Cellules souches embryonnaires : Geron met fin à son essai clinique

, Partager

La société de biotechnologie américaine Geron (Menlo Park, California) a annoncé la semaine dernière qu’elle mettait fin au premier essai sur l’homme d’un traitement à base de cellules souches embryonnaires humaines. Ce revirement brutal est un terrible coup dur pour la filière de thérapie cellulaire. La société qui invoque un manque de moyens financiers, aurait décidé de se recentrer sur la mise au point de deux traitements anticancéreux plus avancés dans leur développement. L’abandon de l’essai conduit aussi la société basée en Californie à éliminer 66 emplois soit 38% de ses effectifs.

Les cellules souches embryonnaires proviennent de l’embryon aux tout premiers stades de son développement et sont dites "pluripotentes". Cela signifie qu’elles peuvent se répliquer indéfiniment, proliférer en culture et se différencier en plus de 200 types de tissus. Ces propriétés font rêver les chercheurs et les médecins qui espèrent que ces cellules puissent un jour être utilisées pour recréer des tissus voire des organes entiers.

L’essai mené par Geron était une première mondiale et devait permettre la réparation des lésions de la moelle épinière à partir de cellules souches embryonnaires humaines. Il s’agissait en l’occurrence des précurseurs d’oligodendrocytes (cellules indispensables pour la transmission de l’influx nerveux et détruites lors des lésions de la moelle épinière) devant permettre la réparation de la couche de myéline qui entoure les nerfs.

Jusque là quatre patients ont suivi la phase 1 de l’essai et aucune amélioration de leur état n’aurait été constatée. Cependant aucun effet secondaire grave n’aurait été observé non plus. John Scarlett, PDG de Geron, a déclaré qu’il se retirait de l’activité des cellules souches pour des raisons financières et non à cause des résultats de l’essai. La firme continuera à suivre les patients qui ont déjà participé à cet essai, récoltant les données et tenant informée la FDA (l’agence des médicaments américaine) ainsi que la communauté médicale de leurs progrès.

Le retrait de Geron laisse Advanced Cell Technology (ACT), une autre entreprise américaine de biotechnologie implantée à Boston (Massachusetts), comme étant la seule compagnie conduisant un essai clinique impliquant des cellules souches embryonnaires humaines, dans ce cas contre la forme la plus fréquente de cécité chez les personnes âgées. Dr. Robert Lanza, directeur scientifique d’ACT, a commenté le départ de Geron comme étant "très regrettable pour le domaine" et "une source de pression supplémentaire" pour leurs recherches.

Sources :


- Geron. News release. [En ligne]. Disponible sur : http://www.geron.com/media/pressview.aspx?id=1284 (22.11.2011)
- New York Times. Geron Is Shutting Down Its Stem Cell Clinical Trial. [En ligne]. Disponible sur : http://www.nytimes.com/2011/11/15/business/geron-is-shutting-down-its-stem-cell-clinical-trial.html (22.11.2011)
- AJC. Geron’s exit symbolic ding for stem cell research. [En ligne]. Disponible sur : http://www.ajc.com/health/gerons-exit-symbolic-ding-1227464.html (22.11.2011)
- Dépêche AFP. Fin du 1er essai clinique avec des cellules embryonnaires faute de fonds. 15 novembre 2011.
- Inserm. Les cellules souches embryonnaires (ES) humaines. [En ligne]. Disponible sur : http://www.inserm.fr/thematiques/immunologie-hematologie-pneumologie/dossiers-d-information/les-cellules-souches-embryonnaires-es-humaines http://redirectix.bulletins-electroniques.com/kr699(22.11.2011)
- Science et avenir. Essai clinique : les cellules souches victimes de la crise ? [En ligne]. Disponible sur : http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20111117.OBS4750/essai-clinique-les-cellules-souches-victimes-de-la-crise.html (22.11.2011)
- CyrilleVanlerberghe. Le Figaro. Cellules souches d’embryon : coup dur pour les traitements. [En ligne]. Disponible sur : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2011/11/17/15837-cellules-souches-dembryon-coup-dur-pour-traitements (22.11.2011)

Rédacteurs :

Manon Lecomte, deputy-sdv.la@ambascience-usa.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….