Etats-Unis Espace n°454

, Partager

1 : EXPLORATION ET VOLS HABITES

Début de polémique sur la fiabilité des Soyouz après le retour mouvementé de l’Expédition 16

Samedi dernier, les 3 membres de l’Expédition 16 de la Station Spatiale Internationale (ISS) ont pu regagner la Terre à bord d’une capsule Soyouz, après avoir laissé place à l’Expédition 17 aux commandes de l’ISS. Cependant, le retour de la capsule russe ne s’est pas fait dans les meilleures conditions et le vaisseau a d’ailleurs terminé sa course au milieu des steppes kazakhes à 450 km de la zone ciblée.

La Commandante américaine de l’ISS Peggy Whitson, l’ingénieur de vol russe Yuri Malenchenko et la première astronaute sud-coréenne So-Yeon Yi ont été récupérés sains et saufs en dépit d’une trajectoire de rentrée dans l’atmosphère beaucoup plus abrupte que prévue qui les a soumis à des forces de décélération atteignant 9 G – soit le double des conditions nominales. La jeune astronaute sud-coréenne a été très impressionnée par ce premier vol – elle a notamment évoqué en conférence de presse les flammes visibles à travers un hublot – et même Malenchenko et Whitson, pourtant des vétérans de vols spatiaux, ont été surpris par la rudesse de ce retour sur Terre.

Le contact entre le centre de contrôle et le vaisseau n’a pu être établi que 30 minutes après l’atterrissage, lorsque Yuri Malenchenko a réussi à se hisser hors de la capsule pour utiliser un téléphone satellite. D’après Bill Gerstenmaier - Directeur des Opérations Spatiales à la NASA – il est possible qu’un dispositif pyrotechnique de déverrouillage entre le module de descente et le module de propulsion ait mal fonctionné, liant les 2 éléments plus longtemps que prévu et occasionnant des secousses anormales dont l’équipage a témoigné. De plus, la trajectoire balistique de la capsule – habituellement provoquée en cas d’urgence – pourrait s’expliquer par un câble défectueux entre l’ordinateur de bord et une commande manuelle d’urgence. Le dernier retour sur Terre à bord d’un Soyouz, en octobre 2007, avait déjà présenté des problèmes similaires, c’est pourquoi une commission d’enquête russe a d’ores et déjà été mandatée mais ne devrait pas rendre ses conclusions avant un mois.

Gerstenmaier a déclaré toute sa confiance aux autorités Russes pour mener à bien les investigations qui s’imposent et a offert l’assistance de la NASA durant l’enquête. Qualifiant cet incident de « préoccupant », il a tout de même rappelé la fiabilité intrinsèque du système Soyouz et précisé qu’il était trop tôt pour évaluer l’impact de cet évènement sur le futur des vols habités.

Les capsules Soyouz restent effectivement le moyen le plus sûr de transporter des hommes dans l’Espace – avec une statistique à 97% de fiabilité. Les incidents des 2 derniers vaisseaux pourraient être dus au doublement des cadences de production depuis l’an dernier – en vue d’un passage de 3 à 6 membres d’équipage sur l’ISS – qui influerait sur la qualité des vaisseaux produits d’après James Oberg, un consultant spécialisé. Toujours est-il que cet incident se produit une semaine après que Michael Griffin – Administrateur de la NASA – ait demandé une exemption au Congrès afin de négocier l’achat de capsules Soyouz pour la période post-shuttle.

En effet, après 2010 le vaisseau russe sera le seul véhicule permettant d’atteindre l’ISS ; Wayne Hall, un cadre de la NASA ayant par ailleurs déclaré que la retraite des navettes était maintenant une décision irrémédiable. Cela renforce donc le caractère préoccupant de cet incident pour le futur des vols habités puisque comme l’a précisé John Logsdon, Directeur du Space Policy Institute à Washington, « tout le monde devra s’en remettre aux Soyouz, et pas seulement les Américains et les Russes ».

