Bulletin d’actualité Espace n°18-03

, Partager

Personalia

Un ancien astronaute à la tête de l’USGS ?
Space News, 27 janvier 2018
La Maison Blanche a annoncé le 26 janvier qu’elle proposait l’ancien astronaute de la NASA, Jim Reilly, pour être nommé en tant que directeur de l’US Geological Survey (USGS), dont le champ d’investigation couvre notamment l’étude des sols, des ressources en eau et des catastrophes naturelles. L’USGS exploite également la série des satellites Landsat (budget de l’ordre d’un milliard de dollars). Cette proposition de nomination doit être examinée par le Sénat.

Politique

Une nouvelle continuing resolution (H.R 195) courant jusqu’au 8 février met fin à un shutdown de trois jours
Space Policy Online, 22 janvier 2018

International

7ème et 8ème forums sino-américains New Leaders in Space Sciences respectivement à Canton en janvier 2018 et en Californie en juillet 2018
Site des NAS, 21 janvier 2018

La JAXA soutient le Deep Space Gateway
Cf. Lune et cis-lunaire

Lanceurs et Lancements

Vol inaugural du Falcon Heavy le 6 février ?
Space Policy Online, 24 janvier 2018
Washington Post, 24 janvier 2018
Space News, 27 janvier 2018

Le Falcon Heavy de SpaceX a effectué avec succès une mise à feu statique de 10 secondes de ses 27 moteurs depuis le pas de tir 39A au Kennedy Space Center.
Elon Musk a déclaré peu de temps après les tests que le vol inaugural du Falcon Heavy était programmé le 6 février (la fenêtre de lancement pourrait s’ouvrir à 13h30, heure locale, pour une durée de trois heures ; une fenêtre de tir serait également disponible le lendemain).
A noter que l’entreprise demeurerait toujours dans l’attente d’une licence de la Federal Aviation Administration (FAA) pour effectuer ce lancement inaugural.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°18-01.

Rocket Lab dévoile avoir testé un adaptateur doté de capacités propulsives
Space News, 23 janvier 2018
Space Policy Online, 24 janvier 2018

La société Rocket Lab a annoncé, après le lancement effectué le 23 janvier, avoir testé un adaptateur doté de capacités propulsives (kick stage) avec les deux cubesats Lemur-2 de Spire. Cet adaptateur, fabriqué par Rocket Lab en utilisant des technologies additives, était doté d’un moteur qui serait capable d’effectuer plusieurs rallumages (moteur Curie).
La société a en outre révélé que le lanceur avait également placé en orbite une boule en fibre de carbone d’environ un mètre de diamètre constituée de 65 panneaux réfléchissants (Humanity Star).
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°18-02.

ULA reprend les activités de commercialisation des services de lancement d’Atlas V
Spaceflight Insider, 22 janvier 2018
ULA a annoncé qu’elle assurerait désormais les activités de promotion et de vente des services de lancement offerts par Atlas V, jusque-là prises en charge par la branche Commercial Launch Services de Lockheed Martin. La fusée serait maintenue en service pendant deux années encore, avant l’arrivée du lanceur Vulcan.

Lancement par SpaceX de la cinquième grappe de satellites de la constellation Iridium Next prévue le 18 mars
Space News, 22 janvier 2018

Observation de la Terre

Le spectrographe GOLD, premier instrument scientifique de la NASA embarqué sur un satellite commercial
Space Daily, 25 janvier 2018
La charge utile GOLD (Global-scale Observations of the Limb and Disk) de la NASA, placée sur le satellite de télécommunications SES-14, a été lancée par Ariane 5 le jeudi 25 janvier 2018.
Le spectrographe a pour mission d’étudier les échanges dynamiques entre les couches hautes de l’atmosphère terrestre et l’espace, ou ionosphère (composée de particules chargées se déplaçant à grande vitesse guidées dans leur mouvement par des champs électromagnétiques). En surveillant la Terre heure par heure, GOLD doit en fournir une cartographie mettant en évidence les variations de température et de composition de l’atmosphère, afin de comprendre les raisons de changements réguliers des parties hautes de cette dernière.
Les résultats devront permettre in fine d’améliorer les modèles de prévision des évènements météorologiques spatiaux qui peuvent avoir une incidence sur la Terre, les satellites et les astronautes en mission.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°18-01.

