Edition 2009 des journées franco-américaines de l’innovation : le défi de la médecine personnalisée

, Partager

Le FAID 2009 est sans aucun doute une édition exceptionnelle de ce rendez-vous annuel de haut niveau entre la France et les Etats-Unis. La réunion a été l’occasion de faire un point sur l’état de l’art et de présenter des projets de recherche sur la thématique innovante du théragnostic et de la médecine personnalisée ("Theranostics and Biology : know-how challenges, applications and breakthroughs").

Le partenaire de cette édition 2009, Mérieux Alliance, groupe bio-industriel, un des leaders dans le domaine du diagnostic avait délégué le Prof. Fabien Calvo, directeur adjoint de l’INCa comme responsable scientifique de la réunion aux côtés du Prof. Mauro Ferrari, du département de Nano-médecine (nBME) de l’université du Texas. Rassemblée au centre de conférence de l’école de médecine de l’Université Harvard ("Harvard Medical School"), la centaine de participants a pu apprécier la richesse des présentations durant ces deux jours de réunion.

La première journée a été consacrée au théragnostic en oncologie : du processus pathologique à la thérapie. Le Pr Fabien Calvo a ouvert le débat en mettant en exergue les efforts financiers des pouvoirs publics français en faveur du développement de tests diagnostics et théragnostics (tests KRAS et EGFR). Le Pr Mauro Ferrari est ensuite intervenu et a détaillé un des mécanismes impliqués dans l’oncogenèse : les dérégulations du transport moléculaire ("mass transport"). Les autres interventions ont porté sur les stratégies thérapeutiques (Prof. Laurent-Puig, Université Paris Descartes), l’identification des cancers (classification moléculaire des hépatocarcinomes, Prof. Zucman, Université Paris Descartes - Hôpital Européen Georges Pompidou) et la potentialité de développer des tests diagnostics par l’intermédaire :
- des protéines impliquées dans l’infidélité de la transcription lors de la carcinogénèse "transcription Infidelity peptide, TIP" (Prof. Bihain, Genclis)
- de la détection de variations alléliques lors du processus pathogénique (Prof. Thomas, Fondation Synergie-Lyon-Cancer)
- de la protéomique :
* permettant l’identification de bio-marqueurs via le projet protéome humain (HPP) et le projet de détection et quantification du protéome humain, hPDQ (Prof. Bradshaw, Université de Californie, UCSF),
* permettant une imagerie par spectrométrie de masse, MALDI-MSI[1] (Dr. Chaurand, Université de Vanderbilt)

L’intervention du Dr Susan Windham-Bannister, présidente du MLSC ("Massachusetts Life Sciences Center") a été l’occasion d’explorer les initiatives de l’Etat du Mass. pour faire de Boston la capitale mondiale des SDV. Susan Windham-Bannister a en particulier présenté les programmes de partenariats "publics-privés" que l’Etat a introduit à la faveur du plan de développement des SDV lancé en 2008 et doté d’un milliard de dollars.

La deuxième journée a été consacrée à la présentation de vingt-quatre projets issus d’un appel à projets financé par Mérieux Alliance (dotation unique de 300.000 euros). Si certains projets sont très en amont (projet présenté par Alexis Turjman du département des sciences des matériaux au MIT, projet de Giorgio Cavigiolio de l’hôpital pour enfants d’Oakland) d’autres sont au stade de la pré-commercialisation tels que Akrivis Technologies, Viridis Diagnostics, Oranoxis Inc, Actinomed Biomed, ETEX Corp. Ces projets, bien que très variés, ont été regroupés en trois groupes distincts :
- les projets de nature "diagnostic"
- les projets thérapeutiques
- les projets liés au théragnostic, c’est-à-dire ayant un rôle à la fois thérapeutique et diagnostic

La qualité de tous les projets a frappé l’auditoire composé de chercheurs, d’entreprises et d’investisseurs. L’opportunité a été donnée aux intervenants venant de tous les états de présenter leur projet en quelques minutes (10 minutes, questions comprises !) à la direction scientifique de Mérieux Alliance mais également à la communauté scientifique des deux pays.

Mais le suspens continue, rendez-vous en janvier 2010 pour connaître le récipiendaire des 300.000 euros !

En attendant, certains porteurs de projets sont déjà en discussions avec des partenaires industriels ou scientifiques, des rapprochements scientifiques sont en oeuvre. Une preuve que cette édition 2009 a rempli sa mission de mise en relation et de promotion de la recherche française aux Etats-Unis dans le cadre d’un partenariat public-privé qui n’a, à ce jour, pas d’équivalent sur la place de Boston.

Source :

Séminaire "French American Innovation Days", FAID 2009, le 3 et 4 décembre 2009

Pour en savoir plus, contacts :

Site Internet du FAID 2009 : http://www.france-science.org/faid2009
Code brève
ADIT : 61551

Rédacteur :

Lynda Inséqué, deputy-inno.mst@consulfrance-boston.org ; Antoine Mynard, attache-inno.mst@consulfrance-boston.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….