Diebold se débarrasse de ses systèmes de vote

, Partager

La compagnie américaine Diebold Inc a revendu sa filiale déficitaire de systèmes de vote électroniques, à peine 7 ans après l’avoir acquise dans l’espoir de profiter de la demande pour des systèmes électroniques suite à la débâcle électorale des élections présidentielles de l’an 2000. Diebold, dont l’activité principale est la fabrication de distributeurs de billets a déclaré avoir vendu l’unité systèmes de vote à la firme Election Systems & Software (ES&S) pour 5 millions de dollars, soit un cinquième du coût d’acquisition déboursé en 2002.

Les raisons d’un échec

La faillite du projet de Diebold est tout d’abord technique. Trop de problèmes de sécurité et de fiabilité ont sapé la réputation de systèmes Diebold largement utilisés à travers le pays. En 7 ans d’activités la marque Diebold s’est davantage retrouvée médiatisée pour des controverses sur la qualité de ses produits que pour n’importe quel autre sujet. En janvier, un rapport du secrétariat d’Etat de Californie détaillait les multiples problèmes des machines Diebold lors des élections générales de 2008 : de la disparition de près de 200 votes dans un comté à la possibilité pour les opérateurs des machines d’effacer les fichiers d’audit obligatoires. En août dernier, Diebold admettait qu’une "erreur de logique" dans le logiciel Global Election Management System utilisé par ses machines avait provoqué la suppression de centaines de votes lors des primaires d’Ohio. Diebold a également souffert de soupçons de partialité lorsque le PDG de la société Walden O’Dell supportait et finançait publiquement George W. Bush lors de sa campagne de réélection.

La situation politique et juridique actuelle du marché des machines à voter électroniques a par ailleurs largement évolué depuis les débuts de Diebold. "Les hypothèses de développement établies à l’époque ne se sont pas vérifiées" déclare Mike Jacobsen, porte parole de la société, en référence à la frilosité des responsables électoraux à s’équiper en systèmes de vote standardisés. Suite aux élections calamiteuses de 2000, le gouvernement fédéral a voté la loi HAVA débloquant 2.3 milliards de dollars pour aider les Etats à mettre à jour technologiquement leurs équipements, mais les machines électroniques n’ont pas su répondre aux attentes de toutes les municipalités. Chaque problème découvert poussant les responsables électoraux à demander de nouveaux standards de certification et de nouvelles garanties, les compagnies ont vu leurs coûts augmenter au rythme des ajustements techniques et des longues procédures de certification.

Le changement de stratégie de Diebold vis-à-vis son unité de fabrication de systèmes de vote avait cependant commencé dès 2006. Constatant l’image déplorable acquise par l’unité, Diebold l’a séparée du reste de la société et l’a rebaptisée Premier Election Solutions.

La consolidation du marché

Le marché a vraisemblablement atteint son pic en 2006 et est entré dans une phase de réduction de coûts selon la plupart des analystes. L’émergence de rapprochements s’inscrit donc parfaitement dans cette tendance.

Election Systems & Software se félicite de l’acquisition de Premier Election dans son giron et espère pouvoir apporter un service encore plus efficace à toutes les juridictions équipés par ses systèmes. Cette compagnie est désormais en charge du vote de plus de 120 millions d’américains, loin devant les 26 millions de Sequoia Voting Systems (SVS), dernier acteur majeur du marché. Déjà ébranlé par de multiples reventes au cours des dernières années, SVS attend toujours de voir son dernier système de scanner optique certifié et il n’est pas impossible de voir la marché continuer sa consolidation dans les mois à venir.

Source :


- Diebold Sells Voting Machine Unit to Rival, 4 septembre 2009
http://dealbook.blogs.nytimes.com/2009/09/04/diebold-sells-its-voting-machine-unit-to-competitor/
- Diebold’s End : Consolidation of Largest Voting Companies Shows Need to Reform Elections, 4 septembre 2009 - http://www.huffingtonpost.com/rob-richie/diebolds-end-consolidatio_b_277691.html
- Diebold gets rid of controversial e-voting machine unit, 3 septembre 2009 - http://www.computerworld.com/s/article/9137498/Diebold_gets_rid_of_controversial_e_voting_machine_unit

Pour en savoir plus, contacts :

Les enjeux du vote électronique aux Etats-Unis - Analyse des solutions technologiques au service du système electoral : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/57878.htm
Code brève
ADIT : 60529

Rédacteur :

Franz Delpont, deputy-stic.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….