Certains impacts des nanotechnologies sur la société inquiètent plus les scientifiques que le public

, Partager

Les nanotechnologies sont de plus en plus présentes dans les produits de consommation courante, et cette tendance va s’amplifier rapidement dans les années à venir. On parle souvent de "révolution" pour qualifier ce développement de l’introduction des nanotechnologies dans l’industrie, qui ne va pas sans susciter des inquiétudes aussi bien dans le milieu scientifique que dans le grand public. Le gouvernement fédéral américain est en train de renforcer les programmes des différentes agences qui financent des projets relatifs aux nanotechnologies sur ces aspects d’impacts environnementaux et de risques pour la santé (voir Comment maîtriser les risques posés par les nanotechnologies : http://www.bulletins-electroniques.com/rapports/2006/smm06_081.htm).


Deux sondages récents réalisés par des chercheurs de l’University of Wisconsin-Madison (Madison, WI) et par Arizona State University (Phoenix, AZ) auprès de 363 scientifiques et ingénieurs travaillant dans le domaine des nanotechnologies et auprès de 1015 Américains mettent en évidence d’importantes différences d’opinions entre les deux groupes. Globalement, les scientifiques sont plus optimistes que le grand public en ce qui concerne les risques et les bénéfices, en particulier s’agissant des applications en médecine, mais ils redoutent l’apparition de nouveaux problèmes de pollution et de santé provoqués par le développement des nanotechnologies. Le grand public de son côté craint à la fois que ces évolutions technologiques se traduisent par des pertes d’emplois et qu’elles facilitent le développement de nouvelles armes faciles à élaborer et à utiliser par des individus malveillants comme des terroristes, et redoute aussi qu’elles permettent de mettre au point des systèmes pouvant porter atteinte à la vie privée.

Les résultats de cette enquête sont présentés dans les deux histogrammes ci-dessus qui illustrent comment sont perçus les risques et les bénéfices par les scientifiques et par le grand public. Plusieurs exemples ont montré dans le passé que l’introduction de nouvelles technologies qui est tout d’abord saluée avec enthousiasme peut être ensuite rapidement rejetée par le public, par exemple à la suite à d’accidents ou encore de controverses développées dans certains media, et que ces réactions peuvent être assez fortes pour influencer négativement le financement des programmes de recherche. C’est une crainte souvent exprimée aux Etats-Unis au sujet des nanotechnologies, et les grands programmes fédéraux tels que la National Nanotechnology Initiative invitent les scientifiques à communiquer régulièrement pour que le grand public soit le mieux informé possible.

Source :

"Nanotech’s health, environment impacts worry scientists", 26/11/2007 - http://www.news.wisc.edu/14483

Pour en savoir plus, contacts :


- BE Etats-Unis 95 - Quel regard les Américains portent-ils sur les nanotechnologies ? - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/51416.htm
- Comment maîtriser les risques posés par les nanotechnologies : l’approche américaine - Rémi Delville, Roland Herino - http://www.bulletins-electroniques.com/rapports/2006/smm06_081.htm
- Publication parue dans Nature Nanotechnology, 25/11/2007 : "Scientists worry about some risks more than the public" - Dietram A. Scheufele, Elizabeth A. Corley, Sharon Dunwoody, Tsung-Jen Shih, Elliott Hillback & David H. Guston - http://www.nature.com/nnano/journal/vaop/ncurrent/abs/nnano.2007.392.html
Code brève
ADIT : 52106

Rédacteur :

Romaric Fayol - deputy-phys.mst@consulfrance-houston.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….