Bulletin d’actualité Espace n°17-30

, Partager

Personalia

Audition de confirmation de Barry Myers à la tête de la NOAA
Site du sénat, 26 novembre 2017
Le 29 novembre la commission pour le Commerce, la Science et les Transports du Sénat auditionnera Barry Myers, proposé par l’administration Trump pour prendre le poste de sous-secrétaire au commerce pour les océans et l’atmosphère et d’administrateur de la NOAA.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-24.

International

La Défense signe un contrat avec la startup d’imagerie finlandaise Iceye
Cf. Sécurité et Défense

Sécurité et Défense

Small is beautiful
Space News, 19 novembre 2017
Conformément à la « vision d’entreprise spatiale » adoptée par l’USAF et la National Reconnaissance Organization et en écho aux propos récents de Fred Kennedy, directeur du tactical technology office de la DARPA (cf. Bulletin d’actualité Espace n°17-29), le général John Hyten, commander du U.S. Strategic Command, a déclaré lors du forum sur la sécurité internationale qui se tenait à Halifax, que l’USAF consacrait trop de moyens financiers et de temps à développer de gros satellites, qui du reste constituaient des cibles de choix, contrairement à des capacités réparties plus résilientes. J. Hyten a par ailleurs regretté que cette position ne soit pas partagée par l’ensemble du Département de la Défense et du Congrès.

La Défense signe un contrat avec la startup d’imagerie finlandaise Iceye
Space News, 20 novembre 2017
Le Defense Innovation Unit Experimental (DIUx), l’organisation au sein du Pentagone chargée de prospecter des solutions issues du secteur privé, généralement américain, dans le domaine de la sécurité nationale a signé un premier contrat avec la startup finlandaise Iceye pour la fourniture, par l’intermédiaire d’une nouvelle filiale aux Etats-Unis, de services de données radars à synthèse d’ouverture (SAR) aériennes.
En parallèle de son programme aérien, Iceye, qui ambitionne de devenir un fournisseur majeur d’imagerie et d’analyse SAR (données aériennes et spatiales) poursuit la construction de microsatellites SAR et prévoit la mise en place d’une constellation suffisamment importante pour fournir des données d’imagerie « à n’importe quel endroit du globe à intervalle de quelques heures ». Le lancement du premier satellite de démonstration SAR, ICEYE X1, est prévu d’ici la fin de l’année et la vente de services de données pour la première moitié de l’année 2018.
DIUx souhaite disposer de données d’imagerie mondiale de jour comme de nuit, quelles que soient les conditions météorologiques. Pour mémoire, les sous-commissions d’appropriations de défense du Sénat et de la Chambre s’étaient opposées en octobre à la proposition du Pentagone visant à transférer 50 M$ à la campagne SAR du DIUx.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-18.

La semaine spatiale de l’armée américaine
Space News, 24 novembre 2017
L’armée américaine a lancé une « semaine de l’espace », du 27 novembre au 1er décembre 2017, afin de sensibiliser le grand public et ses effectifs sur l’importance du spatial dans le domaine de la défense, 70% de l’équipement et des armes majeures de l’armée reposant sur l’utilisation de satellites.

Tout savoir sur les procédures de contrôle à l’exportation des satellites
Site du Bureau du commerce spatial, 21 novembre 2017
Le Bureau du commerce spatial et le Bureau du transport spatial commercial de la FAA ont publié la deuxième édition de leur Introduction to U.S. Export Controls for the Commercial Space Industry à destination des entités spatiales privées désirant entrer sur le marché international, ce recueil devant servir de point de départ dans la préparation des formalités de contrôle à l’exportation. Sont plus particulièrement abordés le contrôle à l’export des satellites et ses dernières réformes, les listes de contrôle, les modalités à suivre pour l’obtention d’une licence ou l’exploitation d’une exemption de licence ainsi que la conformité après obtention de l’autorisation d’exporter.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-01.

Lanceurs et Lancements

Vers l’utilisation du premier étage d’un Falcon 9 réutilisé pour les missions de ravitaillement de l’ISS
Spaceflight Insider, 19 novembre 2017
Après le succès de 19 atterrissages de premiers étages, la NASA a autorisé le recours à des premiers étages de Falcon 9 réutilisés pour les missions de ravitaillement de l’ISS effectuées par SpaceX. SpaceX prévoit une telle réutilisation partielle pour sa treizième mission de ravitaillement, prévue pour le 4 décembre depuis la base de l’Air Force à Cap Canaveral (retour au pas de tir n°40 depuis l’explosion au sol de septembre 2016).
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-28.

