Découverte de biomarqueurs pouvant prédire la réponse des patients aux thérapies dans le cas des cancers du poumon

, Partager

Des chercheurs du Jonsson Comprehensive Cancer Center de UCLA ont mis en évidence des biomarqueurs qui prédisent de quelle manière un patient atteint de cancer du poumon à petites cellules va répondre à la thérapie combinée de Celebrex (anti-inflammatoire) et Tarceva (inhibiteur des récepteurs de facteurs de croissance).

Environ 80 à 85% des tumeurs du poumon surexpriment COX-2 (cycloxygenase-2), une enzyme qui cause l’inflammation, rend les cellules cancéreuses résistantes à l’apoptose et augmente leur potentiel invasif et vasculaire. COX-2 apparaît aussi à l’origine de la résistance au Tarceva.

Seul 15% des patients atteints de cancers du poumon répondent au Tarceva et deviennent résistants plus tard. S. Dubinett et son équipe, en inhibant la voie COX-2, ont été capables de restaurer la sensibilité des cellules cancéreuses au Tarceva. Cette découverte a mené à l’étude clinique de phase 1 du Celebrex, inhibiteur de COX-2, combiné avec le Tarceva chez des patients qui n’avaient pas répondu aux autres traitements. Cette étude fait partie du programme SPORE (Specialized Program of Research Excellence) sur le cancer du poumon, financé par le National Cancer Institute, avec le support du Nickoll Family Gift pour Emerging Therapies in Lung Cancer. Dans cette étude, environ 50% des patients présentent des tumeurs de taille diminuée de plus de 30% ou bien des tumeurs qui ne croissent plus (stabilisation de la maladie)

En analysant les échantillons de tumeur, de sang et d’urine de la totalité des patients, les chercheurs ont mis en évidence que ceux présentant de faibles taux de MMP-9 avant traitement répondent mieux à la thérapie combinée. Cette protéine pourrait donc être utilisée comme marqueur permettant de sélectionner les patients éligibles au traitement Celebrex/Tarceva. Un essai clinique de phase II sur 100 patients est actuellement en cours pour déterminer la connexion entre la tumeur qui exprime les différentes protéines identifiées en phase 1 et la réponse à la thérapie combinée.

Cette étude permettra à terme de déterminer pourquoi les patients ne répondent pas de la même manière aux traitements et donc de personnaliser les approches médicales en répartissant les patients selon les signatures moléculaires de la tumeur et du sang plutôt que selon le type de cancer.

Source :


- Biomarkers Found That Predict Lung Cancer Patient Response To Therapy, Science Daily, 04/02/2008 - http://www.sciencedaily.com/releases/2008/01/080131091330.htm
- Researchers Discover Biomarkers That Predict Patient Response to Therapy, UCLA’ Jonsson Comprehensive Cancer Center News, 01/02/2008 - http://www.cancer.mednet.ucla.edu/news/item?item_id=432519
- UCLA Researchers Discover Biomarkers That Predict Lung Cancer Patient Response To Therapy, EurekAlert, 31/01/2008 - http://www.eurekalert.org/pub_releases/2008-01/uoc--urd013008.php

Pour en savoir plus, contacts :


- Sur Steven Dubinett - http://www.cancer.mednet.ucla.edu/institution/personnel?personnel_id=8744
- Sur les biomarqueurs - http://en.wikipedia.org/wiki/Biomarker
- Sur les cancers du poumon à petites cellules - http://fr.wikipedia.org/wiki/Cancer_du_poumon
Code brève
ADIT : 52976

Rédacteur :

Camille Arnaud, deputy-sdv.mst@consulfrance-losangeles.org - Mireille Guyader, attache-sdv.mst@consulfrance-losangeles.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….