Bulletin d’actualité Espace n°18-05

, Partager

Politique

Après un deuxième shutdown de quelques heures, le président a Trump promulgué le 9 février une quatrième Continuing Resolution (H.R. 1892) courant jusqu’au 23 mars 2018 (budget de l’année fiscale 2018)

Le département du Commerce publie sa stratégie spatiale
Site du département du Commerce, 12 février 2018
Le département du Commerce publie sa stratégie spatiale pour la période 2018-2022.
L’objectif stratégique 1.1 « Expand Commercial Space Activities » inclut :

  • le renforcement du rôle de l’Office of Space Commerce ;
  • la participation active aux travaux du National Space Council afin de valoriser le leadership américain en matière d’activités spatiales commerciales ;
  • le soutien aux entreprises américaines qui œuvrent dans le domaine spatial.

A noter que la requête budgétaire présidentielle pour l’année fiscale 2019 prévoit un budget de 1,8 M$ pour l’Office of Space Commerce.

Sécurité et Défense

Attribution par le Pentagone d’un contrat de 429 M$ à Northrop Grumman pour le développement de deux charges utiles du Enhanced Polar System (satellites de communications EHF pour les régions polaires)
UPI, 8 février 2018

Le DARPA Launch Challenge
Cf. Lanceurs et lancements

Lanceurs et Lancements

SpaceX remet en cause les vols habités avec le Falcon Heavy
Space News, 5 février 2018
Moins d’un an après l’annonce de l’objectif d’envoyer avec un Falcon Heavy deux passagers autour de la lune fin 2018, Elon Musk a indiqué vouloir désormais se focaliser sur le développement du lanceur de nouvelle génération BFR susceptible d’être en mesure de placer jusqu’à 150 tonnes en orbite basse et d’envoyer des équipages sur la lune et sur Mars. Dans ce contexte, Elon Musk a estimé peu probable que le Falcon Heavy soit un jour utilisé pour des missions habitées.

Cinq nouveaux lancements de Vector-R entre 2019 et 2023
Parabolic Arc, 18 février 2014
La société de lancement de nanosatellites Vector a annoncé avoir conclu un accord prévoyant cinq lancements entre 2019 et 2023 de Vector-R pour le compte la société britannique Open Cosmos.
Le vol inaugural du microlanceur est prévu en juillet prochain.
Vector compte initier la construction dans le courant de cette année d’une usine de fabrication dans le comté de Pima en Arizona, qui pourrait produire jusqu’à cent lanceurs par an.

Le DARPA Launch Challenge
Space News, 12 février 2018
La DARPA prévoit de lancer en avril 2018 le DARPA Launch Challenge destiné à favoriser le développement de véhicules de lancement « réactifs », pouvant être lancés depuis différents endroits avec un temps de mise en œuvre très court. Le concept sous-jacent serait à terme de disposer d’un service de réservation en ligne offrant la possibilité de commander un lancement, avec un délai très court de préavis, en adéquation avec l’ensemble des caractéristiques d’une mission spécifique (masse, orbite, etc.).

Spatioports

Des fonds supplémentaires pour Spaceport America au Nouveau Mexique
Parabolic Arc, 5 février 2018
La Chambre des représentants du Nouveau Mexique a approuvé un budget pour l’année fiscale 2019 de 676 k$ pour les activités du Spaceport America, soit 300 k$ de plus qu’en 2018.
Un montant de 10 M$ est en outre prévu pour la construction d’un hangar de développement et de tests satellitaires, conditionné à la formalisation d’un contrat entre les autorités du spatioport et un futur utilisateur du hangar. Un montant global de 225 M$ a d’ores et déjà été payé par les autorités publiques de l’Etat du Nouveau Mexique pour la construction de ce spatioport.

Station Spatiale Internationale et vol habité en orbite basse

NanoRacks s’associe à Thales Alenia Space pour le développement de son sas pour l’ISS
Via Satellite, 6 février 2018
NanoRacks a annoncé avoir passé un contrat avec Thales Alenia Space (TAS) pour le développement de la coque, des boucliers de protection (Micrometeorid Orbital Debris) et des panneaux d’isolation multicouche de son module pressurisé (NanoRacks Airlock Module) destiné à être utilisé pour déployer des charges utiles commerciales et gouvernementales depuis l’ISS à partir de la fin 2019.
NanoRacks a également conclu des contrats avec les entreprises ATA Engineering et Oceaneering autour de sous-systèmes du module.
Pour mémoire, NanoRacks avait signé un Space Act Agreement avec la NASA en 2016 pour installer le premier module pressurisé issu du secteur privé sur l’ISS ainsi qu’un contrat avec Boeing pour la construction du PCBM (Passive Common Berthing Mechanism) qui doit connecter le sas au reste de l’ISS.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-23.

