Diplôme américain en poche, de plus en plus d’étudiants étrangers envisagent de retourner dans leur pays d’origine

, Partager

Davantage d’étudiants étrangers semblent envisager de retourner dans leur pays d’origine après leurs études aux Etats-Unis, d’après une enquête réalisée par la Kauffman Foundation et intitulée "Losing the World’s Best and Brightest". Depuis longtemps, les Etats-Unis tirent un bénéfice important de l’afflux d’étudiants étrangers qui contribuent très largement au développement des innovations scientifiques et technologiques américaines. Ces étudiants représentent ainsi 60% des doctorants en ingénierie et une part importante des fondateurs d’entreprises technologiques aux Etats-Unis.

Si la majorité des étudiants Chinois et Indiens souhaite rester aux Etats-Unis après l’obtention de leur diplôme, beaucoup n’envisagent pas de rester au-delà de cinq ans. La majorité des étudiants Chinois et Indiens qui déclarent vouloir monter une entreprise envisagent de le faire dans leur pays d’origine. Si cela se produisait, le départ de ces étrangers pourrait représenter une perte significative pour la science et la technologie américaines.

Les éléments qui poussent ces étudiants à envisager de partir sont la peur de ne pas pouvoir trouver un travail aux Etats-Unis après l’obtention de leur diplôme et leur perception que l’économie américaine est en perte de vitesse. La moitié des étudiants chinois considère par exemple que les meilleures opportunités d’emplois sont dans leur pays d’origine. Nombre des étudiants étrangers sont s’inquiètent également des difficultés à obtenir un permis de travail et un permis de séjour.

Bien que cette étude n’ait pas été menée sur un échantillon totalement représentatif, elle semble confirmer une tendance qui se dessine depuis un certain temps. Avec la crise que connaissent actuellement les Etat-Unis et le développement d’opportunités dans leur pays d’origine et dans d’autres régions du monde, de plus en plus d’étudiants étrangers envisagent de quitter les Etats-Unis une fois leur diplôme américain en poche. Ce dernier reste cependant un sésame, le système d’enseignement supérieur restant hautement considéré. Les étrangers qui font actuellement la force des Etats-Unis pourraient ainsi devenir une faiblesse.

Sur le plus long terme, si cette tendance se confirme, la question sera notamment de déterminer la frontière entre circulation des cerveaux et fuite inversée des cerveaux. En attendant une étude plus approfondie de ce phénomène, de meilleures perspectives d’emploi, moins de restrictions pour les visas et une relance de l’économie américaine pourraient convaincre les étudiants indécis (environ un tiers) de rester sur le sol américain à l’issue de leurs études.

Source :


- Foreign national students in the United States plan to return to native countries post graduation, Fauffman Foundation Survey Says" - Kauffman Foundation - 19/03/2009 - http://www.kauffman.org/newsroom/foreign-national-students-in-united-states-plan-to-return-to-native-countries.aspx
- "Losing the world’s best and brightest : America’s new immigrants entrepreneurs, Part V" - Vivek WADHWA, AnnaLee Saxenian, Richard FREEMAN, Alex SALKEVER - Kauffman Foundation - mars 2009 - http://www.kauffman.org/uploadedFiles/ResearchAndPolicy/Losing_the_World%27s_Best_and_Brightest.pdf
- "Le rapport Open Doors 2008 : l’attractivité confirmée des universités américaines" - Florence BARNIER, Pascal DELISLE - BE Etats-Unis 144 - 1/12/2008 - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/56816.htm

Pour en savoir plus, contacts :

Ewing Marion Kauffman Foundation : http://www.kauffman.org
Code brève
ADIT : 58420

Rédacteur :

Estelle Bouzat - universites.vi@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….