2,5 Md$ de la mission Curiosity, dont elle est dérivée), notamment par l’introduction de nouvelles technologies visant en particulier l’amélioration de la précision de l’atterrissage et une meilleure autonomie du véhicule martien.

Lancement de cinq études de concept sur nouvel orbiteur martien de la NASA
ParabolicArc, 18 juillet 2016
JPL, 18 juillet 2016
La NASA a sélectionné cinq sociétés (The Boeing Company, Lockheed Martin Space Systems, Northrop Grumman Aerospace Systems, Orbital ATK et Space Systems / Loral) pour mener quatre mois durant une étude de concept sur une éventuelle mission future d’orbiteur martien. La mission envisagée, inscrite dans le programme A Journey to Mars et s’appuyant sur la propulsion électrique solaire, serait principalement de fournir des moyens de communications et de prises de vues, mais également de permettre des communications optiques ainsi que l’emport d’instruments scientifiques spécifiques.

Médecine spatiale
ParabolicArc, 20 juillet 2016
La NASA a créé avec le Baylor College of Medicine de Houston le NASA Translational Research Institute (NTRI) chargé de développer des approches novatrices afin de de réduire les risques encourus par les astronautes lors de futures missions d’exploration de longue durée, notamment lors de missions martiennes.

SCIENCES DE L’UNIVERS

Quatre missions potentielles d’astrophysique à l’étude pour la prochaine décennie
SpacePolicyOnline, 12 juillet 2016
Quatre projets d’observatoires sont envisagés par la NASA dans le cadre du prochain plan décennal d’astrophysique pour succéder au James Webb Space Telescope, dont le lancement est prévu en 2018 et au Wide-Field Infrared Space Telescope (WFIRST) dont le lancement est envisagé au milieu des années 2020 :

  • X-ray Surveyor (étude des trous noirs et de la toile cosmique) ;
  • Far-Infrared Surveyor (étude des exoplanètes) ;
  • LUVOIR - Large Ultraviolet, Optical, and Infrared surveyor (étude des premières lumières d’étoiles de l’univers primitif, de la distribution de matière noire, détection de mondes aquatiques et de biomarqueurs, observation de la distribution de la matière noire et observation des panaches émis par des satellites de planètes géantes de notre système solaire) ;
  • HabEx - Habitable Exoplanet Imaging Mission (recherche de signes d’habitabilité d’exoplanètes).

OBSERVATION DE LA TERRE

Planet annonce trois lancements de grappes de cubesats à partir de 2017
Spacenews, 12 juillet 2016
La société Planet (anciennement Planet Labs) a passé un contrat à Rocket Lab pour trois lancements de ses cubesats Dove (3U, 5kg) pour un prix unitaire qui pourrait être de 4,9 M$. Le nombre de satellites par lancement serait de l’ordre de 20 à 25. Le premier lancement, probablement en orbite héliosynchrone, pourrait avoir lieu dès le deuxième trimestre de 2017, sous réserve de disponibilité du lanceur Electron qui n’a pas encore volé à ce jour. Pour mémoire, Planet avait confié en juin dernier la mise en orbite de ses douze premiers cubesats Dove en passagers auxiliaires à la société indienne Antrix avec son lanceur Polar Satellite Launch Vehicle.

Mise à disposition des données infrarouges du SBIRS
PrNewswire, 06 juillet 2016
Les données infrarouges du SBIRS (Space Based Infrared System) développé par Lockheed Martin, dont la mission est de fournir un système d’alerte avancé pour la détection de missiles balistiques, seront mises à disposition via l’U.S. Air Force pour des applications, tant civiles que militaires, dans le domaine de la télédétection, de la surveillance, de l’observation et de la collecte d’informations sur la Terre et l’atmosphère.

