Bulletin d’actualité Espace n°17-17

, Partager

Politique

Promulgation de la loi de sanctions sur les puissances hostiles aux Etats-Unis
Cf. International

International

Promulgation de la loi de sanctions sur les puissances hostiles aux Etats-Unis
Space Policy Online, 2 août 2017
Le président Trump a promulgué la loi de sanctions contre les puissances étrangères hostiles (H.R. 3364, Countering America’s Adversaries Through Sanctions Act) qui vise notamment la Russie, tout en réaffirmant qu’il considérait que le texte présentait de sérieux défauts.
La clause 237 exempte la NASA et toute autre entité ne relevant pas de la Défense de toute conséquence du texte promulgué sur leurs activités en lien avec la Russie.

SEC. 237. EXCEPTION RELATING TO ACTIVITIES OF THE NATIONAL AERONAUTICS AND SPACE ADMINISTRATION.
(a) In General.—This Act and the amendments made by this Act shall not apply with respect to activities of the National Aeronautics and Space Administration.
(b) Rule Of Construction.—Nothing in this Act or the amendments made by this Act shall be construed to authorize the imposition of any sanction or other condition, limitation, restriction, or prohibition, that directly or indirectly impedes the supply by any entity of the Russian Federation of any product or service, or the procurement of such product or service by any contractor or subcontractor of the United States or any other entity, relating to or in connection with any space launch conducted for—
(1) the National Aeronautics and Space Administration ; or
(2) any other non-Department of Defense customer.

La clause 238, qui renvoie au National Defense Authorization Act pour l’année fiscale 2017 (Sec. 1602), exempte « les contrats passés entre l’entrée en vigueur du National Authorization Act de l’année fiscale 2017 et le 31 décembre 2022 concernant l’acquisition ou le recours à des services de lancement incluant l’usage de 18 moteurs conçus ou fabriqués par la Russie », en faisant allusion aux moteurs RD-180.

SEC. 1602. EXCEPTION TO THE PROHIBITION ON CONTRACTING WITH RUSSIAN SUPPLIERS OF ROCKET ENGINES FOR THE EVOLVED EXPENDABLE LAUNCH VEHICLE PROGRAM.

Section 1608 of the Carl Levin and Howard P. ``Buck’’ McKeon National Defense Authorization Act for Fiscal Year 2015 (Public Law 113-291 ; 128 Stat. 3626 ; 10 U.S.C. 2271 note), as amended by section 1607 of the National Defense Authorization Act for Fiscal Year 2016 (Public Law 114-92 ; 129 Stat. 1100), is further amended by striking subsection ( c ) and inserting the following new subsection :
``( c ) Exception.—The prohibition in subsection (a) shall not apply to any of the following :
``(1) The placement of orders or the exercise of options under the contract numbered FA8811-13-C-0003 and awarded on December 18, 2013.
``(2) Contracts that are awarded during the period beginning on the date of the enactment of the National Defense Authorization Act for Fiscal Year 2017 and ending December 31, 2022, for the procurement of property or services for space launch activities that include the use of a total of 18 rocket engines designed or manufactured in the Russian Federation, in addition to the Russian-designed or Russian-manufactured engines to which paragraph (1) applies.’’.

Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-16.

Coopération américano-brésilienne
PR News, 3 août 2017
La NASA et une équipe brésilienne ont annoncé le développement d’un cubesat, destiné à être lancé en orbite basse en 2019 pour effectuer une mission d’au moins une année d’étude du phénomène de scintillement qui affecte les télécommunications spatiales et les signaux de localisation (mission SPORT - Scintillation Prediction Observations Research Task).

Sécurité et Défense

Lancement d’un nano-satellite militaire (mission SpX-12)
Space Daily, 15 août 2017
La capsule Dragon lancée avec succès le 14 août (cf. article spécifique) a emporté le satellite Kestral Eye d’une masse de 50 kg, destiné à être placé en orbite à partir de la station spatiale internationale. Sa mission sera de relayer de l’imagerie en lien avec le renseignement, directement aux soldats sur le terrain, sans passer par des stations terrestres situées sur le sol américain. Ce prototype, d’une durée de vie espérée d’au moins une année, servira de banc d’essai et de démonstration en orbite afin d’évaluer la pertinence d’un déploiement de plusieurs douzaines de satellites du même type, dont le coût de production visé serait de l’ordre de 2 M$ l’unité.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°16-19.

