De l’éthique des nanotechnologies

, Partager

Une étude sur les problèmes éthiques et sociaux qu’implique développement massif des nanotechnologies aux Etats-Unis a été publiée par le Project on Emerging Nanotechnologies [1], PEN, dont le but est de faire connaître au grand public tous les impacts qu’ont ces nouvelles technologies sur notre quotidien. Le professeur de philosophie Ronald Sandler, de Northeastern University (Boston, Massachusetts), auteur de l’étude, affirme qu’il est crucial d’aller au-delà des études sur les impacts environnementaux et sur la santé, en étudiant les dimensions éthiques et sociales pour un développement contrôlé des nanotechnologies.

Dans son rapport, accessible gratuitement sur le site du PEN "The social and Ethical Issues", l’auteur attaque de front cette tendance des décideurs politiques et industriels à affirmer qu’il est toujours trop tôt pour parler des problèmes éthiques qu’impliquent telle ou telle technologie, cette mauvaise habitude qui souvent laisse penser que le développement d’une technologie émergente est de toute façon inévitable et donc communément acceptée. L’étude met en lumière, à travers des études de cas, une large variété de problèmes sociaux et éthiques possibles, de la justice environnementale à l’amélioration de l’homme, en passant par ce mythe de "la technologie est la solution", notre tendance à penser que la technologie va permettre de régler les problèmes de notre planète au lieu de penser d’abord à modifier notre comportement. L’accent est aussi mis sur les moyens de mettre en corrélation les responsabilités et les intérêts du gouvernement dans sa politique technologique avec les budgets alloués à la recherche. D’après Ronald Sandler, trop souvent les discussions sociales et éthiques concernant une nouvelle technologie interviennent après son développement, et peuvent provoquer un blocage à l’innovation ; pour s’en convaincre il suffit pour de regarder un peu dans le passé, avec le développement du nucléaire, ou des OGM. Les discussions éthiques sont reléguées à la fin des conférences scientifiques, et marginalisées par les décideurs politiques. C’est d’ailleurs pour corriger ces fâcheuses tendances, et éviter les échecs connus auparavant qu’a été créé le PEN, trois ans après la création de la National Nanotechnology Initiative [2] en 2001, lorsque le développement des nanotechnologies a connu ce bond aux Etats-Unis.

La chambre des représentants en Sciences et Technologies aux Etats-Unis (House of Representatives Comittee on Science and Technology), considère une législation plus adaptée renforçant l’effort du gouvernement sur la régulation du développement des nanomatériaux, nanoparticules qui potentiellement représentent un risque pour l’environnement et la santé publique. On rappelle qu’en 2009, alors que le budget fédéral de la NNI est de 1,5 milliard de dollars, le budget alloué à la recherche concernant les dimensions sociétales, l’éducation, l’environnement, la santé et la sécurité, est de 127,1 millions de dollars, contre 97,6 millions en 2008 et 87,5 millions en 2007 (chiffres officiels de la NNI, [3]). On note bien une réelle intention du gouvernement américain à se pencher sur ces problèmes, qui sont à l’origine de la création du PEN en 2004.

Source :


- "Ethical Evaluations of Nanotechnology" Project on Emerging Nanotechnologies - http://www.nanotechproject.org/news/archive/ethical_evaluations_nanotechnology/
- "Nanotechnologies : The social and Ethical Issues", 27 Janvier 2009, de Ronald Sandler - http://www.nanotechproject.org/publications/archive/pen16/

Pour en savoir plus, contacts :


- [1] Fiche stratégique de l’ambassade (2 pages) sur le PEN, 2008 : http://www.bulletins-electroniques.com/rapports/smm08_030.htm
- [2] Fiche stratégique de l’ambassade (2 pages) sur la NNI, 2008 : http://www.bulletins-electroniques.com/rapports/smm08_029.htm
- [3] NNI Budget summary, document pdf de 1.89 Mo, http://www.nano.gov/NNI_09Budget.pdf
Code brève
ADIT : 57502

Rédacteur :

Alban de Lassus, deputy-phys.mst@consulfrance-houston.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….