Cambridge accueille le premier réseau urbain de capteurs sans-fil

, Partager

L’Université d’Harvard, l’entreprise BBN Technologies (qui a développé les premiers routeurs d’ARPANET) et la ville de Cambridge, Massachusetts, collaborent pour mettre en place un nouveau réseau urbain de capteurs sans fil, CitySense. Ce réseau sera composé d’une grosse centaine de noeuds, capables de remonter des informations relatives à la température, la pression atmosphérique, l’hygrométrie, la pollution. Ils pourront éventuellement être utilisés pour fournir un accès sans fil à Internet. Ce type d’architecture permettra d’obtenir des informations très précises sur les évolutions environnementales ou la dispersion d’agents chimiques par exemple.

Le problème habituel d’alimentation électrique a été résolu en décidant de placer ces noeuds directement sur les installations d’éclairage public de la ville de Cambridge. Les noeuds seront composés de PC embarqués tournant sous Linux, avec des processeurs puissants (ceux utilisés pour le réseau RoofNet du MIT) équipés d’interfaces sans fil 802.11a/b/g, de 64Mo de RAM et d’1Go de mémoire flash qui accueillera les logiciels pré installés des équipes d’Harvard-BBN. Ils seront reliés entre eux par un protocole de routage ad hoc (a priori Optimized Link State Routing protocol), suivant une architecture de réseau sans fil maillé.

Mais l’objectif de CitySense va plus loin : ce réseau se veut ouvert, destiné à servir de support pour la recherche sur les réseaux sans-fil et les réseaux de capteurs. Les chercheurs auront la possibilité d’installer leur propre logiciel dans un noeud qui sera ensuite propagé dans le reste du réseau tel un virus. Le propos est alors de servir de support à de la recherche sur la programmation de haut niveau de réseaux de capteurs (en s’appuyant sur le langage fonctionnel Regiment). L’interface entre les noeuds et les capteurs sera elle-même ouverte de sorte à faciliter l’ajout de nouveaux instruments de mesure, le hub Ethernet permettant d’ajouter jusqu’à 4 capteurs par noeud. Les données seront accessibles depuis Internet grâce à un partenariat établi avec Microsoft, à travers les technologies SensorMap et Virtual Earth, qui permettront de visualiser les données sur une carte détaillée.

Source :


- http://www.govtech.net/magazine/channel_story.php/104786
- http://www.bbn.com/Advanced_Technologies/Networking/CitySense.html
- http://www.seas.harvard.edu/newsandevents/pressreleases/040507_City_Sense.html
- http://www.citysense.net/trac/citysense-public/wiki/ProjectProposal
- http://www.pcworld.com/article/id,130487-page,1/article.html

Pour en savoir plus, contacts :


- Site Internet du projet Citysence
http://www.citysense.net/
- RoofNet hardware
http://pdos.csail.mit.edu/roofnet/doku.php?id=hardware
Code brève
ADIT : 42309

Rédacteur :

Vincent Reboul, deputy-stic.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….