Retards
Spaceflight now, Satellite Today, 2 août 2017
L’Air Force a annoncé que le report pour 2018 des lancements des deux satellites AEHF-4 (Advanced Extremely High Frequency) et SBIRS GEO Flight (Space Based Infrared Systems-Geosynchronous missile tracking observatory), jusqu’alors prévus cet automne.
Des retards dans la livraison d’installations et d’équipements terrestres sont également entrevus :

  • Report de neuf mois des Blocks 1 et 2 de l’OCX (Global Positioning System Next Generation Operational Control System) avec une livraison désormais prévue pour avril 2022. Le Block 1 doit assurer les opérations des satellites GPS-2 existants et des futurs satellites GPS-3, alors que le Block 2 doit permettre la prise en compte du nouveau signal militaire plus sécurisé, le code M.
  • Report d’un an de la livraison de la Family of Advanced Beyond Line of Sight Terminal (FAB-T), destinée à fonctionner en lien avec les satellites Advanced Extremely High Frequency communication.

Nouveau contrat militaire pour SES
Space News, 4 août 2017
SES Government Solutions a annoncé la signature d’un contrat de cinq ans avec le DoD pour la fourniture de services de connexion à haut débit au travers de sa flotte de satellites O3b placés en orbite à altitude moyenne (MEO). Depuis le début de l’année 2017, la société s’est déjà vu attribuer un montant d’au moins 1,9 Md$ par la Defense Information Systems Agency (DISA) du DoD.

Publication d’un rapport sur les mécanismes de coordination entre la NASA et le DoD en matière d’acquisition des services de lancement
GAO, 9 août 2017

Lanceurs et Lancements

Le Sénat souhaite un rapport sur l’échec au lancement de SpaceX de juin 2015
Parabolic Arc, 7 août 2017
Un rapport accompagnant un projet de loi émanant de la commission des appropriations du Sénat (S. Rept. 115-138 - TRANSPORTATION, AND HOUSING AND URBAN DEVELOPMENT, AND RELATED AGENCIES APPROPRIATIONS BILL, 2018) demande la préparation par la FAA, en lien avec la NASA, d’un rapport sur l’échec au lancement du Falcon-9 de SpaceX de juin 2015 qui avait provoqué la perte d’un vaisseau Dragon de ravitaillement de la station spatiale internationale (mission CRS-7).

Un bogue dans la télémétrie à l’origine de l’échec du vol inaugural d’Electron
Spacenews, Parabolic Arc, 7 août 2017
Spaceflight Now, 13 août 2017

Rocket Lab a annoncé le 6 août que la défaillance de son lanceur Electron lors de son vol inaugural était à imputer à un décrochage de la télémétrie, causé par une mauvaise configuration logicielle d’un équipement sol de radiocommunication, fourni par une entreprise tierce dont l’identité n’a pas été révélée. La société s’est déclarée confiante pour le deuxième lancement test prévu en octobre.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-12.

Deuxième vol d’essai de Vector-R
SpaceRef, Space News, 3 août 2017
La société Vector a annoncé avoir effectué avec succès le 3 août un nouveau lancement d’essai de son lanceur Vector-R depuis le site de Camden (Géorgie). Ce vol était en particulier destiné à tester un injecteur de moteur développé avec des technologies additives dans le cadre d’un programme mené en collaboration avec le Marshall Space Flight Center de la NASA.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-10.

Virgin Orbit devrait lancer un petit satellite italien
Space News, 11 août 2017
Virgin Orbit a indiqué avoir été choisi par la société italienne Sitael pour le lancement de son satellite µHETsat (mission de démonstration technologique d’un système de propulsion électrique) mi-2018, à l’aide de son lanceur aéroporté LauncherOne. Pour mémoire, les entités telles que la NASA, OneWeb ou Sky and Space Global auraient déjà sélectionné ce lanceur pour certaines de leurs missions (le LauncherOne peut placer en orbite basse des satellites d’une masse pouvant atteindre 500 kg).
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-06.

Brandon Mairs vise l’espace
Space News, 7 août 2017
Parabolic Arc, 9 août 2017

La société californienne CloudIX a annoncé son intention de développer un lanceur porté par ballon. Une fois arrivé à une altitude de 41 km grâce à un ballon, le lanceur serait en mesure de lancer sa cargaison (cubesat de dimension 16U et de masse de 22 kg) jusqu’à 350 km d’altitude.