Florida Today, 22/04/2008

Aviation week, 23/04/2008

New York Times, 23/04/2008

LA NASA parie sur des cargos commerciaux au détriment des Russes pour ravitailler l’ISS

L’Administrateur de la NASA Michael Griffin a enfin fait parvenir une demande officielle d’exemption au Congrès afin de négocier avec les Russes un nouveau contrat prévoyant l’utilisation de capsules Soyouz pour rallier l’ISS. Cependant, cette demande d’exemption – obligatoire étant donné le « Non-proliferation Act » qui interdit de traiter avec des nations qui supportent l’Iran, la Corée du Nord et la Syrie, les Russes étant suspectés de fournir des technologies nucléaires à l’Iran – ne prévoit pas d’achats de capacités de ravitaillement russes via des cargos Progress.

En effet, les dirigeants de la NASA ont décidé de faire confiance au marché naissant des COTS (Commercial Orbital Transportation Services) dont l’agence tente de stimuler le développement grâce à des contrats (Space Act Agreement) et un financement à hauteur de $500 millions. A l’heure actuelle, la NASA finance 2 entreprises américaines à travers le programme des COTS : SpaceX ($238 millions reçus) et Orbital Sciences Corp. ($171 millions reçus) qui ont pour objectif de développer des solutions de transport logistique fiables vers l’ISS pour des opérations dès 2012.

En attendant, Bill Gerstenmaier – Directeur des Opérations Spatiales à la NASA – a déclaré que des réserves seraient pré-positionnées dans la station notamment grâce à 2 vols de navettes parmi les 11 vols planifiés restants en 2009 et 2010. Il a également reconnu qu’un retard éventuel dans le développement des COTS était anticipé et évoqué à demi-mot un éventuel fonctionnement de la station au ralenti côté américain. La NASA a d’ores et déjà publié un appel d’offre le 14 avril dernier concernant l’acheminement de 20 tonnes de marchandises vers l’ISS entre 2010 et 2015. Au total, la NASA aura besoin de transporter 39.6 tonnes vers le station pendant cette période, sans compter les cargaisons expédiées via l’ATV européen ou le futur cargo japonais.

Le contrat concernant l’utilisation de capsules Soyouz devra être négocié avec Moscou avant la fin de l’année, a déclaré Griffin dans sa lettre adressée à Nancy Pelosi –Speaker de la Chambre des Représentants – après avoir qualifiée d’ « équilibrée » l’approche de l’agence à ce sujet, entre respect des règles de non-prolifération et des impératifs de présence américaine à bord de l’ISS.

Par ailleurs, le contrat passé entre la NASA et l’entreprise SpaceX dans le cadre des COTS a été renégocié, autorisant un glissement du planning de 9 mois. Le lanceur « Falcon 9 » et la capsule « Dragon » de SpaceX seront testés en juin et novembre 2009 et une démonstration finale est prévue en mars 2010. Orbital Sciences Corp. procèdera au lancement de démonstration de la fusée Taurus 2 et de son module de ravitaillement en décembre 2010.

