Enchères et tractations à propos des fréquences sans fil aux USA

, Partager

Après 2 mois d’enchères menées par la FCC (Federal Communications Commision) pour la bande de fréquence de 700 Mhz, celles-ci se sont closes le 18 mars dernier. La présence de 200 entreprises, le montant total de ces enchères (le double des prévisions : 19,6 milliards de dollars), et la présence de Google en ont fait un évènement exceptionnel. Auparavant, ces fréquences étaient utilisées par la télévision analogique, pour les canaux 52 à 69. Le passage complet à la télévision numérique aux Etats-Unis, le 19 Février 2009, rendra ces canaux inutilisés. Cinq différentes bandes de canaux ont ainsi été mises aux enchères pour une largeur totale de 62 Mhz.

La bande des 700 Mhz est intéressante, car la fréquence étant plus courte que pour les réseaux sans fil de type CDMA, GSM et Wifi, la portée est plus longue et nécessite moins d’émetteurs et donc un investissement plus faible dans les infrastructures du réseau. L’introduction de Google dans ces enchères a modifié la donne, car Google a poussé fortement dans le sens de l’ouverture, en proposant un montant minimum de 4,6 milliards de dollars pour avoir un "open access" sur un des lots des enchères, qui permettrait aux consommateurs de ne pas être bloqués sur une plate-forme téléphonique spécifique. Aidé par plusieurs autres acteurs de l’Internet et des associations de consommateurs, Google a persuadé la FCC de changer les règles de ces enchères. Les opérateurs de téléphonie ont tout fait pour les en empêcher.

Finalement, les grands vainqueurs de ces enchères ont été principalement AT&T et Verizon Wireless, les deux plus grands réseaux de téléphonie mobile aux USA. Ces deux réseaux ont en effet dépensé près de 84% du montant total collecté par la FCC. Les enchères ont été un succès pour la FCC à l’exception d’une partie : ’le bloc D’, dont le sort est encore en discussion, car le prix de réserve n’a pas été atteint.

Depuis la fin des enchères, Google a demandé à la FCC de lancer une action pour gérer l’utilisation des "espaces blancs", ces canaux non utilisés dans la nouvelle distribution pour la télévision numérique. Ces canaux diffèrent en fonction des émetteurs mais ils pourraient être utilisés pour l’accès à Internet. Les entreprises informatiques sont plutôt favorables à ce système alors que les associations comme la NBA (National Association of Broadcasters) y sont opposés, afin de se conserver une marge de manoeuvre pour évoluer.

Source :


- "FCC Finalizes Rules on 700MHz" - http://www.dailywireless.org/2007/07/31/fcc-limited-open-access-no-wholesale-requirement-for-700-mhz/
- "Verizon, AT&T rule 700MHz auction ; Block D fate unsettled", 20/03/2008 - http://arstechnica.com/news.ars/post/20080320-verizon-att-rule-700mhz-auction-block-d-fate-unsettled.html
- "After 700MHz coup, Google now fronting white space devices", 24/03/2008 - http://arstechnica.com/news.ars/post/20080324-google-takes-fight-against-white-space-fud-to-the-fcc.html

Pour en savoir plus, contacts :

Sur les fréquences radio utilisées : http://en.wikipedia.org/wiki/Radio_frequency
Code brève
ADIT : 53728

Rédacteur :

Jean-Baptiste Kempf, deputy-stic.mst@consulfrance-sanfrancisco.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….