Charles Bolden inspire confiance aux sénateurs pour relever les défis de la NASA

, Partager

Proposé par Barack Obama pour le poste d’administrateur de la NASA fin mai, Charles Bolden a été accueilli avec enthousiasme par les parlementaires rassemblés à l’occasion de son audition de confirmation mercredi 8 juillet au Sénat. La nomination sera bientôt officialisée par un vote en session plénière du Sénat mais le consensus autour de la personnalité de l’ancien astronaute ne laisse pas beaucoup de doutes sur l’issue de la procédure. Son passé et son expérience du spatial suscitent l’admiration mais ce sont surtout ses qualités de leader qui laissent présager un nouvel élan pour la NASA dont la dynamique avait tendance à s’essoufler ces dernières années. Il serait le premier afro-américain à diriger l’agence spatiale américaine et on ne peut le dissocier de Lori Garver son administratrice adjointe, également auditionnée hier, avec qui il forme visiblement un binôme solide pour relever les multiples défis de la NASA.

Après une présentation élogieuse de la part des parlementaires de Caroline du Sud - dont il est originaire - (avec une intervention de Jim Clyburn représentant afro-américain de plus haut rang au Congrès), ce sont Kay Bailey Hutchison (sénatrice républicaine du Texas) et Bill Nelson (sénateur démocrate de Floride) qui ont réaffirmé leur soutien inconditionnel à Charles Bolden - le second s’étant beaucoup investi depuis janvier pour propulser Bolden à ce poste.

Le Président du Comité en charge de l’audition, John Rockefeller (sénateur démocrate de Virginie Occidentale) a cependant souligné que la NASA était globalement en perte de vitesse, souffrant en particulier d’un déclin d’intérêt de la part des jeunes générations, avant d’interroger Bolden et Garver sur la stratégie à mettre en place pour redorer le blason de l’agence et retrouver le prestige, l’attractivité et le dynamisme d’antan.

Charles Bolden a ainsi pu livrer quelques grandes lignes de ce qui pourrait être sa politique en évoquant notamment le besoin de réinvestir largement dans la recherche et le développement et de stimuler l’intérêt des jeunes pour des carrières en sciences et technologies, étant donné le vieillissement des effectifs de la NASA. La nécessité d’initiatives communes avec l’Europe, le Japon et les autres nations en matière de recherche scientifique sur le réchauffement climatique a été soulignée. Bolden a aussi plaidé pour une utilisation maximale de l’ISS à des fins scientifiques en tant qu’étape vers des objectifs d’exploration plus lointains et pour le développement de capacités de transports spatiaux efficaces et rentables vers la station, notamment par des entrepreneurs privés. Enfin, l’ancien pilote a déploré le déclin des activités aéronautiques de la NASA. Lori Garver a, quant à elle, insisté sur la nécessité d’un programme spatial en adéquation avec les objectifs et la politique du pays et l’évolution du contexte international.

Le sénateur Nelson - qui a volé à bord de la navette pilotée par Bolden en 1986 - a mis en relief les qualités de leader de ce dernier, précieuses pour l’avenir de la NASA, tout en rappelant que le seul vrai meneur du programme spatial américain capable d’impulser un élan national dans ce domaine était le Président Obama lui-même.

Source :


- The State (quotidien de Caroline du Sud), 09/07/2009 - http://www.thestate.com/local/story/857696.html
- Florida Today, 09/07/2009 - http://www.floridatoday.com/article/20090709/NEWS02/907090319/1006/NEWS01/Bolden+gets+warm+greeting

Pour en savoir plus, contacts :

Site du comité au Commerce, à la Science et aux Transports : http://commerce.senate.gov/public/index.cfm?FuseAction=Home.Home
Code brève
ADIT : 59916

Rédacteur :

François Didelot, cnes.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….