Désorption contrôlée de nanoparticules avec une précision femtomolaire

, Partager

Contrôler très précisément l’introduction de molécules dans un milieu donné tel que l’organisme humain est un sujet de recherche qui occupe de nombreux chercheurs à travers le monde. Une solution intéressante est proposée par une équipe de l’université John Hopkins.
Les chercheurs utilisent une électrode en or recouverte d’une monocouche des nanoparticules que l’on souhaite délivrer dans le milieu. Ces nanoparticules sont liées à l’électrode d’or par l’intermédiaire d’un thiol qui se fixe à la surface d’or grâce à ses atomes de soufre. Sous l’effet du passage d’un courant électrique, la liaison chimique Au-S se brise, permettant ainsi la désorption des nanoparticules, alors que celles qui sont directement fixées sur l’électrode (sans le thiol) restent en place.
Le système mis au point par l’équipe de Peter Searson permet de contrôler la quantité de molécules relâchées avec une précision femtomolaire et nécessite très peu d’énergie. Il fonctionne avec des nanoparticules (fragments d’ADN), des bio-polymères (peptides, protéines), des assemblages de protéines (virus) et des petites molécules (médicaments). Ces recherches ont pour but ultime la conception de dispositifs autonomes pouvant délivrer de manière contrôlée et programmée des médicaments ou d’autres molécules utiles dans l’organisme.

Source :

National Cancer Institute - http://nano.cancer.gov/news_center/nanotech_news_2006-06-05d.asp

Rédacteur :

Rémi Delville, deputy-phys.mst@consulfrance-houston.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….