Aviation Week, 17/04/2008

Space News, 14/04/2008

2 : POLITIQUE SPATIALE

Une coalition bipartisane du Congrès demande $2 Milliards pour soutenir la NASA

Mardi 29 Avril, un groupe de 30 Congressmen a demandé officiellement aux dirigeants de la Chambre des Représentants une augmentation du budget de la NASA de $2 Milliards de dollars. Ces fonds supplémentaires serviraient à réduire la période de dépendance envers les Russes en ce qui concerne le transport d’équipage vers la Station Spatiale Internationale. Actuellement, la NASA prévoit un « gap » de 5 ans entre la fin des vols de navettes spatiales (2010) et les premiers vols du lanceur Ares et de la capsule Orion fin 2015. Cette enveloppe compenserait également les dépenses imprévues auxquelles la NASA a dû faire face après l’accident de la navette Columbia et les ouragans Katrina et Rita.
Ce sont les Représentants texans et principalement Nick Lampson (Dém./Texas) qui sont à l’origine de cette lettre envoyée à Nancy Pelosy – « Speaker » à la Chambre – et à d’autres personnages clés de la Chambre et signée par 26 Démocrates et 4 Républicains. Parmi les signataires, une majorité de Représentants des régions historiques du Spatial américain naturellement, à savoir le Texas, la Floride et la Californie, ainsi que des membres du Comité à la Science et à la Technologie dont le Chairman Bart Gordon (Dém./Tennessee) ou encore le Chairman Marc Udall (Dém./Colorado) du Sous-Comité à l’Espace et à l’Aéronautique.
Du côté du Sénat, Barbara Mikulski (Dém./Maryland), Bill Nelson (Dém./Floride) et Kay Bailey Hutchison (Rép./Texas) ont également plaidé depuis quelques mois pour que la NASA touche $1 Milliard supplémentaire.
Au Capitole, les Congressmen dénoncent cette année encore un budget de la NASA insuffisant - $17.6 Milliards – par rapport aux objectifs ambitieux fixés par le Président Bush en 2004 et aux multiples défis auxquels l’agence doit faire face, à commencer par la transition entre les navettes et les véhicules spatiaux suivants. La prise de conscience de l’impact économique et social de cette transition dans les régions clés du Spatial américain – réductions d’effectifs massifs notamment en Floride – est pour beaucoup dans le regain d’activisme de certains membres du Congrès qui défendent l’économie de base de leur région.

CongressDaily, 30/04/2008

Houston Chronicle, 29/04/2008

3 : SCIENCES

La spectaculaire mission de maintenance d’Hubble est repoussée d’un mois

La navette Atlantis devait emmener un équipage de 7 astronautes à destination du télescope spatial Hubble le 28 août pour une mission de maintenance et de remplacement de certains instruments permettant d’allonger la durée de vie du prestigieux télescope spatial américain. Le lancement a été repoussé d’un mois environ à cause de délais dans la livraison du réservoir principal du lanceur de la navette. Ceci est dû à la particularité de cette mission – la seule qui ne dessert pas la station spatiale internationale parmi les 11 vols programmés – et qui nécessite 2 navettes opérationnelles en même temps.

En effet, la NASA doit prévoir une mission de sauvetage assurée par la navette Endeavour en cas de problème pour l’équipage d’Atlantis qui n’aurait pas, à la différence des autres missions, la possibilité de se réfugier dans la station internationale. C’est le réservoir de la seconde navette qui ne pourrait être livré à temps d’après les responsables du Michoud Assembly Facility, le site responsable de sa production, basé en Louisiane. Les conséquences de ce glissement de planning sur les vols de navettes suivants n’ont pas encore été annoncées mais John Shannon – Manager du programme des Navettes Spatiales à la NASA – reste confiant en ce qui concerne les 11 missions prévues d’ici la retraite des navettes le 30 septembre 2010.

En cas de succès de cette mission particulièrement insolite, le télescope Hubble sera opérationnel jusqu’au lancement de son successeur en 2013 – à bord d’une Ariane 5 – le James Webb Space Telescope.

Houston Chronicle, 01/05/2008

Florida Today, 02/05/2008

4 : TELECOMMUNICATIONS

La future constellation d’ORBCOMM sera conçue dans le Colorado

Le fournisseur de services de télécommunications satellite ORBCOMM a attribué mercredi dernier un contrat de $117 Millions de dollars à la société MicroSat Systems basée dans le Colorado en vue de renouveler une partie de sa constellation. Le contrat prévoit la commande de 18 satellites qui seront lancés lors de 3 missions entre 2010 et 2011 mais pourrait comprendre un total de 30 satellites par la suite.

MicroSat Systems, filiale de Sierra Nevada Corporation, avait constitué un consortium regroupant notamment ITT Space Systems et Boeing Intelligence and Security Systems, ainsi que quelques sociétés assurant des lancements. MicroSat devra choisir un ou deux constructeurs de charges utiles dans les 30 jours. Par ailleurs, le lanceur n’a pas encore été défini par ORBCOMM qui pourrait inclure ce service au contrat de MicroSat. Les 29 satellites d’ORBCOMM actuellement en opération en orbite basse sont en service depuis les années 90 et permettent des services de transmission de donnés (messages, mesures, localisation). 6 satellites seront d’ores et déjà renouvelés en juin prochain.

