Bulletin d’actualité Espace n°17-32

, Partager

Politique

Budget 2018 : rendez-vous le 22 décembre
La chambre (235 voix pour et 193 voix contre) et le sénat (81 voix pour et 14 voix contre) ont approuvé le 8 décembre une deuxième nouvelle continuing resolution relative à l’année fiscale 2018 (qui a débuté le 1er octobre 2017), courant jusqu’au 22 décembre. Le congrès a donc jusqu’à cette date pour trouver un accord sur les dépenses fédérales de l’année fiscale 2018, la question des dépenses liées au secteur de la défense, apparaissant comme l’un des points les plus délicats à régler.

Le président Trump annonce le retour des Etats-Unis sur la lune et au-delà, et l’exploration habitée de Mars
Le 11 décembre, le président Trump a signé (vidéo, discours du président) la Space Policy Directive 1, un texte qui modifie le libellé du document U.S. National Space Policy, publié par l’administration Obama en 2010, comme suit :
Remplacement du paragraphe :
“Set far-reaching exploration milestones. By 2025, begin crewed missions beyond the moon, including sending humans to an asteroid. By the mid-2030s, send humans to orbit Mars and return them safely to Earth”
par le paragraphe :
“Lead an innovative and sustainable program of exploration with commercial and international partners to enable human expansion across the solar system and to bring back to Earth new knowledge and opportunities. Beginning with missions beyond low-Earth orbit, the United States will lead the return of humans to the Moon for long-term exploration and utilization, followed by human missions to Mars and other destinations”.
(Texte complet de la Space Policy Directive 1)
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-24.

Les recommandations de la FAA en matière d’octroi de licences de lancement soumises au National Space Council
Space News, 6 décembre 2017
La FAA a remis au National Space Council une série de recommandations destinées en particulier à alléger le processus d’octroi de licences de vol pour les lanceurs commerciaux classiques ou réutilisables, conformément à la demande faite par ce dernier lors de sa session inaugurale.
L’administrateur associé de la FAA George Nield est revenu sur les recommandations de l’agence à l’occasion de la conférence SpaceCom qui s’est déroulée à Houston du 5 au 7 décembre 2017 :

  • importance de la question de la supervision des applications spatiales commerciales « non-traditionnelles » allant de la maintenance en orbite aux missions lunaires, « pour lesquelles aucune agence gouvernementale américaine n’a de responsabilité en la matière » et capacité de la FAA à endosser cette responsabilité, selon un mode opératoire qui pourrait être dérivé du processus interne d’analyse des charges utiles, dans le cadre de son processus de délivrance de licence de vol pour des lancements commerciaux ;
  • son besoin en personnel supplémentaire (bureau aujourd’hui composé d’une centaine de personnes).

Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-24.

Rapport de The Aerospace Corporation et du Mitchell Institute sur les politiques en lien avec les opérations spatiales
Parabolic Arc, 6 décembre 2017
The Aerospace Corporation et le Mitchell Institute ont publié un rapport (Major Policy Issues in Evolving Global Space Operations) qui aborde les onze points suivants :

  • Space Tracking Roles in an Era of Increasing Activity ;
  • Fulfillment of Launch Requirements ;
  • Tracking Smallsats As They Multiply ;
  • Orbital Debris Mitigation and Preparing for Active Remediation ;
  • On-Orbit Liability ;
  • Authorization and Supervision of Space Activities in an Increasingly Congested Space Environment ;
  • Formulating and Enforcing Norms of Behavior ;
  • Preparing for Ubiquitous Proximity Operations and Non-Earth Imaging ;
  • Countering Counterspace ;
  • Relating Space Deterrence to Everything Else ;
  • Space Protection for Commercial and Foreign Entities.

Sécurité et Défense

Modernisation des bases de lancement du Département de la Défense
Parabolic Arc, 3 décembre 2017
Parabolic Arc, 4 décembre 2017
Un accord ayant été trouvé entre les deux chambres, le projet du NDAA (National Defense Authorization Act) pour l’année fiscale 2018 (texte) a été transmis au président pour promulgation. Ce texte devra être complété par une loi d’appropriations fixant les budgets pour chacun des programmes.
Le texte comprend une clause demandant au DoD d’entreprendre un programme de modernisation de ses infrastructures de lancement occidentales (comprenant la station de l’Air Force et le centre spatial Kennedy de Cap Canaveral) et orientales (Base de l’Air Force de Vandenberg). Le DoD dispose de 120 jours pour présenter aux commissions de défense du congrès un rapport décrivant la planification des améliorations à apporter. Le DoD a réclamé davantage de fonds pour cette modernisation, mettant en particulier en avant la pression croissante exercée par la demande commerciale de lancements.

