Des cellules solaires innovantes à base de nanofils

, Partager

L’équipe de Charles Lieber à Harvard University (Cambridge, MA) a mis au point une cellule solaire constituée d’un nanofil de silicium de 300 nanomètres de diamètre formé de trois couches concentriques déposées par méthode VLS (Vapeur Liquide Solide) : le coeur est dopé P, la couche intermédiaire est intrinsèque et la couche extérieure est dopée N, l’ensemble formant une jonction PIN radiale. Ce type de structure coaxiale permet d’augmenter sensiblement l’efficacité de collection des porteurs ainsi que le rendement global par rapport à des structures conventionnelles utilisant le même semiconducteur monocristallin.

Les résultats obtenus montrent que ce type de cellule solaire à base de nanofil peut fournir une puissance électrique pouvant atteindre 200 pW et présenter un rendement de conversion stable de 3,4%. Cette valeur peut paraître faible comparée à celles obtenues avec les cellules solaires à base de silicium monocristallin, mais cette approche innovante est attractive car elle devrait permettre de réaliser des dispositifs électroniques auto-alimentés grâce à l’implantation sur le circuit même d’éléments photovoltaïques constitués de nanofils empilés.

Source :


- http://www.nanowerk.com/news/newsid=2987.php
- Publication parue dans Nature : "Coaxial silicon nanowires as solar cells and nanoelectronic power sources" - Bozhi Tian1, Xiaolin Zheng1, Thomas J. Kempa1, Ying Fang1, Nanfang Yu, Guihua Yu, Jinlin Huang & Charles M. Lieber - Nature Vol 449|, 18/10/2007 - http://cmliris.harvard.edu/publications/2000s/2007/nature06181.pdf

Rédacteur :

Romaric Fayol - deputy-phys.mst@consulfrance-houston.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….