Space News, 07/05/2008

Denver Post, 07/05/2008

5 : INDUSTRIE

Conflit d’intérêt probable au sein du comité de surveillance d’Orion

Un rapport du bureau de l’Inspecteur Général de la NASA daté du 28 avril a mis en lumière d’éventuels conflits d’intérêt au sein du comité chargé d’examiner la pertinence du projet de capsule spatiale Orion – qui fait partie intégrante du programme Constellation de retour sur la Lune. En effet, parmi les 19 membres du groupe censés apporter un point de vue indépendant sur la gestion du projet Orion, 6 personnes ont des liens avérés avec certaines grandes entreprises qui se sont vues confier des contrats concernant la conception de la capsule.
Le Président du comité Ed Gibson a lui-même des responsabilités au sein de SAIC (Science Applications International Corp.), une société qui a gagné un contrat de $51.4 millions pour réaliser les infrastructures de tests d’Orion comme certains autres membres du panel qui seraient également des actionnaires de l’entreprise. Un employé et actionnaire de Lockheed Martin – constructeur principal de la capsule avec $4.3 milliards de contrats – fait également partie du comité.

Le rapport de l’Inspection Générale de l’Agence demande la suspension des 6 personnes du comité dont l’objectivité est mise en doute. Cependant, la NASA s’est défendue par l’intermédiaire de son porte-parole David Steitz qui a souligné la difficulté de recruter des personnes compétentes qui n’aient pas de liens avec l’industrie dans le cadre de projets si spécifiques. L’agence n’envisage pas de suspension mais le processus de formation de ce genre de comités serait en révision afin de satisfaire complètement aux lois fédérales.

Cette annonce a provoqué quelques réactions vives comme celle de Paul Light – Professeur à l’Université de New York – pour qui la NASA défie les lois du Congrès. Bart Gordon, Chairman du Comité à la Science et à la Technologie à la Chambre a également réagi en encourageant la NASA à éviter ce genre de situation dans le futur.
Un conflit d’intérêt avait déjà causé un report de 2 ans d’un programme de sonde martienne en décembre dernier.

Associative Press, 30/04/2008

Florida Today, 01/05/2008

6 : EN BREF

Ed Weiler a été confirmé dans les fonctions d’Administrateur Adjoint de la NASA chargé des Sciences au sein de l’Agence. Il avait été appelé le 26 Mars dernier pour assurer l’intérim à ce poste après la démission d’Alan Stern.

Source NASA

Le satellite d’océanographie spatiale Jason 2 est arrivé sur la base de Vandenberg en Californie le 29 avril à bord d’un Boeing 747 en provenance de Toulouse. Il assurera la suite du programme d’altimétrie spatiale débuté par Topex-Poseïdon et Jason 1, fruit d’une collaboration de plusieurs années entre le CNES, la NASA, Eumetsat et la NOAA. Le lancement est prévu pour le 15 juin prochain.

Source Eumetsat

7 : UP TO DATE

Présence à bord de l’ISS en ce moment :

Expédition 17 : Serguei Volkov (Russie), Oleg Kononenko (Russie) et Garrett E. Reisman (Etats-Unis)

Lancements effectués depuis la dernière édition :

14/04/2008 : Lanceur américain Atlas V avec le satellite de télécommunications ICO-G – – Centre Spatial Kennedy – Floride – SUCCES

16/04/2008 : Lanceur Pegasus avec le satellite C/NOFS de l’armée américaine – Kwajalein Atol – Iles Marshall – SUCCES

18/04/2008 : Lanceur européen Ariane V avec le satellite de télécommunications vietnamien VINASAT 1 et le satellite de télécommunication brésilien Star One C2 – Centre Spatial Guyanais – Guyane Française – SUCCES

25/04/2008 : Lanceur chinois Long March 3C avec le satellite Tianlian 1 de relais de communications avec des stations sol en vue de vols habités futurs – Xichang – China – SUCCES

26/04/2008 : Lanceur russe Soyouz avec le satellite européen de positionnement GIOVE-B dans le cadre de la validation en orbite de Galiléo – Cosmodrome de Baïkonour – Kazakhstan – SUCCES

