Etats-Unis Espace n°447

, Partager

1 : Mission accomplie pour Discovery : Harmony à bord de l’ISS précède Columbus

L’équipage de la navette Discovery est rentré sur Terre au début du mois après une mission des plus mouvementées. La livraison du module « Harmony » à bord de la station spatiale internationale s’est déroulée comme prévue, permettant un arrimage ultérieur – via ce nœud de liaison - de modules supplémentaires à la station, à commencer par le laboratoire européen Columbus début décembre. Le second volet de la mission, consistant à déplacer et déployer une armature de panneaux solaires s’est révélé plus problématique après le constat de déchirures partielles d’un panneau. Une sortie inédite dans l’espace a alors dû être improvisée après une analyse du problème par les ingénieurs au sol pour réparer le panneau défectueux. L’astronaute expérimenté Scott Parazynski a mené à bien cette tâche rendue périlleuse par des risques d’électrocution, démontrant ainsi la qualité de la collaboration entre les équipes au sol et les astronautes et leur capacité de réaction face à un problème qui aurait compromis toute mission ultérieure. L’installation finale du module Harmony par l’équipage de la station s’est poursuivie lors de 2 récentes sorties dans l’espace malgré quelques jours d’interdiction causés par des incidents lors de tests de combinaisons spatiales au sol. Une dernière sortie est prévue dimanche pour préparer la livraison prochaine de Columbus par la navette Atlantis. [Houston Chronicle 08/11/2007, Space.com 20/11/2007]
http://www.chron.com/disp/story.mpl/front/5281035.html
http://www.space.com/missionlaunches/071120-expedition16-second-spacewalk.html

2 : Le monstre de l’espace prend son envol

Le 10 novembre dernier à 20h50, une fusée Delta 4 Heavy, véritable monstre spatial de 70 mètres de haut, a décollé de Cap Canaveral en emportant avec elle le dernier satellite de la constellation Defense Support Program (DSP). Ce lanceur aux mensurations impressionnantes – le plus puissant pour les lancements sans équipage aux Etats-Unis - est l’équivalent de 3 fusées Delta 4 traditionnelles aux dires des spécialistes. Le lancement marque seulement le second envol pour la version lourde Delta 4, dotée de trois moteurs principaux pouvant soulever une masse de presque 1000 tonnes. Le satellite mis en orbite, construit par Northrop Grumman et surnommé « la sentinelle silencieuse », fait partie d’une constellation de satellites de défense anti-missile dont le premier lancement date de 37 ans. C’est notamment les satellites du DSP qui ont surveillé les missiles iraquiens pendant la première guerre du Golf et qui continuent à aider actuellement les soldats américains au Proche-Orient. Une version modernisée du DSP, The Space Based Infrared System, est en train de se développer afin de supplanter le DSP.[Florida Today 11/11/2007]
http://www.flatoday.com/apps/pbcs.dll/article?AID=/20071111/NEWS02/711110330/1007

3 : Un cadre du Pentagone milite pour la création d’un « Corps Spatial » au sein de l’USAF

Le Major Général James Armor – directeur du National Security Space Office du Pentagone – a lancé une réflexion quant à la création d’un Corps de l’U.S. Air Force spécifiquement dédié aux activités spatiales. A l’image de l’aéronautique il y a un demi-siècle qui a vu la naissance de l’U.S. Air Force, le spatial mérite selon lui sa propre entité militaire étant donné les problématiques nouvelles et inhérentes à ce secteur. La supériorité spatiale est un enjeu primordial pour Armor qui dénonce le manque de moyens budgétaires et de personnel dans le domaine. En effet, la majorité des 40 000 employés de la base de Commandement Spatial de Colorado Springs travaille en effet sur des missiles balistiques intercontinentaux et non sur des problématiques purement spatiales. Les dirigeants de l’U.S. Air Force sont malgré tout hostiles à la création d’une telle entité alors que certains membres du Congrès sont d’ores et déjà prêts à défendre cette idée si sa légitimité est avérée. L’ensemble des acteurs militaires et politiques sont en revanche unanimes lorsqu’il s’agit d’affirmer l’importance stratégique croissante du secteur spatial.[Space News 12/11/2007]

