De la musique 1000 fois plus légère que le MP3

, Partager

Dans la quête du volume minimum de données nécessaires au stockage d’un morceau de musique, les chercheurs de l’University of Rochester ont réussi à encoder numériquement un solo de clarinette de 20 secondes dans un fichier de moins d’un kilooctet soit près de 1000 fois plus compressé que ne le permet la compression MP3.

Le système repose sur une reproduction synthétique du son par l’ordinateur. Ainsi, les informations contenues dans le fichier ne sont pas constituées d’un échantillonnage de fréquences mais d’une sorte de partition spécifiant les actions à effectuer par un instrument pour reproduire le morceau. En jouant la musique, l’ordinateur reproduit littéralement la performance originale à partir de toutes les connaissances acquises sur la clarinette et la façon d’en jouer. L’équipe du professeur d’ingénierie informatique et électrique Mark Bocko a donc mesuré chaque aspect ayant un impact sur le son produit par la clarinette ; de la pression exercée dans l’anche pour chaque doigté à la façon dont le son rayonne de l’instrument. Un modèle informatique de la clarinette a ensuite été réalisé pour créer un instrument virtuel construit entièrement grâce à des mesures empiriques.

L’équipe a alors créé un lecteur virtuel pour la clarinette virtuelle et a modélisé les interactions entre le lecteur et l’instrument, à savoir le doigté, la force de la respiration ou la pression des lèvres pour déterminer la réponse de la clarinette virtuelle. Il s’agit par la suite de laisser à l’ordinateur le soin d’écouter des morceaux de calibrage d’une clarinette " réelle " pour enregistrer les actions spécifiques à la reproduction de chaque son. Le son orignal est enfin reproduit par les actions enregistrées et appliquées au modèle virtuel de clarinette.

Les résultats sont d’ores et déjà assez convaincants quoique pas encore complètement fidèles au son original. "Nous continuons à travailler sur la façon dont la langue attaque l’anche pour créer les notes sur les passages staccato mais sur des morceaux où les notes sont plus tenues et liées, la méthode marche plutôt bien et il est difficile de discerner la musique synthétisée de l’originale" déclare en guise de conclusion le docteur Bocko.

En raffinant la méthode, les chercheurs imaginent pouvoir étendre le procédé à d’autres instruments, voire à la voix.

Source :


- Music file compressed 1,000 times smaller than MP3, 01/04/2008 - http://www.eurekalert.org/pub_releases/2008-04/uor-mfc040108.php
- Researchers achieve music file compression 1,000 times smaller than MP3, 01/04/2008 - http://www.gizmag.com/researchers-achieve-music-file-compression-1000-times-smaller-than-mp3/9103/
- Music file compressed 1,000 times smaller than MP3, 01/04/2008 - http://www.rochester.edu/news/show.php?id=3136

Pour en savoir plus, contacts :


- Ecouter le son original : http://www.rochester.edu/news/audio/Clar_orig.wav
- Ecouter le son synthétisé : http://www.rochester.edu/news/audio/Clar_synth.wav
Code brève
ADIT : 53940

Rédacteur :

Franz Delpont deputy-stic.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….