Des doctorats un peu moins longs à obtenir

, Partager

La NSF a publié une version actualisée de son étude périodique sur le temps nécessaire à l’obtention de doctorats aux Etats-Unis. Il se confirme qu’après une croissance régulière d’augmentation du temps nécessaire pour atteindre le doctorat à partir de 1978 (début de ces enquêtes), nous sommes dans une phase de contraction depuis le milieu des années 90. En 2003 (derniers chiffres disponibles) il fallait donc en moyenne 10,1 ans pour atteindre le doctorat après le baccalauréat, pour une durée médiane d’inscription en université de 7,5 ans et un âge médian au moment du doctorat 33,3 ans. Les plus rapides sont les étudiants en sciences physiques (délai total 7,9 ans), suivis par ceux en ingénierie (8,6 ans) et les plus longs ceux en sciences de l’éducation (18,2 ans). Le fait d’être dans un centre de formation doctoral qui est d’abord un centre de recherche tend à allonger les délais (+6 ans) mais pour une durée d’inscription similaire (8,9 ans contre 8 ans). Comme on peut s’y attendre, ceux qui bénéficient d’un poste de chercheur assistant (10,6 ans), d’enseignant assistant (11,2 ans) ou d’un fellowship (12 ans) s’en tirent bien mieux que ceux qui doivent se financer par eux-mêmes (17,7 ans). Le fait de passer d’abord par un Master of Science tend à allonger le délai d’obtention global.


Source :

http://www.nsf.gov/statistics/infbrief/nsf06312/

Rédacteur :

Jean-Philippe Lagrange, attache-stic.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….