Bulletin d’actualité Espace n°18-02

, Partager

Personalia

Le secrétaire adjoint à la Défense Patrick Shanahan exercera les fonctions de conseiller spatial auprès du département de la Défense, qui incombaient auparavant au secrétaire de l’USAF
Space News, 18 janvier 2018

Politique

Shutdown : conséquence sur la NASA
SpaceRef, 19 janvier 2018
Space Policy Online, Space News, 20 janvier 2018
Vendredi 19 janvier, date d’échéance de la continuing resolution alors en vigueur, le Sénat a rejeté le projet de quatrième continuing resolution courant jusqu’au 16 février, votée par la Chambre, provoquant un shutdown, interruption des activités fédérales non-essentielles. Le Sénat pourrait proposer un autre projet de continuing resolution (devant également être validé par la Chambre) prolongeant le financement des agences fédérales de quelques jours ou quelques semaines afin de permettre la poursuite des négociations entre républicains et démocrates.
Les effets du plan préalablement établi de la NASA sont immédiats. Les exemptions portent essentiellement sur les activités à lancer estimées nécessaires pour prévenir tout risque humain et tout risque sur les biens, les opérations et le soutien aux activités en lien avec la station spatiale internationale (les sorties extravéhiculaires des 23 et 29 janvier sont maintenues) et les autres missions en cours, ainsi que l’accomplissement, éventuellement de façon réduite, des activités de recherche dont la suspension temporaire serait susceptible de causer des préjudices sérieux à la propriété.
Selon un mémo sur le sujet transmis par la NASA à l’OMB (Office of Management and Budget) en novembre dernier, le nombre d’employés maintenus en poste pourrait être de l’ordre de 800 employés (équivalent temps plein) sur 17 500.
Le plan de la NASA a également un impact sur ses contractants et sur le personnel du JPL, centre géré par le Caltech. Ceux-ci devront minimiser les dépenses durant le shutdown, ce qui entraine la limitation de l’attribution de nouveaux contrats et d’avenants à des contrats existants. Leurs déplacements devront également être réduits au strict minimum.
Le dernier shutdown, d’une durée de 17 jours, remonte à octobre 2013.

La Californie souhaite préserver des emplois aéronautiques et spatiaux
Space News, 19 janvier 2018
La commission des appropriations de l’Assemblée de l’Etat de la Californie a adopté un projet de loi visant à créer une commission pour l’aéronautique et l’espace (Bill 427) devant servir de point de contact pour l’industrie et conduire à l’élaboration de recommandations à destination du gouverneur et du corps législatif californiens destinées à « retenir les emplois » encourager la croissance de l’industrie et permettre à la Californie de « demeurer le leader de l’innovation aux Etats-Unis et dans le monde ».
Le projet aurait notamment été encouragé par la concurrence d’autres Etats, tels que la Floride via l’agence de développement économique Space Florida, dont les initiatives auraient conduit à la relocalisation en Floride d’entreprises originaires de Californie (exemple de Moon Express, relocalisée de Mountain View à Cap Canaveral en 2015).
A l’inverse de Space Florida qui dispose d’un budget de près de 20 M$, aucun financement de l’Etat ne serait alloué par le pouvoir législatif californien à la nouvelle commission, qui, serait soutenue par des donations publiques et privées.
Afin d’entrer en vigueur, le projet de loi, proposé par Al Muratsuchi dont le district de Los Angeles héberge le siège de SpaceX ainsi que des usines de Northrop Grumman et Boeing, devra être voté à l’Assemblée californienne en séance plénière, puis être validé devant le Sénat californien, avant d’être promulgué par le gouverneur de Californie.

Sécurité et Défense

Le satellite militaire SBIRS GEO Flight-4 en orbite
Spaceflight Now, 20 janvier 2018
Le 19 janvier 2018, une Atlas V d’ULA a lancé avec succès le satellite militaire SBIRS (Space Based Infrared System) GEO Flight-4 construit par Lockheed Martin.
Avec ce satellite, le système SBIRS d’alerte contre les menaces balistiques sera constitué, pour son segment spatial, de quatre satellites placés en orbite géosynchrone et de deux charges utiles du NRO (National Reconnaissance Office) fonctionnant dans l’infrarouge, placées sur des satellites hôtes en orbite hautement elliptique.
A noter que l’USAF a commandé deux satellites SBIRS supplémentaires pour 2021 et 2022 afin de remplacer les deux premiers lancés en 2011 et 2013.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-29.

Le secrétaire adjoint à la Défense Patrick Shanahan exercera les fonctions de conseiller spatial auprès du département de la Défense, qui incombaient auparavant au secrétaire de l’USAF
Cf. Personalia

Lanceurs et Lancements

Succès du deuxième lancement d’Electron de Rocket Lab avec la mise en orbite de cubesats de Spire et Planet
Space Policy Online, Space News, 20 janvier 2018
Le 21 janvier (date locale) Rocket Lab a effectué depuis son site de lancement sur la péninsule de Mahia en Nouvelle Zélande le deuxième vol de son lanceur Electron, baptisé « Still Testing », mettant en orbite trois cubesats (2 Lemur-2 de Spire et un Dove de Planet) pour la société (vidéo de retransmission).
Une première tentative de lancement avait dû être annulée la veille en raison de la présence de navires dans la zone restreinte de lancement et d’un problème technique du lanceur.
Le fondateur de Rocket Lab, Peter Beck, a confirmé après le lancement vouloir débuter la commercialisation du lanceur Electron, sans toutefois préciser de date pour le prochain lancement. La société prévoit une montée en puissance de la cadence des lancements avec l‘objectif d’un tir par mois d’ici la fin de l’année.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°18-01.

