Des micro-cubes qui s’auto assemblent pour la thérapie cellulaire

, Partager

Une équipe de John Hopkins University à Baltimore vient de mettre au point la fabrication de micro-cubes métalliques qui pourraient s’avérer très utiles pour le transport des médicaments et le traitement ciblé. Ces micro-containers peuvent être produits en quantité en associant des techniques de fabrication des puces électroniques (dépôt en couches minces, lithographie et électrodépôt) et de chimie élémentaire, en mettant à profit des processus d’auto assemblage. L’équipe a ainsi fabriqué des cubes métalliques creux de cuivre ou de nickel de près de 200 micromètres de côté, dont les faces sont percées de trous qui permettent d’introduire dans le volume des cellules ou des médicaments. Les surfaces sont recouvertes d’un film fin d’or pour éviter tout problème de toxicité une fois dans le corps. Il n’y pas encore eu d’essais d’implantation in vivo, mais des tests en laboratoire ont déjà fait la preuve de leur utilité, en montrant que l’on pouvait facilement introduire des cellules dans les containers, les en extraire, et qu’elles restaient vivantes. Il est possible également d’introduire des médicaments dans les cavités et d’utiliser le micro cube pour transporter la substance active à proximité de la zone à traiter. Du fait de leur nature métallique, ces objets sont faciles à observer en imagerie par résonance magnétique, ce qui sera une méthode non invasive pour les localiser dans le corps. Certains sont magnétiques (ceux qui sont principalement faits en nickel) et les chercheurs estiment qu’on peut envisager de les guider vers la zone à soigner à l’aide d’un champ magnétique.

Source :

http://www.jhu.edu/chbe/gracias/press/jhupress.pdf

Rédacteur :

Roland Hérino, attache.science@consulfrance-houston.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….