Le lanceur lourd SLS s’ouvre aux cubesats
Space News, 8 août 2017
La NASA a indiqué pouvoir lancer treize cubesats pour des missions d’études du soleil, de la lune, des astéroïdes ou de la Terre, pour le vol inaugural du lanceur lourd SLS aujourd’hui prévu en 2019. Le deuxième modèle de vol du lanceur SLS (lancement prévu pour 2022) pourrait quant à lui emporter en compagnon de vol des cubesats de classe allant de 6 à 27 unités. La NASA souhaite également mettre à profit le lancement de la mission Europa Clipper (toujours avec un lanceur SLS) pour lancer de petits satellites en compagnon de vol.

Publication d’un rapport sur les mécanismes de coordination entre la NASA et le DoD en matière d’acquisition des services de lancement
GAO, 9 août 2017

Conflit calendaire entre les lancements de James Webb et Bepi Colombo ?
Space News, 1er août 2017

Retards
Cf Sécurité et Défense

Station Spatiale Internationale et vol habité en orbite basse

Succès de la mission SPX-12 de SpaceX vers la station spatiale internationale
Space News, 14 août 2017
SyFy, 18 août 2017

Le 14 août, un Falcon 9 de SpaceX a lancé avec succès depuis Cap Canaveral une capsule Dragon vers la station spatiale internationale (39ème vol d’un Falcon 9). Pour la 14ème fois, le premier étage du lanceur a été récupéré au sol avec succès après le lancement (6ème récupération à Cap Canaveral).
La mission SpX-12 a permis l’emport de près de trois tonnes de fret vers la station, dont près de des trois quarts sont des équipements pour des expériences scientifiques ou technologiques, parmi lesquels :

  • Un superordinateur destiné à rester en orbite au moins une année afin d’évaluer dans quelle mesure une capacité logicielle peut remplacer des équipements spécialisés ;
  • L’équipement Cosmic-Ray Energetics and Mass (CREAM) destiné à l’étude des rayons cosmiques ;
  • Un équipement destiné à effectuer des essais en lien avec la maladie de Parkinson ;
  • Un équipement de culture de cellules souches en microgravité en lien avec la recherche sur les maladies pulmonaires.
    La capsule Dragon emportait également plusieurs satellites destinés à être déployés une fois parvenue à la station :
  • Le satellite militaire de démonstration Kestral Eye (cf. article spécifique) ;
  • Le satellite technologique Dellingr (cf. article spécifique).
    La capsule Dragon retournera sur Terre d’ici environ un mois avec 1,2 t de fret.
    Le prochain lancement d’un module Dragon vers la station spatiale avec un Falcon 9 est désormais prévu dans le courant du mois de décembre de cette année (mission SPC-13).

Observation de la Terre

DigitalGlobe promeut le développement d’algorithmes applicatifs.
Satellite Today, 14 août 2017
DigitalGlobe a rendu public les résultats de la deuxième édition de son concours de développement d’algorithmes améliorés de cartographie automatique permettant l’extraction de l’empreinte au sol des bâtiments, sur la base d’une imagerie satellitaire. Pour cette deuxième édition, la société avait mis à disposition des images de haute résolution (30 cm) obtenue par WorldView 3. Comme pour l’édition précédente, les algorithmes primés sont disponibles en accès libre au travers de la plate-forme de datamasse géospatiale de la société.
Pour la troisième édition, l’accent devrait être mis sur l’extraction du réseau routier et sur l’optimisation des trajets de véhicules terrestres. Pour la quatrième édition, l’accent devrait être mis sur le traitement des données satellitaires obtenues en visée oblique grâce à la future constellation de satellites WorldView Legion.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-16.

Télécommunications

Anomalie du satellite EchoStar III
Space.com, 2 août 2017
PRNewswire, 2 aout 2017

Lors de son transfert vers une nouvelle orbite, le satellite EchoStar III a rencontré une anomalie d’origine inconnue, laquelle s’est traduite par des interruptions dans les communications avec le satellite.
Construit par Lockheed Martin et lancé en 1997, EchoStar III, dont la durée de vie nominale est fixée à quinze ans, offrait jusqu’alors une couverture en bande Ku sur les Etats-Unis.
La flotte d’EchoStar Satellite Services, filiale de EchoStar Corp. (basée dans le Colorado), comprend 26 satellites.

