Ca sent le sapin

, Partager

En dépit des engagements pris au titre du protocole de Montréal, les Etats-Unis ont encore très largement recours au bromure de méthyle pour le traitement des cultures telles que tomates, fraises, poivrons et sapins de Noël.
A l’exclusion de quelques applications critiques, le bromure de méthyle ne devrait plus en principe être utilisé à compter de 2005. Mais, sous la pression des lobbies agricoles qui invoquent l’absence de produit de substitution efficace et rentable, les Etats-Unis soumettent régulièrement des demandes de dérogation au traité et entendent bien en obtenir jusqu’en 2008. Cette année encore, plus de 10.000 tonnes de bromure de méthyle seront employées, la plupart en Californie.
Le bromure de méthyle n’est pas seulement nocif pour la couche d’ozone stratosphérique. Il est également susceptible de causer des désordres neurologiques chez les travailleurs agricoles qui y sont exposés régulièrement. L’American Association of Pesticide Control Centers a enregistré près de 400 cas d’empoisonnement au bromure de méthyle entre 1999 et 2004.

Source :


- E-news : http://www.kentucky.com/mld/kentucky/news/13272529.htm
- La suppression du bromure de méthyle aux Etats-Unis : http://www.epa.gov/ozone/mbr/
- Les implications économiques dans l’agriculture (document USDA) :
http://www.ers.usda.gov/publications/aib756/aib756.pdf

Rédacteur :

Philippe Jamet, AST, philippe.jamet@diplomatie.gouv.fr

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….