Conférence sur l’informatique embarquée à San José

, Partager

Pour la vingtième année consécutive, l’ESC (Embedded Systems Conference) s’est déroulé à San José, dans la Silicon Valley, du 14 avril au 18 avril. Cette conférence, qui comprend aussi une exposition, est un évènement majeur pour l’informatique et les systèmes embarqués.

Les systèmes embarqués sont de plus en plus présents puisque les équipements portables comme les assistants personnels, les téléphones portables ou les GPS sont de plus en plus présents et de plus en plus ressemblants à des micro-ordinateurs. D’ailleurs, la limite entre ordinateurs et systèmes embarqués s’estompe.

Au niveau des microprocesseurs, les principales tendances sont dictées par les grands acteurs. Sur le terrain des économies d’énergies et des faibles voltages, ARM a répondu à l’offensive d’Intel, et sa plateforme "Atom", avec une nouvelle version du contrôleur d’énergie (WIC) pour son processeur Cortex-M3 afin de permettre un allumage et une mise en veille instantanée. La deuxième tendance se porte vers le multimédia et l’intégration sur une seule puce (System on a Chip) de la plupart des fonctions, avec une nette percée des décodeurs vidéos matériels. Enfin, les processeurs ayant plusieurs coeurs et les problématiques de programmations de ces processeurs sont de plus en plus présents dans le monde de l’embarqué.

Le C et le C++ restent maîtres dans les langages de programmation du monde de l’embarqué. Une vidéoconférence de Bjarne Stroustrup, le créateur du C++, a mis l’accent sur la programmation multi-coeurs en C++. Cependant, la poussée de Java, autour de la plate-forme Androïd et celle du framework .Net et du langage C# représentent une tendance nouvelle et durable. Ainsi, Microsoft a présenté des nouvelles évolutions de son " .Net Micro Framework ", dans sa version 2.5, et sa collaboration avec EBSnet, pour l’intégration de divers protocoles dans ce framework. Microsoft a aussi détaillé sa feuille de route pour les environnements Windows Embedded et Windows Embedded CE.

De nombreux systèmes embarqués s’orientent vers le multimédia. Pour suivre cette demande, de nombreux processeurs ont les capacités de décoder matériellement les codecs vidéo les plus répandus, et parfois en Haute-Définition. Cependant le problème des Digital Right Managements (DRM) a été posé pendant l’ESC à plusieurs reprises, à cause de son manque de compatibilité, de standard et de simplicité pour les utilisateurs. Jim Barton de TiVO et Fred von Lohmann, de l’Electronic Frontier Association se sont opposés aux représentants d’Hollywood. Pour eux, les restrictions imposées par l’industrie d’Hollywood sont le frein au développement des contenus vidéo sur les systèmes embarqués.

Malgré cela, le secteur de la vidéo et de l’embarqué restent très porteur pour l’industrie de l’embarqué.

Source :


- Microsoft and EBSnet Collaborate on the .NET Micro Framework : http://www.sunherald.com/447/story/491627.html
- ESC keynoters : http://www.eetimes.com/news/latest/showArticle.jhtml?articleID=207400065
- DRM debate gets louder : http://www.eetimes.com/news/latest/showArticle.jhtml?articleID=207400097

Pour en savoir plus, contacts :


- Sur le Cortex M-3 : http://www.arm.com/products/CPUs/ARM_Cortex-M3.html
- Sur le .Net micro Framework : http://msdn2.microsoft.com/en-us/embedded/bb267253.aspx
Code brève
ADIT : 54037

Rédacteur :

Jean-Baptiste Kempf - deputy-stic.mst@consulfrance-sanfrancisco.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….