Coopération spatiale entre la France et les Etats-Unis : Le CNES réunit à la Maison française l’ensemble de la communauté spatiale américaine

, Read this page in English , Partager

Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, s’est rendu lundi 18 décembre à Washington, DC et a accueilli la communauté spatiale américaine à la Maison française à l’occasion de la traditionnelle « Christmas Party ». Cette rencontre a été l’occasion de rappeler les cinq grands domaines d’activité du CNES, Ariane, la science, l’observation, les télécommunications et la défense, et de souligner le rôle fondamental que joue la France à l’Agence spatiale européenne (ESA) et à la Commission européenne, illustré par la forte implication du CNES dans les programmes Galileo et Copernicus.

Le Président du CNES a ensuite évoqué les trois temps forts de 2017. Tout d’abord, la proposition de lancer un Observatoire Spatial du Climat, auquel nombre d’agences spatiales du monde entier ont adhéré à l’occasion du One Planet Summit qui s’est déroulé à Paris le 12 décembre 2017 à l’initiative du Président de la République. Ensuite, la mission de 196 jours à bord de la station spatiale internationale de Thomas Pesquet, qui a été l’occasion de deux sorties extravéhiculaires, qui a permis la mise en oeuvre d’une centaine d’expériences scientifiques et qui a aussi été très largement reprise sur les réseaux sociaux. Enfin, la mission de science fondamentale Microscope, dont le lancement a eu lieu en avril 2016, qui a permis la confirmation en décembre de cette année, de la théorie d’Einstein avec une précision jusqu’alors inégalée.

Jean-Yves Le Gall a également passé en revue les projets franco-américains les plus emblématiques, en cours et à venir, soulignant la relation privilégiée qui lie la France aux Etats-Unis et la volonté de poursuivre une coopération d’exception, autour de missions à succès comme l’océanographie dont les 25 ans ont été célébrés cette année ou encore l’exploration de Mars. Il a en particulier cité les missions SWOT (Surface Water and Ocean Topography), InSight dont le lancement est prévu le 5 mai 2018 et à laquelle le CNES contribue avec son sismomètre SEIS et Mars 2020 qui emportera l’instrument français SuperCam. Il a aussi rappelé son attachement à la continuité du programme Cospas-Sarsat, le système de recherche et de sauvetage par satellites, ainsi qu’au système Argos de localisation et de collecte de données, qui permet d’assurer un suivi de l’environnement et des espèces animales.

Cette visite à Washington du Président du CNES lui a également permis de rencontrer Scott Pace, Secrétaire général du National Space Council, Robert M. Lightfoot, Administrateur de la NASA et Stephen Volz, Administrateur adjoint de la NOOA. Ces réunions lui ont permis d’échanger sur les perspectives d’évolution du contexte spatial mondial et de réaffirmer la volonté commune de la France et des Etats-Unis de poursuivre et approfondir leurs coopérations.