La Chambre des représentants craint une détérioration des prévisions météorologiques
Spacenews, 07 juillet 2016
Lors d’une audition le 7 juillet, la sous-commission pour l’Environnement de la Commission Science, Technologie et Espace, ainsi que le Government Accountability Office, ont de nouveau faire part de leur inquiétude face au risque de discontinuité de données météorologiques polaires d’ici le lancement du satellite JPSS-1 (Joint Polar satellite System-1) de la NOAA en mars 2017.
La sous-commission a en outre réitéré sa demande à la NOAA d’aller de l’avant dans la mise en œuvre du Commercial Weather Data Pilot program (budget de 3 M$ accordé en 2016 pour l’achat des données satellitaires de radio-occultation auprès de fournisseurs commerciaux).

TÉLÉCOMMUNICATIONS

Conflit sur les fréquences entre opérateurs de télécommunications par satellites et opérateurs terrestres de la 5G
Spacenews, 08 juillet 2016
La bataille entre les opérateurs terrestres sans fil d’une part, et les fournisseurs de haut débit par satellite d’autre part, à propos de l’attribution d’une portion de la bande Ka à 28 gigahertz et à un moindre degré, d’une tranche à 37,5-40 gigahertz, continue à faire rage. Estimant que le haut débit sans fil 5G était une priorité nationale, la FCC n’apparait guère disposée à accorder un usage exclusif de ces bandes aux opérateurs satellitaires, en dépit des lourds investissements que ces derniers déclarent avoir consentis.

SECTEUR PRIVÉ

Valorisation boursière de SpaceX et Orbital ATK : une prime à la nouveauté ?
Fool, 03 Juillet 2016
Selon les données de S&P Global Market Intelligence, la société Orbital ATK réaliserait un chiffre d’affaires de 4,6 Md$, génèrerait près de 10 % de marges bénéficiaires et plus de 350 M$ de profit par an. Sa capitalisation boursière est de 5,1 Md$.
La société SpaceX, bien plus récente, génèrerait 1,6 Md$ de revenus annuels et 240 M$ de profit (la société Alphabet a récemment investi 900 M$ dans SpaceX) et est désormais cotée en bourse à hauteur d’environ 12 Md$.
Sur la base de ces données financières, le journal s’interroge sur le bien-fondé d’une capitalisation boursière de SpaceX plus du double de celle d’Orbital ATK.

Résultats financiers de la division Space Systems de Lockheed Martin en baisse
Spacenews, 21 juillet 2016
Lockheed Martin a annoncé un chiffre d’affaires et des bénéfices en baisse pour sa division Space Systems au cours second semestre pour les six premiers mois de l’année 2016, et ce malgré une contribution financière largement bénéficiaire du fournisseur de services lancement United Launch Alliance (ULA). La division Space Systems de Lockheed Martin a déclaré une baisse des revenus pour la division de 3,7 % par rapport à la même période en 2015, qui serait essentiellement due à l’arrivée en fin de cycle de production des programmes Space-based Infrared System (SBIRS) et Advanced EHF et le Mobile User Objective Systems (MUOS).

TECHNOLOGIE

La DARPA augmente ses financements dans la technologie de Robotic Satellite Servicing
ParabolicArc, 21 Juillet 2016
ViaSatellite, 21 juillet 2016
La DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) a attribué un contrat de 20,7 M$ à la société Space Systems Loral (SSL) dans le cadre de la première phase du programme Robotic Servicing of Geosynchronous Satellites (RSGS), afin de concevoir et construire deux systèmes complets de bras robotiques capables de s’amarrer à des satellites non-initialement conçus pour une telle manœuvre. Avec ce contrat, c’est un montant de plus de 40 M$ que la DARPA a investi dans ce domaine, un montant qui devrait s’amplifier en cas de succès des démonstrations prévues.

Fabrication d’une fibre optique dans l’espace
ParabolicArc,19 juillet 2016
Made In Space, Inc. et Thorlabs, Inc. comptent effectuer, dans le cadre d’un accord avec le Center for Advancement of Science In Space (CASIS), une expérience de fabrication d’une fibre optique à bord de la station spatiale internationale en début d’année 2017.

Retrouvez également toutes les actualités mises en ligne par la mission pour la science et la technologie en cliquant sur ce lien.
Ambassade de France aux États-Unis d’Amérique
Service spatial – Bureau du CNES