Café des Sciences Boston #74 : Hydro-Québec, un fournisseur d’électricité comptant sur une énergie propre, fiable et renouvelable

, Read this page in English , Partager

- Quand : Mercredi 3 février – de 18:30 à 20:30
-  : CIC Cambridge, Havana room, 5th floor, One Broadway, Cambridge, MA 02142
- Présentation en français, suivie d’une réception

Notre Invitée :

Anne-Marie Prud’homme a obtenu un baccalauréat et une maîtrise en sciences biologiques des universités de Montréal et McGill. Les quinze premières années de sa carrière professionnelle ont été consacrées à des projets en environnement auprès d’ONG, de firmes de consultants et de ministères. Par la suite, elle a joint Hydro-Québec en 1995 où elle a œuvré comme conseillère en écotoxicologie et en environnement pour la vice-présidence Environnement et pour Hydro-Québec TransÉnergie. Elle a également travaillé comme coordonnatrice de projets à la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement. Depuis mai 2010 elle fait partie de l’équipe Affaires publiques et médias en tant que communicatrice scientifique.

La Présentation :

Alors que les approvisionnements énergétiques, dont ceux en électricité propre, sont au cœur de plusieurs débats en Nouvelle-Angleterre, cette rencontre permettra de découvrir Hydro-Québec, un important producteur mondial d’hydroélectricité, et de mieux comprendre les particularités de l’électricité québécoise.

Venez découvrir l’approche scientifique adoptée par Hydro-Québec pour maîtriser l’impact de ses projets d’infrastructure et de ses activités courantes sur l’environnement, les collectivités et les communautés autochtones.

Aussi, pour améliorer sa performance et préparer le réseau de demain, Hydro-Québec, seule entreprise d’électricité en Amérique du Nord à posséder son propre centre de recherche, l’Institut de recherche d’Hydro-Québec (IREQ), mise sur la recherche et l’innovation technologique. On discutera de certains de ces travaux, fruits de partenariats avec le milieu universitaire, les organismes de recherche publics et l’industrie de l’innovation.

Enfin, il sera également question du rôle que peut jouer le Québec pour aider la Nouvelle-Angleterre à relever les défis auxquels elle fait face dans le domaine de l’énergie et de la lutte contre les changements climatiques.