Un ancien astronaute à la tête de l’USGS ?
Cf. Personalia

Télécommunications

Lancement par SpaceX de la cinquième grappe de satellites de la constellation Iridium Next prévue le 18 mars
Cf. Lanceurs et Lancements

Météorologie de l’espace

Le spectrographe GOLD, premier instrument scientifique de la NASA embarqué sur un satellite commercial
Cf. Observation de la Terre

Lune et cis-lunaire

Arrêt du concours Google Lunar XPrize
Washington Post, Parabolic Arc, 23 janvier 2018
Space News, 25 janvier 2018

Les organisateurs du concours Google Lunar XPrize ont annoncé avoir pris acte du fait qu’à l’échéance du 31 mars 2018, aucune des cinq équipes (Moon Express, TeamIndus, Team Hakuto, SpaceIL et Synergy Moon) encore en compétition ne serait en mesure de relever le défi consistant à poser un engin sur la Lune, lui faire accomplir un trajet d’au moins 500 mètres et de transmettre sur Terre des images et vidéos en haute définition.
La société américaine Moon Express a été la première entité commerciale à avoir reçu (en 2016) l’autorisation de la Federal Aviation Administration (FAA) pour effectuer un vol spatial au-delà de l’orbite terrestre. Son fondateur et directeur général, Bob Richards, a annoncé avoir l’intention de continuer à mener ses activités afin de réduire drastiquement le coût d’accès à la Lune, de maintenir ses partenariats avec la NASA et d’œuvrer au développement de l’exploitation des ressources lunaires.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-18.

Contrat de la NASA à Sierra Nevada sur un prototype d’habitat en espace lointain
Parabolic Arc, 26 janvier 2016
La NASA a signé deux contrats avec Sierra Nevada dans le cadre du programme de partenariats public-privé Next Space Technologies for Exploration Partnerships-2 (NextSTEP-2) :

  • conception et développement d’un prototype d’habitat spatial en partenariat avec Aerojet Rocketdyne et ILC Dover (Appendix A : Habitat Systems) d’ici les 19 prochains mois ;
  • étude d’un élément de propulsion et de fourniture d’énergie du concept Deep Space Gateway (Appendix C : Power and Propulsion Studies) reposant sur ses modules LCM (logistics and control module) et SEPM (solar electric propulsion module).

Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-16.

Le Deep Space Gateway soutenu par la JAXA
Space Policy Online, 26 janvier 2018
La NASA et la JAXA ont publié une déclaration commune dans laquelle les deux agences, reconnaissant que le Deep Space Gateway de la NASA « permet la présence humaine en orbite cis-lunaire et constitue un élément d’infrastructure important pour l’accès de l’être humain à la surface lunaire et, à terme, à l’exploration martienne, tant humaine que robotique », manifestent notamment leur intention d’étendre leur coopération dans le domaine de l’exploration.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-31.

Moon Express perd un procès face à Intuitive Machines
Cf. Secteur privé

Secteur privé

Moon Express perd un procès face à Intuitive Machines
Space News, 26 janvier 2018
Le 12 janvier dernier, un jury fédéral a donné raison à la société Intuitive Machines contre la société Moon Express dans un procès lancé en mai 2016. Pour mémoire, Moon Express avait intenté un procès contre Intuitive Machines, estimant que celle-ci n’avait pas respecté les délais impartis dans le cadre d’un contrat portant sur le développement d’un logiciel de vol et d’un véhicule de retour vers la Terre (TRV – Terrestrial Return Vehicle, cf. Space News, 31 octobre 2014). Intuitive Machines avait riposté en alléguant qu’un défaut de paiement de la part de Moon Express avait nui à ses activités.
Selon les termes du jugement, Moon Express est mis en demeure de verser à Intuitive Machines un montant de 4,1 M$ (espèces et actions).
Moon Express a toutefois annoncé son intention de faire appel de cette décision.

Retrouvez également toutes les actualités mises en ligne par la mission pour la science et la technologie en cliquant sur ce lien.
Ambassade de France aux États-Unis d’Amérique
Service spatial – Bureau du CNES