Centrales de nanotechnologies du réseau NNIN : centrales du Nord-Est des Etats-Unis

, Partager

La maîtrise de la fabrication et de la caractérisation des nano-objets et nanomatériaux est un élément clé indispensable au développement des nanotechnologies, mais qui nécessite des équipements importants trop coûteux pour être acquis et pris en charge par des universités ou des centres de recherche isolés : ils doivent donc être centralisés et mutualisés.

Les pays développés comme la France et les Etats-Unis ont mis en place des réseaux de centrales technologiques équipées avec des machines et des moyens de caractérisation ultra-sophistiqués, placés dans un environnement contrôlé, et mis à disposition de la communauté scientifique pour l’aider à mener ses projets de recherche et développement. Le fonctionnement et la coordination de ces moyens technologiques soulèvent de nombreuses questions relatives aux investissements nouveaux, à leur répartition, à la prise en charge des coûts de fonctionnement, au personnel d’encadrement et de maintenance, etc.

C’est dans ce contexte que la Mission pour la Science et la Technologie a proposé aux responsables des grandes centrales françaises de visiter quelques sites aux Etats-Unis afin de leur permettre d’analyser les modèles de fonctionnement adoptés par leurs collègues américains et d’en tirer les enseignements appropriés pour optimiser notre propre dispositif. Du 15 au 20 juin 2008, un groupe de Directeurs de Recherches du CNRS et du CEA chargés de développer les nanotechnologies en France, a visité aux Etats-Unis plusieurs sites importants de nanofabrication mis en place par le gouvernement fédéral pour offrir à la communauté scientifique des moyens technologiques performants. L’objectif était d’analyser les modèles de fonctionnement adoptés pour ces centrales, et de les confronter à ceux qui sont utilisés en France.

Ce document présente le contexte de ces visites et décrit site par site les caractéristiques des plateformes technologiques visitées. Des points essentiels du mode de fonctionnement américain pourraient être utiles au développement du réseau français.

Au sommaire de ce document :

1. Contexte et principales conclusions de la mission
1.1 Une visite stratégique
1.2 Des sites renommés et exemplaires
1.3 Un accueil chaleureux et des perspectives de collaboration
1.4 Introduction sur les centrales de nanotechnologies américaines
1.5 Généralités sur le fonctionnement des centrales de nanotechnologies américaines
1.6 Commentaires sur les sites visités
1.7 Conclusion

2. Description site par site
2.1 Center for nanoscale systems (CNS) - Harvard
2.2 College of nanoscale science & engineering (CSNE) - Albany (New York)
2.3 Cornell nanoscale science & technology facility (CNF) - Ithaca (New York)
2.4 Penn state university, nanofabrication facility - University Park (Pennsylvanie)
2.5 Center for Nanoscale Science & Technology (CNST) : Campus du National Institute of Standards and Technology (NIST) de Gaithersburg (Maryland)

3. Conclusion generale et commentaires
 

Auteurs : CAPPY Alain - FONTAINE Alain - DE LABACHELLERIE Michel - HERINO Roland - MARZIN Jean-Yves - MOLVA Engin - SANCHEZ Jean-Louis - THERON Didier

Publié le 25/08/2008 - 34 pages - pdf 700 Ko

Télécharger le rapport

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….