SpaceX vise trente lancements pour des clients externes en 2018
Space News, 21 novembre 2017
SpaceX ambitionne d’effectuer en 2018 au moins dix lancements supplémentaires par rapport à 2017, soit une trentaine de lancements, ce chiffre n’incluant pas le lancement des satellites de sa constellation de satellites pour des services Internet.
SpaceX entend également faire voler le moteur Block 5 actuellement en cours de développement, lors du premier trimestre 2018, espérant à terme faire voler chaque unité une dizaine de fois au moins, avec une remise à niveau limitée.
SpaceX a par ailleurs précisé que les lanceurs Falcon 9 et Falcon Heavy seraient utilisés en parallèle de la mise sur le marché de son futur lanceur lourd BFR, aussi longtemps que ses clients le souhaiteront.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-28 et n°17-27.

Station Spatiale Internationale et vol habité en orbite basse

Vers l’usage de Falcon 9 partiellement réutilisés pour les missions de ravitaillement de l’ISS
Cf. Lanceurs et lancements

Exploration et Sciences de l’Univers

Publication d’un rapport indépendant sur WFIRST
Space News, 26 novembre 2017
Publication du rapport WFIRST Independent External Technical/Management/Cost Review (WIETR) qui, s’inscrivant dans la réflexion globale de la NASA sur les objectifs scientifiques et le coût du programme WFIRST, met en avant le fait que le programme n’est pas réalisable sans financement supplémentaire et/ou ajustement des objectifs.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-25.

Technologie

La NASA finance des technologies innovantes
Parabolic Arc, 22 novembre 2017
La NASA a sélectionné quatorze propositions universitaires pour l’étude de technologies innovantes en phase de démarrage. Les universités travailleront sur leurs projets de R&D pour une période allant jusqu’à trois ans et recevront jusqu’à 500 k$ chacune dans le cadre des subventions Early Stage Innovations (ESI) de la NASA.
Liste des projets :
Advanced Coating Technology for Space Fission Power and Propulsion Systems

  • Coating Core-shell Cermets for Nuclear Thrust Propulsion Fuel Protection ; University of Alabama, Tuscaloosa
  • Conformal Pinhole-free Metallic Nanofilms for Advanced Particle Fuel Coating by Atomic Layer Deposition (ALD) ; University of Colorado, Boulder

Relative Navigation Algorithms and Sensors for Autonomous Maneuvering in Proximity to Small Celestial Bodies

  • Autonomous Operations at Small Solar System Bodies ; University of Colorado, Boulder
  • Autonomous Multi-Spectral Relative Navigation, Active Localization, and Motion Planning in the Vicinity of an Asteroid ; Georgia Institute of Technology, Atlanta

Crosscutting Technologies for EHF Band Space Applications

  • BROADband, Compact and Agile Silicon Photonics Technology ; University of California, Santa Barbara
  • Chip-Scale Low-Noise Optoelectronic Synthesizer for the EHF-Band ; University of Southern California, Los Angeles

Extraction of Water from Hard Extraterrestrial Soils

  • Low-mass, Low-power, Non-mechanical Excavation of Gypsum and Other Evaporites for Water Production on Mars ; Michigan Technological University, Houghton
  • Material Characterization While Drilling on Lunar/Martian Surface ; Colorado School of Mines, Golden

Predictive Modeling of Thermal Protection Material Thermostructural Behavior

  • Mesoscale Framework for Multi-Physics Simulation of Ablative Thermal Protection Systems ; University of Florida, Gainesville
  • Predictive Modeling of Chemical and Structural Failure of Porous Ablative Materials ; University of Minnesota, Minneapolis/St. Paul

Non-Equilibrium Thermodynamic Modeling of Additive Manufacturing Alloy Processing

  • Validated Thermal-Material Simulation to Predict Microstructure Evolution in Selective Laser Melting Additive Manufacturing of Nickel Alloys ; Rensselaer Polytechnic Institute, Troy, New York

Lightweight Multifunctional Lattice Materials for Space Structures

  • Topology Optimization of Lightweight, Additively Manufactured Lattice Systems for Space Applications ; Johns Hopkins University, Baltimore, Maryland
  • Thermo-structurally Optimized Lattice materials and structures for large-scale space applications ; University of California, Irvine
  • Ultralight Lattice-based Materials for Multifunctional Space Structures ; University of Virginia, Charlottesville.

Éducation

La NASA finance des technologies innovantes
Cf. Technologie

Retrouvez également toutes les actualités mises en ligne par la mission pour la science et la technologie en cliquant sur ce lien.
Ambassade de France aux États-Unis d’Amérique
Service spatial – Bureau du CNES