Changement climatique : les maladies infectieuses s’invitent dans le débat

, Partager

Ce 14 et 15 Décembre, l’ambassade de France de Washington a accueilli le séminaire SEARCH 2009 ("Seminar for European and American Research on Climate and Health") portant sur l’étude des impacts du changement climatique sur les maladies infectieuses. Organisé par la Mission pour la Science et la Technologie (MS&T), le service pour les Affaires Sociales et la Santé, en partenariat avec le CNRS, l’Inserm et l’IRD, ce séminaire a présenté les derniers résultats de recherches dans ce domaine. Il a favorisé les échanges interdisciplinaires entre chercheurs des deux pays. Avec pour objectifs de faire émerger des thèmes de collaborations franco-américains, ce séminaire a donné lieu à des échanges constructifs sur un thème jusqu’alors peu exploré.

Regroupant une trentaine d’experts des deux pays et provenant d’instituts de recherche publics et du domaine universitaire, l’événement s’est déroulé sur cinq sessions. Dressant un tableau de l’état des connaissances sur ce sujet, la première session a présenté les résultats de recherche du projet européen EDEN ("Emerging Diseases in a Changing European Environment"), du cinquième rapport d’évaluation du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) et des travaux menés au sein des NIH ("National Institut of Health" aux Etats-Unis).

A la suite de ces présentations, trois sessions ont été consacrées à des études de cas et à la présentation de résultats de recherche. Elles portaient d’une part sur la difficulté et la complexité de tenir compte de l’ensemble des variables et facteurs, de l’importance de la notion d’échelle et d’autre part de la nécessité de développer des outils de surveillance pour permettre une meilleure compréhension et prévision des dynamiques des populations (présentation d’études de cas portant sur l’émergence et la réémergence de maladies infectieuses et du rôle du changement climatique).

Enfin, la dernière session a donné la parole aux sciences économiques et sociales. Elle a mis en évidence la nécessité de les intégrer au débat notamment lors de la phase visant à communiquer les résultats scientifiques à la sphère politique, ceci dans l’objectif d’adopter des mesures réglementaires. Cette session a par ailleurs mis l’accent sur l’importance de la perception du risque lié à l’émergence de maladies infectieuses. Afin d’aider au diagnostic de ces maladies, de nouvelles méthodologies doivent être mises en place en tenant compte de données sociologiques et des variables climatiques (création de modèles informatiques interdisciplinaires).

Globalement, ces présentations relevaient d’études de cas (sur le choléra, la malaria, le virus du Nil, la Méningite, etc). Si aucun doute n’a été soulevé quant à l’impact de paramètres climatiques sur les vecteurs de transmissions de maladies infectieuses, les experts ont cependant rappelé la difficulté d’extrapoler les résultats à grande échelle et de définir la part exacte jouée par le changement climatique dans l’évolution de ces vecteurs. Par ailleurs, si aucun lien de causalité direct entre le changement climatique et la dynamique des maladies infectieuses au sein de populations ne doit faire l’objet de généralisation, les travaux présentés attribuent une part de responsabilité aux changements des variables climatiques et la nécessité de développer des outils de surveillance. En effet, les seuils de détection doivent être revus en raison du changement climatique afin de permettre une meilleure évaluation des différents risques liés à l’émergence de maladies infectieuses et le développement d’outils de prédictions (modèles informatiques).

Au final, le séminaire a été conclu par une discussion portant sur les possibilités de collaborations transatlantiques sur ce thème ainsi que sur les moyens existants pour aider au développement de projets de recherche bilatéraux (financements existants au sein des deux pays). A ce sujet, le "Center for Disease Control - CDC" a rappelé la création de deux postes de post-doctorat en partenariat avec le NCAR ("the National Center for Atmospheric Research"). Plus de détails concernant ce séminaire seront postés prochainement sur le site internet de l’événement (http://www.france-science.org/search2009/).

Pour en savoir plus, contacts :


- Site internet du séminaire : http://www.france-science.org/search2009/
- Information sur les postes de post-doctorant : : http://www.cdc.gov/climatechange/funding.htm
Code brève
ADIT : 61648

Rédacteur :

Agathe Dumas (deputy-envt.mst@ambafrance-us.org)
Delphine Tessier - CNRS (deputy-cnrs@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….