Des levures en orbite

, Partager

Genesat-1, un nanosatellite conçu par le Small Spacecraft Office de la NASA et lancé en décembre 2006, aura bientôt une descendance. Cet appareil d’un genre nouveau comportant un laboratoire entier d’étude du comportement des bactéries (et donc de la vie) dans l’espace, le tout entièrement autonome et pesant moins de 5 kilogrammes, a permis de voir que l’étude en milieu spatial n’a pas besoin d’être onéreuse pour être efficace.

C’est en prenant exemple sur cette expérience que la NASA a créé PharmaSat : encore moins lourd que son prédécesseur (4.5 kilogrammes), ce nouveau satellite vise à étudier l’influence de l’environnement orbital sur le fonctionnement des médicaments. A cette fin, il intègre des levures et des mécanismes de contrôle de variation de leur résistance à des agents antimycosiques qui leurs seront opposés, à des doses variables. La croissance et l’état de santé des cellules seront, durant les 96 heures de l’expérience, analysés par des senseurs et communiqués à la Terre, où il sera procédé à leur interprétation. Les résultats permettront de faire avancer la recherche sur les longs voyages spatiaux, dont les effets indésirables se produisent au niveau moléculaire (atrophie musculaire, amoindrissement de la densité des os…)

PharmaSat devrait être lancé le 5 mai 2009, depuis une fusée Minotaur-1. Au-delà de l’expérience qu’il porte, l’appareil représente aussi un intérêt certain pour qui s’interroge sur le futur du secteur spatial, dont il brise plusieurs des conventions : ses coûts sont largement en dessous de ceux normalement constatés pour les satellites scientifiques. En effet, l’accès à l’espace est facturé à la masse, et le gabarit ultra-réduit de PharmaSat lui permet d’être embarqué sur son lanceur accompagné d’autres charges utiles. Mais surtout, il ne nécessite nullement la présence d’humains en orbite, un facteur qui non seulement lui assure un coût de fonctionnement au plus bas, mais qui rassure aussi quant à l’avenir de la science dans l’espace américaine qui sera probablement bientôt privée de navette.

Source :

Space-Travel, 28 avril 2009, NASA to study antifungal drugs in space - http://www.space-travel.com/reports/NASA_to_study_antifungal_drugs_in_space_999.html

Pour en savoir plus, contacts :


- Pages de la NASA consacrées à GeneSat et PharmaSat : http://www.nasa.gov/centers/ames/missions/2007/genesat1.html
- http://www.nasa.gov/mission_pages/smallsats/pharmasat.html
- http://microsatellitefreeflyer.arc.nasa.gov/pharmasat.html
Code brève
ADIT : 59078

Rédacteur :

Vincent Juillet cnes.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….