Du raisin résistant aux herbicides pourrait relancer la production du vin dans le Midwest

, Partager

Les Etats-Unis sont à la fois producteur et consommateur de vin, c’est le 3ème pays consommateur de vin au monde avec une production nationale qui représente 9% de la production mondiale. Historiquement la culture vinicole a commencé dans le Midwest avec l’une des premières exploitations fondée en 1806 dans l’Indiana. Aujourd’hui, le Michigan est l’état du Midwest qui produit le plus de vin avec 112 vignobles répertoriés. Quand à l’état du Wisconsin le nombre de vignoble a plus que triplé depuis 1995. L’un des freins majeur pour la culture de la vigne dans cette région est la présence de l’herbicide 2, 4-D en grande quantité dans les champs.

L’herbicide 2, 4-D a été introduit dans la culture américaine en 1946 et est encore aujourd’hui très utilisé, particulièrement dans les cultures de maïs du Midwest. Cet herbicide s’est révélé être très toxique pour les vignes. En effet, 1/100 ème de la quantité d’herbicide utilisé pour un plant de maïs suffit à détruire un plant entier de vigne. Les chercheurs de l’université de l’Illinois ont réussi à mettre au point une vigne résistante à cet herbicide et appelée : "Improved Chancellor".

Pour mettre au point ce type de raisin, Robert Skirvin chercheur en biologie végétale au Collège d’agriculture de l’université d’Urbana Champaign a utilisé des travaux effectués par l’USDA quelques années plus tôt sur un projet de dépollution des sols. Ils ont découvert une bactérie "Arthrobacter globiforme" secrétant des enzymes d’intérêt. En 2002, Robert Skirvin obtient l’autorisation d’utiliser le gène de cette bactérie codant pour les enzymes capables de métaboliser l’herbicide en question. Il introduit alors ce gène dans le génome du raisin en suivant les techniques standards de génie génétique et met au point un plant de vigne "Improved Chancellor" résistant à l’herbicide 2, 4-D. L’équipe de Robert Skirvin espère obtenir l’autorisation de cultiver ce nouveau raisin en plein champs à partir du printemps 2009. Des tests de non toxicité doivent encore être effectués, afin de s’assurer de l’absence de produits dangereux issus de la dégradation de l’herbicide dans le raisin et le vin.

L’industrie du vin dans le Midwest et particulièrement dans les états du Minnesota, du Nebraska, et de l’Illinois perd des millions de dollars chaque année à causes des pertes de leurs vignes et voit dans ces travaux un nouvel espoir de développement.

Source :


- http://www.aces.uiuc.edu:80/news/stories/news4528.html
- http://www.economist.com/world/unitedstates/displaystory.cfm?story_id=11977032

Rédacteur :

Lila Laborde deputy-agro.mst@consulfrance-chicago.org, - Adèle Martial : attach-agro.mst@consulfrance-chicago.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….