Des protéines végétales pourraient aider à mieux comprendre les phénomènes de résistance aux traitements anticancéreux

, Partager

Deux études publiées récemment sur le transport cellulaire de l’auxine (hormone impliquée dans le contrôle de la croissance végétale) pourraient avoir des conséquences thérapeutiques. Ces études montrent que les flux cellulaires entrants et sortants d’auxine sont contrôlés par une interaction entre des transporteurs glycoprotéiques de type multi-drug resistance P-glycoprotéine (MDR/PGP) et d’autres glycoprotéines de type facilitateurs, interaction qui n’avait jusqu’à présent jamais été observée. Les deux types de protéines assurent le passage de l’auxine à travers les membranes cellulaires. Les protéines MDR/PGP végétales sont très proches des protéines MDR/PGP humaines qui jouent un rôle dans l’import et l’export des substances anticancéreuses dans les cellules. Ces résultats devraient donc permettre de mieux comprendre les phénomènes de multi-résistance aux traitements de chimiothérapie en expliquant comment les cellules cancéreuses rejettent les médicaments anticancéreux.

Source :

http://news.uns.purdue.edu/UNS/html4ever/2005/051122.Murphy.roots.html

Pour en savoir plus, contacts :


- Plant Cell, November 2005, PGP4, an ATP-Binding Cassette P-glycoprotein, Catalyzes Auxin Transport in Arabidopsis Thaliana Roots
- Plant Journal, No. 2 October 2005, Cellular Efflux of Auxin Catalyzed by the Arabidopsis MDR/PGP Transporter AtPGP1
Code brève
ADIT : 30932

Rédacteur :

Claire Notin, adjoint.sciences@consulfrance-chicago.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….