Environnement et Développement durable

, Read this page in English , Partager

Présentation du service

Le secteur Environnement et Développement Durable est localisé à Washington afin de mieux prendre en compte la dimension fortement politique et stratégique du domaine, bien qu’il ait vocation à couvrir le territoire américain dans son entier. Le domaine scientifique couvert par le secteur est fortement transversal. Il implique des acteurs dans tous les champs de la recherche. Enfin, les implications socio-économiques sont un moteur puissant de définition des priorités de la R&D et de l’éducation dans ce domaine.

Contexte

La protection de l’environnement et la lutte contre le réchauffement climatique constituent deux grandes priorités du second mandat du Président Obama, notamment dans la perspective de la COP21 qui aura lieu à Paris en décembre 2015. Néanmoins, les marges de manœuvre du président sont limitées par le Congrès qui dispose de la majorité dans les deux chambres depuis les élections de mi-mandat. Dans ce contexte politique peu favorable, la Maison Blanche a poussé les feux pour affirmer sa volonté d’aboutir à un accord global sur le climat lors de la COP21. Cette volonté politique a été illustrée par l’accord passé avec la Chine en novembre 2014 dans lequel les Etats-Unis se fixent un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 26 à 28 % d’ici 2025 par rapport à 2005.

En dépit des blocages parfois constatés au niveau fédéral, de nombreux progrès sont accomplis grâce aux initiatives des états et des villes qui doivent faire face aux réalités du terrain et à la pression des citoyens ; à titre d’exemple, 35 états ont fixé des objectifs en terme de production d’électricité d’origine renouvelable, 25 états ont mis en place des objectifs d’efficacité énergétique et 10 ont établi un marché du carbone. Par ailleurs, 1000 maires ont défini des objectifs de réductions des gaz à effet de serre.

Les sciences de l’environnement sont par définition pluridisciplinaires et les implications socio-économiques des changements environnementaux sont un moteur puissant de définition des priorités de la R&D et de l’éducation dans ce domaine. Les ressources scientifiques à disposition sont considérables, et il n’est aucun sujet de l’actualité scientifique environnementale où la communauté scientifique américaine ne soit présente au premier plan. Le budget fédéral de recherche et développement consacré à l’environnement était de près de 9 milliards de dollars en 2014, soit une augmentation de 7,8% par rapport à 2013 (en dollars constants).

Trois agences se partagent à elles-seules les deux tiers de ce budget, le Department of Energy (DOE) avec 26 % de l’enveloppe, la NASA avec 20,4 % et la National Science Foundation (NSF) avec 19,3%. Comparativement à l’année 2000, le montant reçu par la NSF a augmenté de 50% (inflation déduite).

Missions

Les actions du secteur Environemment et Développement Durable sont, comme celles de l’ensemble des secteurs scientifiques de l’ambassade, orientées selon trois axes :

• Veille scientifique, technologique et réglementaire
• Soutien et incitation à des partenariats franco-américains
• Organisation d’événements, promotions de la science et de la technologie françaises, relais des positions françaises dans le domaine (FACTS : French-American Climate Talks, Débat planétaire sur le Climat, National Council on Science and the Environment…)

Le service scientifique travaille en relation étroite avec les autres services de l’ambassade dans le cadre de la task-force environnement (Chancellerie, Service économique, CEA). Il est ainsi amené à participer à l’accueil de délégations officielles, parlementaires ou membres du Gouvernement lorsqu’un volet recherche/innovation est inclus dans les objectifs du déplacement (gaz de schistes, énergies, biodiversité, sciences marines, changement climatique…).

Contacts

Membres du secteur