EchoStar passe un contrat pour la fabrication d’un nouveau satellite de télécommunications à haut débit
Spacenews, 9 août 2017
EchoStar a annoncé le 9 août la signature d’un contrat avec Space Systems Loral pour la fabrication du satellite de télécommunications à haut débit (débit global de 500 Gbps) Jupiter-3/EchoStar-24, dont le lancement est prévu pour 2021. Le montant du contrat serait de l’ordre de 400 M$.
Le dernier satellite lancé par EchoStar (18 décembre 2016) est le satellite Jupiter-2/EchoStar-19 construit par Hughes. Ses 120 faisceaux desserviraient plus des 200 000 abonnés (sur un nombre total d’abonnés dépassant le million).
EchoStar devrait également recourir au satellite EchoStar-105/SES-11 , satellite construit par Airbus Defence and Space dont le lancement est prévu cette année avec un Falcon 9 partiellement réutilisé (location sur dix ans des services fournis par la charge utile en bande Ku).

Des résultats positifs pour Orbcomm en dépit de la perte d’un tiers des satellites OG2
Cf. Secteur privé

Nouveau contrat militaire pour SES
Cf. Sécurité et Défense

Coopération américano-brésilienne
Cf. International

Litige financier entre RigNet et Inmarsat
Cf. Secteur privé

Tourisme spatial

Succès du sixième vol test de VSS Unity
Space News, 4 août 2017
Virgin Galactic a effectué avec succès un sixième vol d’essai de son deuxième avion suborbital SpaceShipTwo le 4 août (vol de dix minutes). Il s’agissait du premier vol d’essai réalisé avec la majeure partie du système de propulsion hybride qui devrait équiper les vols opérationnels (remplacement du combustible solide par un ballast d’eau).
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-06.

Mars

Buzz Aldrin s’engage pour Mars
The Hill, 1er août 2017
Se réjouissant de la réactivation du National Space Council, Buzz Aldrin, le deuxième astronaute à avoir marché sur la lune, plaide pour que le président des Etats-Unis s’engage pour une occupation permanente de Mars dans le cadre d’une coopération internationale sous leadership américain.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-15.

Exploration et Sciences de l’Univers

Lancement par la NASA de six études de conception de mission d’astrophysique
PR News, 9 août 2017
La NASA a sélectionné six missions d’astrophysique dans le cadre de l’Explorers Program pour des études de conception.
Trois projets entrant dans la catégorie Medium-Class Explorer recevront chacun un budget de 2 M$ pour des activités d’une durée de neuf mois (une seule des trois missions sera sélectionnée en 2019, le coût à achèvement de la mission étant limité à 250 M$, hors lancement, avec un lancement au plus tôt en 2022).

  • Arcus : Exploring the Formation and Evolution of Clusters, Galaxies and Stars
  • Fast INfrared Exoplanet Spectroscopy Survey Explorer (FINESSE)
  • Spectro-Photometer for the History of the Universe, Epoch of Reionization, and Ices Explorer (SPHEREx) : An All-Sky Spectral Survey
    Deux projets entrant dans la catégorie Missions of Opportunity recevront chacun un budget de 500 k$ pour des activités d’une durée de neuf mois (une seule des trois missions sera sélectionnée en 2019, le coût à achèvement de la mission étant limité à 70 M$, hors lancement, avec un lancement au plus tôt en 2022).
  • Compton Spectrometer and Imager Explorer (COSI-X), a Small Complete Superpressure Balloon Mission
  • Transient Astrophysics Observer on the International Space Station (ISS-TAO)
    Une mission entrant dans la catégorie Partner Mission of Opportunity (conditionnée par l’acceptation par l’ESA de la mission ARIEL).
  • Contribution to ARIEL Spectroscopy of Exoplanets (CASE)

Conflit calendaire entre les lancements de James Webb et Bepi Colombo ?
Space News, 1er août 2017

Lancement d’un cubesat de démonstration technologique et d’héliophysique (mission SpX-12)
Cf. Technologie

Secteur privé

Nouveau site de fabrication de satellites pour Lockheed Martin
PRnewswire, 2 août 2017
Lockheed Martin a lancé la construction d’un nouveau site de fabrication de satellites près de Denver (Colorado). L’investissement que représente ce nouveau site, dont l’achèvement est prévu pour 2020, est de 350 M$.