Lanceurs et Lancements

L’entreprise L3 Technologies fournira l’avionique du Vulcan d’ULA
Space News, 4 décembre 2017
ULA a choisi L3 Technologies pour fournir l’avionique de son futur lanceur Vulcan. L3 évalue à 1 Md$ le matériel qu’elle fournira dans ce cadre à ULA sur les dix prochaines années.
Ce contrat porte sur le Vulcan Centaur, première itération d’un lanceur qui utilisera un nouveau premier étage (le BE-4 de Blue Origin ou l’AR-1 d’Aerojet Rocketdyne) couplé à l’étage supérieur Centaur utilisé actuellement sur Atlas V. La deuxième version de ce lanceur, le Vulcan ACES, utilisera l’étage Advanced Cryogenic Evolved Stage, pour transporter des charges utiles plus lourdes qui voleraient habituellement sur un Delta 4 Heavy.
Le premier lancement du Vulcan Centaur est prévu pour 2019 et celui du Vulcan ACES en 2023.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-28.

Vers une fusion de Tesla avec SpaceX ?
Cf. Secteur privé

SpaceX a dépensé 50 M$ dans la rénovation du pas de tir 40 à Cap Canaveral
Cf. Spatioports

Spatioports

SpaceX a dépensé 50 M$ dans la rénovation du pas de tir 40 à Cap Canaveral
Space Policy Online, 8 décembre 2017
SpaceX a dépensé 50 M$ de dollars pour la réparation et l’amélioration du pas de tir 40 à Cap Canaveral, à la suite de l’explosion d’un Falcon 9 en septembre 2016. Le premier lancement depuis la fin des rénovations est programmé le 12 décembre 2017, pour une mission de réapprovisionnement de la station spatiale internationale. L’entreprise a déclaré qu’avec la disponibilité du pas de tir 40, le pas de tir 39A, qu’elle louait à la NASA au centre spatial Kennedy, servirait essentiellement aux lancements du Falcon Heavy ainsi que de son module habité Crew Dragon.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-31.

Modernisation des bases de lancement du Département de la Défense
Cf. Sécurité et Défense

Station Spatiale Internationale et vol suborbital

Prolongement de la durée de vie du module gonflable de Bigelow
Parabolic Arc, 5 décembre 2017
La NASA a attribué un contrat de gré à gré à Bigelow Aerospace pour prolonger l’utilisation de son module BEAM (Bigelow Expandable Activity Module), afin de fournir des données de performance additionnelles sur des technologies d’habitat gonflable, de favoriser la démonstration de nouvelles technologies et de stocker du matériel en orbite. Le contrat a débuté en novembre 2017 pour une durée minimale de trois ans, avec deux options de renouvellement d’un an.
Pour mémoire, le module BEAM a été lancé sur la 8ème mission de ravitaillement de l’ISS de SpaceX en 2016. Depuis son déploiement en mai de la même année (cf. Bulletin d’actualité Espace n°16-09), les astronautes y sont entrés une douzaine de fois.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-23.

Blue Origin s’allie à PARC pour accélérer la R&D spatiale
Parabolic Arc, 6 décembre 2017
Blue Origin et PARC, une société membre du groupe Xerox, ont annoncé un partenariat pour conduire des activités de R&D dans l’espace dans le cadre des futurs vols suborbitaux du New Shepard. Quatre domaines ont été identifiés : la fabrication avancée, les systèmes d’énergie, l’interaction homme-machine et les analyses prédictives.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-20.

Observation de la Terre

Succès de la CDR pour JPSS-2
Via Satellite, 1er décembre 2017
Le projet de construction du satellite d’observation polaire de la Terre JPSS-2 a passé avec succès la revue critique de conception.
La livraison du satellite à la NASA et la NOAA est prévue en 2020. Le contrat attribué à Orbital ATK prévoit en outre une option pour les satellites JPSS 3 et JPSS 4.
Pour mémoire, le satellite JPSS-1 a été lancé le 18 novembre 2017.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-29.

Télécommunications

Mise en opération de ViaSat 2
Via Satellite, 5 décembre 2017
L’entreprise ViaSat a déclaré que son satellite ViaSat 2, lancé par une Ariane V en juin dernier, avait atteint son orbite géostationnaire et que les essais de transmission de données avaient débuté.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-13.

Globecomm songe à renforcer son offre commerciale avec LeoSat
Via Satellite, 7 décembre 2017
LeoSat, qui en liaison avec Thales Alenia Space développe une constellation de télécommunication de 108 satellites en orbite basse, a signé un mémorandum d’entente visant à explorer la possibilité pour Globecomm de recourir à ses futurs services.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-11.

Mars

Une course vers Mars entre SpaceX et Boeing ?
Space Policy Online, 7 décembre 2017
Lors d’un entretien avec la chaine de télévision CNBC, D. Muilenburg, CEO de Boeing, a déclaré qu’une fusée construite par Boeing serait la première à envoyer des hommes sur Mars. Elon Musk a réagi à cette déclaration sur Twitter en deux mots : « Do it ».