4 : L’ITU protège les fréquences allouées aux satellites de télécommunications

Le spectre électromagnétique étant une ressource limitée partagée entre un nombre toujours croissant de systèmes de communications, la défense des précieuses fréquences allouées à chacun est devenue une source de rivalités entre utilisateurs. Ainsi, les industriels opérateurs de satellites de télécommunications redoutaient depuis plusieurs mois que la bande C - qui leur est allouée - ne doive être partagée avec d’autres systèmes de communications terrestres sans fil en devenir comme le WiMax, invoquant des problèmes d’interférences affectant la viabilité de leurs services. L’ITU (International Telecommunication Union) a finalement tranché en faveur de l’industrie des « satcoms » à l’occasion de la dernière WRC (World Radiocommunications Conference) le 16 Novembre dernier en refusant aux systèmes terrestres concurrents une harmonisation mondiale de leur accès à la bande C. Des recommandations strictes contre tout problème d’interférences ont également été passées, confortant la position des opérateurs satellite sur cette partie du spectre. Les dirigeants de SES, Inmarsat ou Intelsat y voient une victoire essentielle pour la pérennité de leurs activités qui vont de la diffusion de télévision, téléphonie, et d’internet aux systèmes de sécurité et de détresse.[SatNews Daily, 19/11/2007]
http://www.satnews.com/cgi-bin/display_story.cgi?number=1251969280

5 : Un nouveau visage de l’océan arctique se dessine d’après la NASA

Une équipe de la NASA et de scientifiques universitaires a détecté récemment un nouveau revirement de la direction des courants de l’océan arctique. Cette étude, qui s’appuie sur les données de la mission satellitaire GRACE et sur des mesures enregistrées par des capteurs de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) suggère que ce revirement continu des courants marins serait la conséquence des changements de la circulation atmosphérique qui s’opère aujourd’hui sur une échelle d’une dizaine d’années. Ainsi, les changements observés ces dernières années dans les courants arctiques ne seraient pas uniquement dus au réchauffement climatique. Néanmoins les climatologues prévoient que cette oscillation de l’océan arctique sera de plus en plus prononcée dans les années à venir et que ces derniers changements ne seraient qu’un aperçu de ce qui risque de se produire à plus long terme avec le réchauffement climatique.[Jet Propulsion Laboratory 13/11/2007]
http://www.jpl.nasa.gov/news/news.cfm?release=2007-131

6 : Découverte d’une 5ème planète dans un système planétaire similaire au notre

Des astronomes de San Francisco State University et de Berkeley viennent de découvrir une 5ème planète en orbite autour de l’étoile 55 Cancri qui constitue désormais le plus grand système planétaire connu hors système solaire. Cette étoile située à 41 années-lumière dans la constellation du Cancer aurait des caractéristiques similaires à notre soleil et présente un système de planètes d’une richesse et d’une variété comparable au notre. La planète qui vient d’être découverte – d’une orbite de 260 jours – se situe d’ailleurs en zone « habitable » c’est-à-dire à une distance de l’astre dont la température permettrait la présence d’eau liquide. Selon l’astronome Debra Fisher, une éventuelle lune orbitant autour de cette planète gazeuse pourrait très bien présenter une surface rocheuse et des étendues d’eau liquide. Cette découverte a été le fruit d’une analyse de 320 mesures Doppler du système depuis des observatoires de Californie et d’Hawaï (Lick et W.M. Keck) et représente une avancée marquante vers la découverte de planètes et de vie similaires à la notre.[Nasa JPL Press Release, 06/11/2007]
http://www.jpl.nasa.gov/news/news.cfm?release=2007-128
Pour en savoir plus :
http://www.nasa.gov/audience/formedia/telecon-20071106/

7 : Un bouclier thermique spectaculaire pour la NASA

Boeing vient d’achever la réalisation du bouclier thermique le plus grand jamais construit pour le vaisseau Orion de la NASA afin de protéger les futurs astronautes de l’extrême chaleur occasionnée lors de leur retour dans l’atmosphère terrestre après des missions lunaires ou de basses orbites. Le centre de recherche de la NASA Ames Center a attribué fin 2006 le contrat à Boeing Advanced Systems, basé à Huntington en Californie, afin de concevoir un système de protection thermique pour la capsule qui fait partie intégrante du programme d’exploration Constellation visant à renvoyer des équipages vers la Lune et vers Mars à plus long terme. Boeing a fait acheminer le prototype thermique au centre spatial de la NASA, en Floride, où il fera l’objet de contrôles supplémentaires.[Space Travel 14/11/2007]
http://www.space-travel.com/reports/Boeing_Completes_Prototype_Heat_Shield_For_NASA_Orion_Spacecraft_999.html

