Découverte d’un nouvel anticorps neutralisant contre le virus de la grippe

, Partager

Pour la seconde fois en une semaine, la découverte d’un anticorps humain capable de neutraliser efficacement différentes souches du virus de la grippe est réalisée par des scientifiques de San Diego.

L’équipe dirigée par le Professeur Ian Wilson du Scripps Research Institute à la Jolla, Californie, en partenariat avec Crucell, une entreprise biopharmaceutique hollandaise, a découvert un anticorps très puissant, appelé "supermantibody", capable de neutraliser les souches virales responsables de la grippe saisonnière, de la grippe aviaire et des pandémies passées. Leur découverte fait suite à celle reportée quelques jours auparavant par les scientifiques du Burnham Institute for Medical Research en collaboration avec leurs collègues de Boston et Atlanta (cf BE Etats-Unis 155).

Le "supermantibody", autrement appelé CR6261, a pû être dérivé du sang d’un patient. L’injection de cet anticorps monoclonal à des souris conduit à la guérison des souris traitées pour une infection par la grippe aviaire dont l’issue est normalement fatale et ce, même après une injection tardive, à savoir 5 jours après infection. Le CR6261 était jusqu’à présent rarement détecté dans le sérum des patients mais sa caractérisation a permis de révéler sa présence dans un nombre élevé de sérum de patients. L’absence de protection pourrait s’expliquer par le fait que cet anticorps n’est probablement pas fabriqué en quantité suffisante par l’organisme pour pouvoir être efficace.

Ces deux découvertes réalisées de façon indépendante et arrivant à des conclusions identiques laissent entrevoir non seulement un espoir de traitement de tous les types de grippes, mais ouvrent également le chemin à une nouvelle piste pour les travaux de recherche sur le vaccin contre le virus HIV. Ces deux virus génétiquement très différents partagent certaines caractéristiques, notamment en ce qui concerne leurs mécanismes d’entrées dans les cellules cibles et la très haute mutabilité de leur génome. Il est intéressant de noter que dans le cas du virus HIV également, certains anticorps monoclonaux s’avèrent capables de neutraliser le virus in vivo dans des modèles animaux, à la nuance près que l’injection de l’anticorps doit être réalisée de façon précoce voire précéder l’infection virale pour que son efficacité soit maximum.

Source :


- More local scientists ID new flu antibody, Scott LaFee, SignOnSanDiego, February 27, 2009 : http://www3.signonsandiego.com/stories/2009/feb/27/1m27flunew235848-more-local-scientists-id-new-flu-/
- Scripps research team finds immune molecule that attacks wide range of flu viruses, EurekAlert, February 26, 2009 : http://www.eurekalert.org/pub_releases/2009-02/sri-srt022509.php
- Protection contre le virus de la grippe : efficacité des anticorps neutralisants, Camille Arnaud et Mireille Guyader, BE Etats-Unis 155 : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/57992.htm

Pour en savoir plus, contacts :


- Sur l’étude en question : http://www.sciencemag.org/cgi/content/abstract/1171491
- Sur le professeur Ian Wilson : http://www.scripps.edu/mb/wilson/wl_people2.htm
- Sur le Scripps Research Institute : http://www.scripps.edu/e_index.html
- Sur Curcell : http://www.crucell.com/
Code brève
ADIT : 58128

Rédacteur :

Camille Arnaud, deputy-sdv.mst@consulfrance-losangeles.org
Mireille Guyader, attache-sdv.mst@consulfrance-losangeles.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….