Café des Sciences : quels matériaux pour l’avenir ?

, Read this page in English , Partager

Quand : Jeudi 22 février 2018 de 17h30 à 21h00
 : Hardware Club, 52 Washburn Street, San Francisco

Le dernier Café des Sciences organisé par le Service pour la science et la technologie du Consulat de France à San Francisco a eu lieu le 22 février 2018 au Hardware Club à San Francisco. Le Hardware Club est un micro-fond de capital-risque qui cible ses investissements sur des start-up de l’univers hardware et qui propose un accompagnement premium des entreprises de son portefeuille sous forme de mises en relation ciblées et de dîners premium (https://hardwareclub.co/)

Hyloh (dérivé du mot grec ancien signifiant « matière » www.hyloh.com) est un collectif international de cinq spécialistes des matériaux, à l’initiative de la designer française Elodie Ternaux, ex-directrice de la matériauthèque materiO. Le groupe propose un accompagnement aux entreprises rencontrant des problématiques d’innovation dans le domaine de la science des matériaux. Hyloh était en mission de prospection aux Etats-Unis (New York puis San Francisco) : la proposition que le Service pour la science et la technologie leur avait faite consistait à évoquer des scénarios futuristes d’usages des matériaux dans le monde d’après-demain.

D’un monde hyper-connecté doté de ressources digitales illimitées où l’être humain augmenté interagit de plus en plus avec des dispositifs autonomes à une existence physique aux ressources matérielles limitées, hyloh a exposé son manifeste. Insistant sur les nécessités d’une économie circulaire produisant le moins de déchets possibles, les membres du collectif ont notamment appuyé leur argumentaire sur la diminution des quantités de matériaux indispensables à d’innombrables appareils : les terres rares, ciment de l’économie numérique. Tout en explicitant les frontières toujours plus ténues entre les mondes physique et digital, les intervenantes ont éclairé les diverses options pour la future place des matériaux et la façon dont les marques pourraient en tirer parti dans l’optique d’atteindre les consommateurs par l’intermédiaire de nouveaux canaux.