L’évaluation des coûts d’un accident de lancement de la FAA remise en cause par le GAO
Parabolic Arc, 18 janvier 2018
Selon le rapport Commercial Space Launch Insurance du GAO, la FAA ne satisferait pas les exigences du CSLCA (Commercial Space Launch Competitveness Act) de 2015 pour ce qui concerne la mise à jour de la méthodologie qu’elle utilise pour évaluer les MPL (Maximum Probable Loss) d’un accident de lancement et ne satisferait par conséquent pas non plus les exigences liées à la réévaluation des assurances des lancements spatiaux commerciaux. Les points saillants :

  • la FAA n’aurait pas redéfini le point d’équilibre adéquat entre la responsabilité gouvernementale et la couverture par assurance des fournisseurs de lancement ;
  • dans sa méthodologie, la FAA ne prendrait pas en compte les coûts directs tels que les primes d’assurance pour les sociétés de lancement et la responsabilité d’indemnisation pour le gouvernement fédéral ;
  • la FAA n’aurait pas suffisamment consulté d’autres parties prenantes lors de la mise à jour de sa méthodologie de calcul MPL.

Virgin Orbit choisi par la société danoise GomSpace pour le lancement de huit nanosatellites
Space News, 16 janvier 2018
Le 16 janvier 2018, Virgin Orbit a signé un contrat avec l’entreprise danoise GomSpace (du groupe Aerial & Maritime – A&M) pour placer en orbite, au début de l’année 2019, les huit premiers nano-satellites de suivi aérien et maritime sur les quatre-vingts que l’entreprise ambitionne de construire d’ici 2021.

Le satellite militaire SBIRS GEO Flight 4 en orbite
Cf. Sécurité et Défense

Station Spatiale Internationale et vol habité en orbite basse

Les calendriers du Commercial Crew Program chez SpaceX et Boeing en questions à la Chambre
Space News, Los Angeles Time, Spaceflight Now, Space Policy Online, 17 janvier 2018
Le 17 janvier 2018 s’est tenue l’audition An Update on NASA Commercial Crew Systems Developement organisée par la sous-commission Espace de la commission Science, Espace et Technologie, avec pour grands témoins :

C. Chaplain a indiqué que le GAO estimait peu probable que les capsules habitées de SpaceX et Boeing soient certifiées avant respectivement, la fin 2019 et février 2020, et souligné que de tels retards pourraient priver temporairement les Etats-Unis d’un accès à l’ISS au-delà de la mi-2019, date jusqu’à laquelle ils disposent de sièges sur les Soyouz russes.
Pour autant, tous les participants à l’audition, après que la représentante Eddie Vernue Johnson (démocrate, Texas) eut rappelé les tragédies d’Apollo 1 et des navettes Challenger et Columbia, sont tombés d’accord sur le fait de ne pas mettre en péril la sécurité des équipages du fait d’impératifs calendaires.
W. Gerstenmaier a déclaré dans ce contexte que la NASA envisageait d’ores et déjà des solutions alternatives, sans apporter davantage de précisions.

Publication du rapport annuel du CASIS
CASIS, 19 janvier 2018
Le Center for the Advancement of Science in Space, l’organisme chargé de la gestion de la station spatiale internationale, a publié son rapport d’activité pour l’année 2017 (version pdf).
Le 30 janvier prochain, le CASIS tiendra une réunion publique autour de ce rapport, réunion qui devrait également évoquer les perspectives futures du laboratoire et qu’il sera possible de suivre en ligne.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°18-01.

Observation de la Terre

L’OIG alerte la NASA sur le retard et les surcoûts potentiels de la mission SWOT
Space Policy Online, 20 janvier 2018
L’OIG (Office of Inspector General) de la NASA a publié un rapport mettant en exergue les risques de dérapage de la mission SWOT, tant au niveau des coûts qu’au niveau du calendrier.
Rappelons que le CNES est un partenaire majeur de la mission SWOT, dédiée à l’étude des surfaces d’eau continentales et de la topographie des océans, ainsi qu’à la mesure des changements des masses d’eau dans le temps (lancement aujourd’hui prévu pour avril 2021).

Succès du deuxième lancement Electron de Rocket Lab avec la mise en orbite de cubesats de Spire et Planet
Cf. Lanceurs et Lancements

Secteur privé

La Californie souhaite préserver des emplois aéronautiques et spatiaux
Cf. Politique

Retrouvez également toutes les actualités mises en ligne par la mission pour la science et la technologie en cliquant sur ce lien.
Ambassade de France aux États-Unis d’Amérique
Service spatial – Bureau du CNES