Maintenance en orbite

Rejet à la cour fédérale de Virginie d’une requête d’Orbital ATK contre Space Systems/Loral (SSL)
Reuters, 6 février 2018
Space News, 8 février 2018

Un juge de la cour fédérale de Virginie s’est opposé à la demande d’Orbital ATK de rejet d’une action en justice intentée contre elle-même par SSL en mars 2017 (demande de dommages et intérêts de SSL à la suite de ce qu’elle estime un accès indu, dans les locaux du Langley Research Center de la NASA, à certaines informations protégées en lien avec des technologies de maintenance satellitaire).
Les chefs d’accusation retenus pour le procès (date encore inconnue) ont trait à :

  • la fraude et l’abus informatique ;
  • la défense des secrets commerciaux et le détournement de secrets commerciaux ;
  • les délits informatiques.

Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°17-07.

Adoption du système Kodiak pour la mission Restore-L
Parabolic Arc, 15 février 2018
La NASA a décidé de recourir au système Kodiak, anciennement GRSSLi (Goddard Reconfigurable Solid-state Scanning Lidar), pour la mission Restore-L. Avec Kodiak, Restore-L devrait bénéficier :

  • d’images 3-D de haute résolution (de l’ordre du millimètre) en temps réel de la cible, grâce à un micro-scanner électromécanique et un photo-détecteur ;
  • de mesures précises de la distance par rapport à la cible ;
  • d’une capacité de navigation autonome vers la cible.

Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace 17-34.

Télécommunications

Le président de la FCC en faveur de l’approbation de la demande de licence pour la constellation Internet de SpaceX
Space News, 14 février 2018
Le président de la FCC (Federal Communications Commission) recommande l’approbation rapide de la demande de licence de SpaceX (déposée il y a quinze mois) et de toute autre société portant un projet de méga-constellation de satellites non-géostationnaires destiné à réduire la fracture numérique (accès à l’Internet) sur l’ensemble du territoire américain.
Article connexe précédemment publié : Bulletin d’actualité Espace n°18-04.

Météorologie spatiale civile et militaire

Spire conclut un contrat de 5,6 M$ avec l’agence spatiale britannique
Cf. Technologie

Lancement d’une consultation pour 22 satellites GPS 3 plus résistants au brouillage
Space News, 13 février 2018
Soucieuse de renforcer la protection de ses infrastructures orbitales contre des menaces extérieures (la Chine étant explicitement mentionnée par la secrétaire de l’Air Force, Heather Wilson), l’Air Force a annoncé le 13 février le lancement d’une consultation ouverte pour la production, à partir de l‘année fiscale 2019, de 22 satellites GPS 3 plus résistants aux interférences électroniques (brouillage).
Les sociétés Lockheed Martin, Boeing et Northrop Grumman sont pressenties pour répondre à cet appel d’offres qui pourrait donner lieu à la passation de contrats d’une valeur globale pouvant atteindre 10 Md$.
Les 31 satellites GPS 2 aujourd’hui en orbite devraient être opérationnels au moins jusqu’en 2021. Le lancement du premier des 10 satellites GPS 3 (version non améliorée) conçus par Lockheed Martin et destinés au remplacement des GPS 2, est prévu en mars prochain (Falcon 9 de SpaceX).

Secteur privé

Approbation par la Commission européenne de l’acquisition d’Orbital ATK par Northrop Grumman
Reuters, 12 février 2018

Technologie

Spire conclut un contrat de 5,6 M$ avec l’agence spatiale britannique
Via Satellite, 5 février 2018
L’entreprise Spire, qui dispose d’une filiale à Glasgow en Ecosse, a reçu un contrat de 5,6 M$ de l’agence spatiale britannique pour le développement de démonstrateurs technologiques spatiaux, en particulier dans le domaine de l’informatique en parallèle (développement de supercalculateurs spatiaux). Spire prévoit également de développer des applications commerciales dans le domaine de la météorologie reposant sur les données de radio occultation issues des signaux du système Galileo.

Retrouvez également toutes les actualités mises en ligne par la mission pour la science et la technologie en cliquant sur ce lien.
Ambassade de France aux États-Unis d’Amérique
Service spatial – Bureau du CNES