Les ambitions de York Space Systems en matière de petits satellites
Space News, 8 août 2017
La start up York Space Systems construit près de Denver (Colorado) une usine qui ambitionne de produire annuellement jusqu’à 200 plates-formes de satellites stabilisés trois axes capables d’emporter jusqu’à 85 kg de charge utile, pour un coût compris entre 675 k$ et 1 M$. La société a en outre annoncé le 7 août la signature d’un accord avec Accion portant sur l’intégration de la technologie miniaturisée de propulsion de cette dernière (en sus d’une option proposée par une société autrichienne).

Des résultats positifs pour Orbcomm en dépit de la perte d’un tiers des satellites OG2
Space News, 3 août 2017
La société Orbcomm a indiqué que la perte progressive de six des dix-huit satellites de deuxième génération (OG2) ne mettait pas en péril les services de communications entre machines et d’échanges de données en lien avec l’Internet des objets. La société prévoit un nombre restreint de satellites de troisième génération (OG3) placés en orbite polaire à haute altitude afin de compléter non seulement les satellites OG2 mais également les satellites d’Inmarsat, avec laquelle Orbcomm entend renforcer ses liens stratégiques.
Orbcomm s’est déclarée satisfaite de l’acquisition récente de la société Inthinc spécialisée dans la gestion des flottes de véhicule.
La demande en équipements terrestres va croissante (69 000 équipements livrés ce trimestre) et 90 000 prévus pour le trimestre prochain. Le chiffre d’affaires de la société s’élève à 55 M$ (hausse de près de 14 % par rapport à l’année dernière).
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-14.

Harris souhaite fabriquer ses propres petits satellites
Spacenews, 9 août 2017
S’appuyant sur ses activités de soutien à la conception de systèmes satellitaires entiers pour des entités gouvernementales ou privées, de commercialisation de capacités satellitaires issues de la constellation Iridium Next (contrat gagné en 2013), de développement d’équipements pour satellite tels que des réflecteurs maillés déployables de grande ouverture et, depuis l’acquisition de Exelis Inc, de capteurs embarqués, Harris Corp. envisagerait la fabrication en propre de petits satellites.

Maintenance en orbite

Avancée du projet Restore-L de maintenance en orbite basse de la NASA
Satnews, 7 août 2017
Spacepolicy Online, 8 août 2017
Parabolic Arc, 9 août 2017,

Space Systems Loral (SSL), a annoncé avoir effectué avec succès la revue de conception détaillée de son système de maintenance satellitaire en orbite basse Restore-L. Pour mémoire, la requête présidentielle pour l’année fiscale 2018 propose l’abandon par la NASA de la mission de remplissage d’ergol du satellite Landsat 7, aujourd’hui inscrit dans le cadre de cette mission, ainsi qu’une rationalisation au niveau national des activités nationales de démonstration de maintenance satellitaire en orbite, par le biais d’une collaboration entre la NASA et la Darpa, laquelle développe un projet de même type pour les orbites géostationnaires (RSGS). La commission des appropriations du Sénat n’a toutefois pas repris la position présidentielle sur le sujet.
Note connexe précédemment publiée : Budget de la NASA pour l’année fiscale 2018 : Point sur la requête présidentielle et les propositions des commissions d’appropriations de la Chambre et du Sénat.

Litige financier entre RigNet et Inmarsat
http://spacenews.com/rignet-inmarsat-disputing-cancelled-65-million-global-xpress-contract/, 14 août 2017
La société texane RigNet, qui fournit des services de télécommunications à l’industrie pétrolière et gazière a annulé un contrat de location de capacités satellitaires d’une valeur de 65 M$ avec Inmarsat, provoquant un litige entre les deux sociétés.

Technologie

Lancement d’un cubesat de démonstration technologique et d’héliophysique (mission SpX-12)
Phys.org, le 2 août 2017
La capsule Dragon lancée avec succès le 14 août (cf. article spécifique) a emporté le cubesat de six unités Dellingr, destiné à être placé en orbite à partir de la station spatiale internationale. La mission consistera à vérifier la plus grande fiabilité de la plate-forme spécifiquement développée par rapport à celle des plates-formes de même type usuellement employées aujourd’hui, tout en collectant un ensemble de données relatives à l’influence du soleil sur la haute atmosphère.

Retrouvez également toutes les actualités mises en ligne par la mission pour la science et la technologie en cliquant sur ce lien.
Ambassade de France aux États-Unis d’Amérique
Service spatial – Bureau du CNES