27/04/2008 : Lanceur PSLV avec le satellite d’observation de la Terre Cartosat 2A – Satish Dhawan Space Center, Sriharikota – Inde – SUCCES

28/04/2008 : Lanceur Land Launch Zenith 3 SLB avec le satellite de télécommunications israëlien AMOS 3 – Cosmodrome de Baïkonour – Kazakhstan – SUCCES

Lancements prévus jusqu’au 30 juin 2008 :

14/05/2008 : Lanceur Soyouz avec le cargo de ravitaillement Progress 29P - Cosmodrome de Baïkonour – Kazakhstan

23/05/2008 : Lanceur européen Ariane V avec les satellites de télécommunications anglais SKYNET 5C et turque TURKSAT 3A – Centre Spatial Guyanais – Guyane Française

31/05/2008 – Navette spatiale Discovery pour la mission STS-124 avec un élément du laboratoire japonais Kibo – Centre Spatial Kennedy – Floride

 ??/05/2008 : Lanceur Sea Launch avec le satellite de télécommunications d’Intelsat Galaxy 18 – Odyssey platform (154° W, 0° N) – Océan Pacifique

03/06/2008 : Lanceur Delta II avec le Gamma-Ray Large Area Space Telescope (GLAST) prévu initialement le 16 mai – Centre Spatial Kennedy – Floride

15/06/2008 : Lanceur américain Delta II avec le satellite d’océanographie spatiale JASON 2 (coopération CNES/EUMETSAT/NOAA/NASA) – Vandenberg – Californie

29/06/2008 : Lanceur américain Atlas V avec le satellite de météorologie DMSP F18 pour l’US Air Force – Vandenberg – Californie

30/06/2008 : Lanceur américain Delta II avec un satellite de positionnement GPS 2R-20 de la constellation Navstar – Cap Canaveral – Floride

 ??/06/2008 : Lanceur Kosmos 3M avec les satellites de communications ORBCOMM – Kasputin Yar – Russie
[Spaceflightnow.com 13/12/2007]

[D’après Aerospace America, AFP, AIA, Analytical Graphics, AP, Associated
Press, Astroexpo.com, Aviation Week & Space Technology, Bloomsberg, Boeing,
boursorama.com, Caltechn, DARPA, Defense News, Denver Post,
Developmentgateway.org, DigitalGlobe, FAA, Floridatoday, Forecast
International, Houston Chronicle, Institute for Astronomy, Internetweek.com,
ILS, ITAR TASS, Jonathan’s Space Report, Lockheed Martin, NASA, New York
Times, The Observer, Orbital Science Corporation, PanAmSat, Pentagon,
Planetary Society, Reuters, Russian Space Agency, Satnews.com, Space.com,
Spacedaily.com, Spaceflightnow.com, Spacetoday.net, Space News, Thuraya
Satellite Communication, University of Arizona, UPI, USA Today, USAF,
Washington Post]
_


Etats-Unis Espace est une synthèse de presse hebdomadaire de l’actualité spatiale américaine. Elle est préparée par le bureau du CNES à Washington et réalisée par Emmanuel de Lipkowski, François Didelot et Sarah Guillou.

Etats-Unis Espace est disponible sur Internet à l’adresse http://www.france-science.org/-Etats-Unis-Espace

Le numéro de la semaine vous y attend, ainsi qu’un formulaire d’inscription et de désinscription automatique. Enfin, vous pouvez y consulter les archives grâce à un moteur de recherche par mot-clé.

Copyright :
Cette publication relève de la législation française et internationale sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle. La reproduction en tout ou partie des éléments et informations contenus dans cette lettre n’est possible qu’après autorisation expresse (faire parvenir les demandes à l’adresse : usa-espace@ambafrance-us.org) et indication claire et lisible de la source sous la forme suivante : Ce document provient du bureau du CNES de l’Ambassade de France aux Etats-Unis.


List-usa-espace mailing list

http://lists.ambafrance-us.org/mailman/listinfo/list-usa-espace