Exploration habitée

La NASA sélectionne trois entreprises pour développer un prototype de FabLab spatial
Parabolic Arc, Space News, 8 décembre 2017
La NASA a sélectionné trois entreprises pour développer un prototype de FabLab spatial (fabrication, réparation et recyclages d’objets en orbite) dans le cadre du programme NextSTEP (Next Space Technologies for Exploration Partnerships) :

  • Interlog Corporation (Anaheim, Californie) ;
  • Techshot Inc. (Greeneville, Indiana) ;
  • Tethers Unlimited Inc. (Bothell, Washington).

Le montant global attribué s’élève à 10,2 M$ pour une période de 18 mois, à l’issue de laquelle la NASA choisira une des trois entreprises pour faire mûrir les technologies développées.
Pour mémoire, en mai 2017, la NASA avait lancé une consultation pour le développement de prototypes de FabLab au sol, également dans le cadre du programme NexSTEP.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-10.

Exploration et Sciences de l’Univers

Côté télescopes
Site de la Chambre, 6 décembre 2017
Space Policy Online, 6 décembre 2017
La sous-commission Espace de la commission Science, Espace et Technologie de la chambre a tenu une audition (vidéo) le 6 décembre 2017 portant sur les quatre futurs télescopes de la NASA. La session a été ouverte par Brian Babin (républicain, Texas), président de la sous-commission Espace (intervention) et Lamar Smith (républicain, Texas), président de la commission Science, Espace et Technologie de la Chambre (intervention).
Ont participé à cette audition :

  • Thomas Zurbuchen, associate administrator, Science Mission Directorate, NASA (témoignage écrit) ;
  • Cristina Chaplain, director, Acquisition and Sourcing Managment, GAO (témoignage écrit) ;
  • Thomas Young, former director, Goddard Space Flight Center, NASA, and former president and chief operating officer, Martin Marietta Corporation (témoignage écrit) ;
  • Matt Mountain, president, Association of Universities for Reasearch in Astronomy (témoignage écrit) ;
  • Chris McKee, professor emeritus of astronomy, physics, Uniersity of California, Berkeley, on behalf of the National Academies of Sciences, Engineering and Medicine (témoignage écrit) .

A l’occasion de cette audition, Thomas Zurbuchen a notifié au congrès la mise en œuvre d’une revue indépendante du statut du James Webb Space Telescope en janvier 2018, nécessaire pour déterminer une date de lancement précise et les fonds supplémentaires requis.
Thomas Zurbuchen a également indiqué qu’il fournirait en février 2018 un plan de réduction des coûts pour le télescope WFIRST (Wide-Field Infrared Survey Telescope) après que la décision d’y rajouter un coronographe est prise.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-22 et n°17-30.

Secteur privé

Vers une fusion de Tesla avec SpaceX ?
Bloomber News, 6 décembre 2017
Selon une analyste de Morgan Stanley, Elon Musk pourrait envisager la fusion de sa société Tesla, qui fait face à une redoutable concurrence, avec SpaceX. Pour mémoire, la société de fabrication de véhicules automobiles avait elle-même absorbé en 2016 sa société SolarCity Corp.

Départ à l’Export-Import Bank
Governement Executive, 4 décembre 2017
Space Policy Online, 5 décembre 2017
Charles Hall a démissionné de ses fonctions de président de l’Export-Import Bank.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-26.

Technologie

Troisième consultation annuelle Tipping Point de la NASA
Parabolic Arc, 5 décembre 2017
La NASA a lancé sa troisième consultation annuelle sur les « points de basculement technologique », Utilizing Public-Private Partnerships to Advance Tipping Point Technologies, destinée à ouvrir des opportunités de partenariat publics/privés stimulant le secteur spatial commercial, tout en permettant à la NASA, aux autres agences publiques ainsi qu’aux entités en charge de missions spatiales commerciales de développer de nouvelles technologies et d’offrir de nouvelles capacités.
Trois axes stratégiques ont été retenus :

  • élargir l’utilisation de l’espace ;
  • permettre un transport vers et dans l’espace, sécurisé et efficace ;
  • accroître l’accès aux surfaces planétaires (atterrissage d’engins plus importants sur d’autres planètes que la Terre et rentrée atmosphérique de système spatiaux).

Les partenaires devront apporter un financement représentant au moins 25 % du montant global, la NASA s’engageant à financer un montant maximal de 10 M$ par contrat sur une période trois ans.

Retrouvez également toutes les actualités mises en ligne par la mission pour la science et la technologie en cliquant sur ce lien.
Ambassade de France aux États-Unis d’Amérique
Service spatial – Bureau du CNES