Commercialisation des produits de recherche : deux universités américaines externalisent

, Partager

Faire appel à des sociétés privées spécialisées dans les étapes de commercialisation semble être une tendance qui se développe au sein des offices de transfert de technologies américains. Pour preuve, deux universités américaines ont annoncé il y a une semaine la conclusion d’un accord avec une entreprise privée qui les aidera dans leurs efforts de transfert.

Les signataires de cet accord sont d’un côté le Texas Tech University System (TTUS) et de l’autre LGE Execs, entreprise basée à Austin et spécialisée dans l’accélération des processus de commercialisation de technologies dans les domaines précis de l’agriculture, de la santé et des sciences de la vie. LGE Execs est une société qui regroupe des spécialistes de la commercialisation technologique dont la mission est d’aider des entreprises en création ou déjà créées à analyser au mieux leur environnement et de les accompagner au cours du processus de mise sur le marché de leurs technologie. Leurs compétences vont de la levée de fonds à l’industrialisation en passant par le marketing et la distribution.

Concernant leur accord avec TTUS, il s’agit pour le moment d’étudier la faisabilité commerciale d’un nombre limité de technologies jugées porteuses par l’office de transfert de technologies. Si l’étude s’avérait concluante, LGE Execs serait impliquée dans l’élaboration du plan d’affaires, d’études de marché et la recherche de financements.

L’autre université ayant formalisé l’externalisation de certaines étapes de commercialisation est l’University of North Carolina à Charlotte qui a signé un accord plus large avec la société privée Southeast TechInventures (STI). STI se définit comme un accélérateur technologique avec une concentration particulière sur le développement de preuve de concept et prototype. Ce positionnement légèrement en amont de LGE Execs les place davantage sur le versant du développement technologique censé accélérer le développement commercial. Leur concept, TechInventures Accelerator ProcessSM, comprend :
- un processus unique de négociation de licences de propriété intellectuelle
- des compétences et des contacts pour lever des fonds publics et privés. STI est spécialisée dans l’application pour des bourses SBIR destinées au développement de preuves de concept et de prototypes. Leur taux de succès est deux fois plus élevé que la moyenne nationale. Ils ont par ailleurs un excellent réseau de contacts parmi le milieu entrepreneurial et particulièrement auprès des financeurs
- une aide à l’élaboration du business plan et au développement d’une approche tirant partie du marché ("market pull") grâce à une association précoce et adaptée avec des industriels du secteur.
- un service d’accompagnement et de conseils personnalisés.

Ces deux sociétés n’en sont pas à leur premier accord avec une entité académique. Cette tendance met en avant la palette de compétences dont doit se doter une structure de transfert de technologies malgré, le plus souvent un nombre limité d’employés. Ces structures sont pour la plupart douées de très bonnes compétences technologiques mais présentent quelques lacunes dans les fonctions pré-commerciales (preuve de concept et prototype) et étapes de mise sur le marché. Certaines sociétés privées ont ainsi décidé d’occuper cette niche, il sera intéressant d’observer si elles permettent réellement de diminuer le temps et augmenter l’efficacité de la mise sur le marché des produits technologiques.

Source :


- "Two schools turn to outsourcing for research commercialization help", Technology Transfer Tactics, 11/09/08
- "LGE execs teams with Texas Tech to licence advancements in agriculture, health and life sciences", Health Creator, 04/09/08 - http://health-creator.com/blog/lge-execs-teams-with-texas-tech-to-license-advancements-in-agriculture-health-and-life-sciences-604/
- "Southeast TechInvestures signs master licensing agreement with UNC Charlotte", Carolina Newswire, 09/09/08 - http://carolinanewswire.com/news/News.cgi?database=001news.db&command=viewone&id=1722&op=t

Pour en savoir plus, contacts :


- LGE Execs, http://www.lgeexecs.com/
- Southeast TechInventure, http://www.southeasttechinventures.com/index.php
Code brève
ADIT : 56001

Rédacteur :

Aline Charpentier, deputy-inno.mst@consulfrance-boston.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….