8 : En bref

La question de l’exploration spatiale humaine a fait son apparition cette semaine dans les débats entre candidats à la Maison Blanche dans le cadre de l’élection présidentielle de 2008. Alors que Barack Obama a annoncé vouloir retarder la construction du prochain véhicule spatial au profit de budgets éducatifs, Hillary Clinton prône un effort continu en matière d’exploration humaine pour garantir le leadership américain dans ce domaine. [Washington Post, 23/11/2007]
http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2007/11/22/AR2007112201359.html

500 employés de United Space Alliance travaillant sur les infrastructures de lancement de la navette spatiale au Kennedy Space Center ont repris le travail au début du mois après une grève de près de 5 mois. Un nouveau contrat prévoyant de nouvelles conditions de cotisations retraites a notamment été négocié, néanmoins, les programmes n’ont pas été affectés grâce à l’appel à des intérimaires et sous-traitants.[Florida Today 04/11/2007]
http://www.flatoday.com/apps/pbcs.dll/article?AID=/20071105/NEWS02/711050332/1007

9 : Up to date

Présence à bord de l’ISS en ce moment :

  • Expédition 16 : Peggy Whitson (Etats-Unis), Dan Tani (Etats-Unis) et Yuri Malenchenko (Russie).

Lancements effectués depuis le début du mois de novembre :

  • 01/11/2007 : Lanceur russe Kosmos-3M avec le satellite allemand d’observation radar de la Terre SAR Lupe-3 – Cosmodrome de Plesetsk – Russie – SUCCES
  • 11/11/2007 : Lanceur américain Delta IV Heavy avec le satellite DSP 23 – Cap Canaveral – Floride – SUCCES
  • 11/11/07 : Lanceur chinois Long March 4C avec le satellite d’observation de la Terre Yaogan 3 – Taiyuan Space Center – Chine – SUCCES
  • 14/11/2007 : Lanceur européen Ariane V avec les satellites Skynet 5B (UK) et Star One C1 (Brésil) – Centre Spatial Guyanais – Kourou – SUCCES
  • 17/11/2007 : Lanceur russe Proton-M avec le satellite suédois SIRIUS 4 – Cosmodrome de Baïkonour – Kazakhstan – SUCCES
    Lancements prévus jusqu’au 31 décembre 2007 :
  • 25/11/07 : Lanceur Sea Launch Zenit 3SL avec le satellite de télécommunications émirati Thuraya 3 retardé depuis octobre – Plateforme Odyssée - Océan Pacifique (154° West, 0° North)
  •  ??/ ??/ ?? : Lanceur indien PSLV avec le satellite de reconnaissance radar israélien Polaris retardé depuis le 17 septembre - Satish Dhawan Space Center – Sriharikota
  • 05/12/2007 : Lanceur américain Delta II avec le satellite italien de télédétection radar COSMO-SkyMed 2 - Vandenberg Air Force Base – Californie
  • 06/12/2007 : Navette américaine Atlantis pour la mission STS-122 avec le laboratoire européen Columbus – Centre Spatial Kennedy – Floride
  • 10/12/2007 : Lanceur américain Atlas V avec charge utile pour le US National Reconnaissance Office – Cap Canaveral – Floride
  • 14/12/2007 : Lanceur russe Soyouz avec le satellite d’observation canadien Radarsat 2 – Cosmodrome de Baïkonour – Kazakhstan
  •  ??/12/2007 : Lanceur européen Ariane V avec les satellites Rascom 1 et Horizons 2 – Centre Spatial Guyanais – Kourou
  • 20/12/2007 : Lanceur américain Delta II avec le satellite de GPS 2R de Navstar – Cap Canaveral – Floride
  • 23/12/2007 : Lanceur russe Soyouz avec le véhicule Progress 27P – Cosmodrome de Baïkonour – Kazakhstan
    [Spaceflightnow.com 23/11/2007]

Comité de rédaction :

Rédacteur : Corinne Merzeraud - Assistant(e)
assistant.cnes@ambafrance-us.org
Tel : 202 944 6223

Rédacteur : Francois Didelot - Volontaire International
cnes.mst@ambafrance-us.org
Tel : 203-944-6579

COPYRIGHT :
Cette publication relève de la législation française et internationale sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle. La reproduction en tout ou partie des éléments et informations contenus dans cette lettre n’est possible qu’après autorisation expresse auprès des membres du comité de rédaction et indication claire et lisible de la source sous la forme suivante :

Ce document provient des services de l’Ambassade de France aux Etats-Unis.